Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

3, le chat, chapitre II (suite)

La propriété était aussi imposante que dans ses souvenirs. Après avoir traversé un large portail orné du félin familial, Linda avait mené sa voiture à travers le bois qui entourait la demeure jusqu'au pied du bâtiment principal.

L'air embaumait le printemps et le soleil brillait abondamment, illuminant le manoir aux vieilles pierres blanches, lorsqu'elle s'engagea sur les quelques marches menant au pas de la porte massive.

Linda s'arrêta quelques instants pour savourer la paix qui emplissait l'atmosphère comme elle le faisait depuis toute petite.
De part ses dimensions impressionnantes, la demeure de son grand-père avait toujours représenté un terrain de jeux inégalable à ses yeux de fillette et tous ses souvenirs liés à cet endroit étaient emprunts de joie et de bonheur innocent.

Comme à chaque fois qu'elle revenait, elle se fustigea de ne pas rendre visite à son grand-père plus souvent. Mais sa vie ne lui accordait pas toujours le temps libre nécessaire pour venir se détendre ici et Richard Catherine lui-même était un homme très occupé même à son âge.

Avec un soupir, Linda se retourna et embrassa le paysage du regard.
Instinctivement, elle laissa ses yeux enregistrer les traits et les courbes que formait le monde autour d'elle. Puis vinrent les couleurs qui emplissaient ces formes de vie et enfin son attention se porta sur les détails, les touches infimes qui rendaient cette scène unique et digne d'être partagée.
A défaut de venir ici aussi souvent qu'elle le voudrait, elle avait la ferme l'intention de peindre cet endroit pour pouvoir s'y échapper en rêve.

Une fois l'image inscrite dans sa mémoire, Linda remarqua alors qu'en dehors de la sienne seule une autre voiture se trouvait garée devant le manoir. Ce détail l'intrigua mais la conforta dans ses espérances : si la situation de son grand-père avait été aussi mal qu'Axel lui avait annoncé, l'ensemble de la famille se serait déplacée pour le soutenir.
Puisqu'il n'y avait personne, c'est que manifestement son cousin avait paniqué sans raison.

Avec déception, Linda songea alors que cela éloignait ses espoirs d'un grand repas de famille comme autrefois. Mais à la réflexion elle s'aperçut que cela aurait eu bien peu de chance de se produire de toute façon : Il était loin le temps où tous se retrouvaient ici et mettaient de coté ses tracas quotidiens. Les querelles minaient la famille Catherine et la moitié de ses membres ne pouvaient être placé à moins de cinq mètres de l'autre moitié sans provoquer de scandales.
Linda, elle-même, était depuis plusieurs années en froid avec ses propres parents à cause de sa profession et n'avait aucune envie de les voir ou de leur parler.

D'un haussement d'épaule, Linda se retourna vers la porte et utilisa la cloche qui se trouvait sur le coté pour avertir de son arrivée. Après quelques secondes, elle entendit quelqu'un descendre, puis c'est avec surprise qu'elle vit alors son cousin Axel lui ouvrir la porte.

Il ne portait ni son écharpe rouge, ni même la moindre trace de couleur. Axel était vêtu entièrement de noir et cette couleur de deuil dissipa immédiatement les illusions de Linda quant à l'état de santé de son grand-père.
Déchiffrant son expression inquiète, Axel la rassura aussitôt : "Ne vous inquiétez pas, vous n'êtes pas arrivée trop tard."

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

KannTo (Fanatique) ·  15 avril 2008, 12:25

:O Ahhhh, c'est trop court (encore !).

Pis comme argument pour presser le maitre, demoiselle en détresse, ça me fout les boules, mais je ne suis pas crédible LOL

En fait, plus que dans les autres écrits, je trouve que tu nous laisse dans l'expectative ... et c'est frustrant !!!! :mad:

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  15 avril 2008, 12:38
Allons Kannto, si tu craques déjà alors comment vas-tu survivre aux scènes d'action et de suspenses insoutenables qui ne manqueront pas de venir bientôt ? ;)

Cela dit, la méthode a le mérite de vous faire commenter un peu plus mon blog parce que sans cela, j'aurais un peu l'impression de parler dans le désert...
tsuki_c (Fanatique) ·  15 avril 2008, 18:31

grrrrrr Khaos grand maître de la frustration...

parler dans le désert, dis-moi y a marqué quoi à côté de mon pseudo hein ? fanatique, il me semble ! :C

ailleurs (Passant) ·  18 avril 2008, 23:41

...voyons voir ça...

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

Notification

Une nouvelle notification chasse la précédente sur l'un de mes écrans. Un tweet de France Info...

Lire la suite