Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Ici. Maintenant.

C'est paradoxalement lorsque souffle le vent et tombe la pluie que je me souviens à quel point j'aime le monde.

path-mastigos.pngJ'aime cet univers dont les lois sont tantôt étranges, tantôt merveilleuses. J'aime cette planète marginale et belle, perdue au milieu de nulle part qui tourne sans but dans l'espace. Et j'aime cette humanité qui vit inlassablement, ardemment et totalement.

J'aime les êtres humains, capable du pire comme du meilleur, qui font de la politique, des guerres, de la propagande, des meurtres, du commerce, et aussi des actes de foi, des sauvetages, des miracles, des cadeaux.

J'aime ces pulsions qui nous habitent tous et qui tour à tour nous font construire et détruire, aimer et haïr, manger et baiser.

J'aime cette mélancolie qui ne me quittera jamais et avec laquelle j'ai depuis longtemps appris à vivre. Cette tristesse jamais absente qui rend l'univers tellement plus vibrant.

J'aime cet endroit qui est le notre, dans lequel nous évoluons. Je m'y sens à ma place.

Triste. Mais à ma place.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Declik (Habitué) ·  18 janvier 2007, 15:34

Je préfère tout de même les hommes quand ils sont capables du meilleur ..

Mais c'est aussi sans doute parce qu'ils sont capables du pire que le meilleur l'est encore plus.

Moi aussi j'aime notre terre et ses habitants. Mais je suis une indécrottable optimiste :-)

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

Le tour du monde

Je compose ton numéro. Je ne sais pas exactement pourquoi. L'envie de toi. Même si cela n'a plus...

Lire la suite