Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La parole est aux poumons

Il est des sujets qui, par nature, doivent être abordés dans un cadre très précis sous peine d'en perdre la saveur essentielle. Ainsi à l'instar d'une frite micro-ondée, un débat sur la pertinence d'une tribulation papesque dans un pays remplis de barbus se trouve fortement amoindri au sein d'une discothèque où s'ébattent diverses personnes plus ou moins jeunes et plus ou moins en manque d'activités sexuelles.
De même, il est difficile d'évoquer la pénible condition du natif moyen de Somalie entre deux petits fours au foie gras. (On ne peut d'ailleurs que saluer ceux qui, malgré tout, ose tenter cette prouesse réthorique.)

Ainsi, il faut bien l'admettre, le cadre Internet est manifestement plus apte à soutenir certains sujets que d'autres.

Au rang des plus profondément débattable, on y trouve sans contexte le sexe, seul sujet qui résonne en pleine harmonie avec la toile, juste devant la publicité et la preuve que l'homme n'a marché sur la lune qu'à cloche-pied tout en serrant l'appendice du vénusien qui se trouvait là en touriste pour admirer la superbe anomalie galactique qu'est notre plate terre. Les derniers arguments ne sont d'ailleurs pas encore parvenus à déterminer s'il s'agissait du pied droit ou gauche de l'astronaute, ni si le vénusien en question n'était pas en train d'accomplir là une forme de tourisme sexuel, ce qui nous ramène au débat numéro un.

Il est vrai que la bonne vieille toile communautaire a le mérite de fournir à profusion le matériel nécessaire. On peut, d'un simple mouvement de souris, arpenter diverses galeries exposant les différentes et nombreuses variétés d'activités sexuelles puis d'un clic plus ou moins unique (le nombre exact dépendant du nombre de fenêtres ouvertes automatiquement lors du mouvement précédent et proclamant, parfois de manière sonore, qu'"oh oui, elle adore quand tu lui mets profond") on obtient instantanément un exemple de beaux arguments ronds et volumineux, éventuellement entourés d'une dentelle minimaliste.

Il est évident que muni de tels supports, il est aisé de btir un débat solide et riche, excluant de fait la mauvaise foi des participants, ne pouvant que s'accorder sur la qualité de l'argument.

Prenons donc, parmi tant d'autres, cet exemple.

...A l'évidence, un beau débat en devenir.

Que la paix soit avec vous.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

tsuki_c (Fanatique) ·  20 septembre 2006, 14:44

tu cherches à faire remonter tes stats ou tu as des pulsions digne d'un début de printemps ? ;-)

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  20 septembre 2006, 14:54

L'automne est la saison de l'effeuillage non ? ;)

KannTo (Fanatique) ·  20 septembre 2006, 15:30

Content de retrouver ta verve :) (oui, le mot est choisi, non, il n'y a pas de faute :-D ). Tu as abandonné ta petite phrase de fin de billet ?

Sinon, elle est jolie, mais un peu artificielle, non ?

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  20 septembre 2006, 16:44

C'est un oubli, je la remets de ce pas...

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

psychonauts.jpg

Psychonautes

Parmi l'inépuisable concert de voix qui compose la légion de cet être qui, à n'en pas douter, est...

Lire la suite

white_lemming.jpg

En pleine lumière

L'homme politique a ceci de commun avec le marketeux, le religieux et le lemming des toundras de...

Lire la suite