Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les petites annonces

Il fut un temps où, lorsqu'à mon habitude j'émettais une quelconque critique plus ou moins constructive à l'égard d'une chose ou d'une autre, on me reprochait un manque certain de connaissance du sujet.

Ainsi mon analyse pertinente mais négative d'un jeu vidéo en ligne, conclut généralement par mon affirmation de ne pas investir le jeu analysé, m'attirait généralement les foudres d'une cohorte de fanatique m'annonçant que, puisque je n'avais pas souhaité acheter la chose je n'avais par là même pas acquis le droit de critiquer la chose.
La logique, étrange et apparemment confiné au milieu internet, comme je l'appris par la suite, de ce raisonnement m'avait amené à débarquer chez mon poissonnier le plus proche, à débourser un nombre non négligeable de menu monnaie, pour ensuite lui propulser ma frachement acquise marchandise à sa figure incrédule en réclamant avec fureur que le produit ait vu la mer d'un peu plus près, et surtout depuis un peu moins longtemps, que n'en attestait son odeur.

Ce à quoi le brave homme me répondit qu'en ce cas, il n'eut point fallu que je l'achète.

Or donc, mais cela est finalement connu depuis longtemps, la logique de l'internaute moyen n'a que peu à voir avec la réalité. Sur la toile il est de bon ton de parler en connaissance de cause, c'est à dire parler après s'être, comme tous les autres, fait rouler sur la marchandise.

Soucieux de respecter l'ordre web mondial, j'ai donc activement utilisé les outils sur lesquels j'avais quelques réserves, ce qui m'a amené à utiliser, à titre consultatif (et ne nous en cachons pas à titre vénal également, le classement général de cette plateforme incitant fortement à utiliser l'ensemble des outils à disposition) la section Jeunz Rencontres.
Après diverses pressions, mon profil, atypique car, contrairement à la vaste majorité des inscrits, ne recherchant pas une éphémère rencontre durant laquelle s'échangerait plus abondamment les fluides corporels que les mots, fut finalement rempli.

J'ai systématiquement relevé l'intégralité des fonctions qui ne fonctionnaient pas, des liens qui ne liaient pas et des infractions à la loi qui, elles, "infractaient" bel et bien. Tout ceci, analysé de bonne foi, fut accueilli avec une haine désormais habituelle envers ma personne et une absence quasi-complète de correctifs.

Mais soudain, lors d'une étude de la fonction recherche, une annonce m'est apparue :
"cherche homme de 19 à 25 ans brun de préférence 1m70 minimum qui habite dans la région grenobloise."
Il s'agissait en l'occurrence d'une certaine pepette38. (pseudo d'une originalité folle mais qui permet néanmoins, sans autre besoin d'informations, de déterminer que la titulaire est une femme jeune, habitant l'isère, disposant d'au moins 3 "super-cop'" qu'elle voit tous les jours et ayant une préférence certaine pour les petites bestioles à poils)

Immédiatement cette annonce me remémora la phrase que j'avais prononcé à mon poissonnier lors de l'anecdote citée plus haut : "Bonjour, je voudrais une truite de 10 mois, saumonée, des filets de 20 centimètres et ayant habité dans l'eau au moins une fois dans sa vie"

Que la paix soit avec vous.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

sycamore (Passant) ·  09 avril 2006, 10:35

Nice and thoughtful blog.

EDIT Khaos Farbauti Ibn Oblivion : Vraisemblablement de la pub donc j'ai enlevé l'adresse...

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

psychonauts.jpg

Psychonautes

Parmi l'inépuisable concert de voix qui compose la légion de cet être qui, à n'en pas douter, est...

Lire la suite

white_lemming.jpg

En pleine lumière

L'homme politique a ceci de commun avec le marketeux, le religieux et le lemming des toundras de...

Lire la suite