Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Empathie

...

Aujourd'hui je viens de t'avoir au téléphone.
On a parlé quelques minutes mais finalement on ne s'est pas dit grand chose. C'est comme ça depuis si longtemps qu'on ne sait plus vraiment faire autrement.

Je me souviens encore lorsque tu venais le dimanche matin me réveiller impatient. Tu avais toujours une bonne excuse mais je sais bien qu'au fond de toi cela t'amusais de m'empêcher de faire la grasse matinée. Alors on prenait un bon petit déjeuner et plein d'énergie on allait prendre l'air.
Tu grimpais à l'arrière de notre petite moto de crosse mais ce n'était pas trop ton truc, tu préfèrerais l'âne. Combien de fois il a tenté de te faire descendre on passant sous les branches basses de sa démarche molle. Et puis on a changé, toi tu t'es lancé dans les livres, moi dans les affaires. Au final on a réussi tout le deux et je suis fier de toi. Fier que tu aies réussi dans ce que tu aimes même si tu n'as pas toujours suivi mes conseils. Pourtant ils étaient surement bons, ils ont marché pour moi, mais tu n'aimes pas suivre ma route, tu me l'as bien fait comprendre.

Je retrouve tant de moi en toi. Tu as ma voix, tu as mes yeux et, comme moi, tu es à l'aise avec les gens et borné avec tes proches.

Dans le fond, nous ne sommes pas si différent que ça.

C'est tout cela et plein d'autres choses encore que j'aimerais te dire mais je ne sais pas comment. C'est bête hein, j'ai plein de livres traitant de philosophie et je n'arrive toujours pas à exprimer mes sentiments.

J'espère au moins que tu en devines une partie.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

KannTo (Fanatique) ·  21 mars 2006, 10:54

C'est une gageure que d'être en empathie avec quelqu'un d'aussi important dans notre vie ...
On exprime le plus souvent nos propres attentes, nos regrets, et/ou l'on inverse les rôles ...
Mais si ça n'est pas le cas, si on a pu prendre réellement le recul nécessaire à la lecture intime de cet Autre (n'est ce pas qu'il mérite sa majuscule ?), alors, non seulement, on a réglé notre enfance, mais en plus, on est plus adulte que les autres.
En ce sens, on est exceptionnel ...

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également