Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

DarkVador Mir : Episode II

...

Pendant ce temps, Luque poussait son Landspi Deur (car il était tombé en panne) jusqu'à Mos Esley (merci, et vous?) Soudain, un rugissement se fit entendre et une troupe de d'hommes bestioles choses des Sables apparut puis se rua sur Luque, en vue, probablement pas, de prendre le thé et des petits fours. Luque prit peur et ses jambes à son cou mais il trébucha sur un tas de ferraille enseveli dans le sable, se cogna la tête et tomba inconscient.

à son réveil, il était dans un lit, dans une maison de pierres.

"Bonjour" lui dit l'homme assis à côté de lui. "J'ai réparé les robots qui étaient avec toi". En effet, dans un coin de la chambre, Luque vit le tas de ferraille qui, en fait, était deux robots très abimés, qui portaient les marques d'une explosion formidable. "J'ai été guidé jusqu'à vous par une étoile qui est devenu tout à coup éblouissante puis qui a disparu, je crois que c'était Aldorande, et je vous ai trouvé juste en dessous." dit l'homme.

Le premier robot, assez trapu, communiquant par sifflements, se nommait D2R5. Quant au second, il avait forme humaine et se nommait X2W3ZPO6ZXBMWKT33 (c'est son prénom). Le second avait pour tâche la diplomatie ("Un demi, et que ça saute!!").
L'homme qui les avait reçu disait s'appeler Suziwan Kennedy.

Le robot diplomatique dit alors à Luque :"Ello?". Luque le regarda, étonné. Le robot dit alors: "ça quoi être langue que parler toi?". Luque lui répondit qu'il savait parler couramment parler le neu et son dialecte mais que pour l'instant le français lui conviendrait très bien. Le robot lui dit alors: "Merci, cher ami, de m'avoir aimablement communiqué le moyen de converser avec vous. Je me permets de vous expliquer l'impromptue nuisance qui nous à conduit jusqu'ici. Figurez vous que, mon ami R5 et moi-même, nous étions"

Et X2 (pour simplifier) lui raconta qu'ils se trouvaient sur la planète Aldorande lorsqu'une étoile gigantesque est arrivée et a fait exploser la planète. Luque fut obliger de l'écouter car il ne trouvait pas de bouton pour l'éteindre et s'endormit.

Suziwan dit alors: "Partons dès à présent pour Mos Esley. Prenons mon Land-Speeder: il est moins lourd à pousser que le vôtre." Les robots et nos amis prirent place derrière le landspide-heur et le poussèrent. Alors qu'ils arrivèrent aux abords de Mos Esley, Suziwan Kennedy s'arrêta soudain et dit à nos amis:

"- La Force Mystique m'annonce que nous sommes recherchés par l'Armée du seigneur Mir, et que la ville est sous son contrôle.
- Mais, comment le savez-vous? demanda Luque
- La Force Mystique pénètre dans les esprits les plus sages afin de leur donner l'infinie science."

Mais Suziwan se garda de montrer à Luque la grande affiche sur le grand panneau d'affichage géant d'où ils tirait ces renseignements.
La folle équipée finit par arriver à Mos Esley puis se fondit dans la foule (évidemment, avec un land-spideur dans la poche intérieure du manteau, c'est un peu difficile).

Soudain, deux soldats du Seigneur Mir abordèrent nos héros, leur demandant leurs papiers d'identité. Suziwan fixa le soldat du regard puis dit: "Nous ne sommes pas ce que vous cherchez" et le soldat répéta: "Vous n'êtes pas ceux que nous cherchons" (c'est bien, maintenant, Unit one, lesson two), puis Suziwan dit: "Circulons" et le soldat répéta: "Circulez" (Yes, very good, super!). Luque, fort perplexe, questionna Suziwan du regard, qui répondit: "C'est la Force Mystique, un esprit sage peut influencer un esprit faible en priant la divine Force Mystique." Suziwan glissa alors discrètement un billet de dix crédits au soldat, et nos amis purent partir vers l'astroporc.

Pendant ce temps, Luque essayait de comprendre comment faire marcher D2R5. Il appuya sur un bouton et aussitôt, une image de la Princesse apparut sur la banquette arrière. Luque voulut lui dire qu'il voulait se marier avec elle mais elle ne l'écoutait pas et parlait toute seule:

"Au secours, Suziwan Kennedy, vous êtes mon seul espoir. Darkvador Mir m'a retrouvée et veut me tuer avec son (BOUM, gros bruits d'explosions) Ils attaquent, il faut que j'arrive au" Alors, la princesse s'amusa à se transformer en parasites et disparut. Luque se retourna vers Suziwan et dit :

"- J'ai vu la princesse qui était en danger
- C'est la Force Mystique (F.M.), répondit Suziwan. Grce à elle, tu pourras voir des images du passé de personnes à qui tu tiens."


Luque méditait sur ces paroles lorsqu'ils arrivèrent enfin à l'astroport. Ils arrêtèrent de pousser et se dirigèrent vers le bar le plus proche pour trouver un pilote qui les conduiraient vers Aldorande (car Suziwan voulait voir qui avait fait exploser la planète).
Il leur fut difficile de trouver un pilote dans ce bar, car il était si sombre, si enfumé, qu'ils eurent beaucoup de peine à se déplacer sans presser quelques appendices pédestres environnant. Seul Suziwan se fraya un chemin et atteignit sans aucune encombre le comptoir, aidé seulement de la Force Mystique et un petit peu de ses lunettes infrarouges de vision nocturnes.

Il arrivèrent donc tous au bar et se servirent de X2 pour usage diplomatique ("Barman, un crachoir et un demi dans un verre propre!"). Ce comportement valu à nos amis quelques ennuis et un ptéranoïde particulièrement baveux se détacha de la foule afin de "discuter":

"Tu veux te bavtre?! Eh bien, va au Rwanda!" Cette plaisanterie, fort appréciée à Mos Esley, avait été apportée par un certain Natsirt Ertruetel le guerrier. Aussi le public se gaussa t-il joyeusement. Mais passons au sujet qui nous intéresse ((c'est pas trop tôt) kiadissa?).

S.K. (non, pas Sé Kompliké, mais Suziwan Kennedy) se tourna vers Luque:

"La Forme Cystique Forte Sismique F.M. infiniment divine sourit et m'annonce de sa voix intérieure que nous trouverons un pilote au fond de la salle." De fait, nos héros trouvèrent un pilote (ressemblant vaguement à Ine Diana Djônss).

Suziwan prit alors la parole:

"- Nous avons besoin de vos services de pilote.
- Ah!, vous avez donc aperçu le grand panneau d'aff(la ferme!)
- Notre prix sera le mien pour un voyage à Aldorande.
- Nous en reparlerons à l'arrivée."

à part quelques menues nuisances (Voilà mon vaisseau...Alerte, ils s'échappent!!...Uh OhNe les ratez pas!!...Vite, décollons!...Tirez! Feu!...On décolle! Mais, ils nous tirent dessus, on va tous crever! Jusqu'au dernier!!), ils quittèrent la planète et s'en furent tranquillement dans le vide intergalactique. Comprenant que tout danger était maintenant écarté, le pilote Egaronn (c'est son nom), réduisit la vitesse, et le calme revint à bord.

Luque, fort perplexe, observait depuis un moment, déjà, un curieux appareil portant l'inscription F.M. Convaincu que c'était là un appareil captant les rayon de la Force Mystique, Luque l'alluma, le régla au hasard sur 102.6 et il capta alors une étrange voix mystique: "Salut, c'est Jean-Claude en direct de la planète Ygnaluos.", et derrière, en bruit de fond, hurlait une foule en délire.
Luque, ne jugeant pas ce programme digne d'intérêt, éteignit le capteur transmutateur de Force Mystique (ou radio) et tomba dans les bras de Morphée. Celui-ci le repoussa vivement et retourna à son poste de copilote. Egaronn et Morphée commencèrent alors le saut en hyperespace.

Dans la cabine, Suziwan Kennedy commença l'initiation de la F.M. à Luque:

"Grâce à la F.M., tu pourras faire flotter des objets en l'air en te concentrant."

Alors, Luque se concentra, et tous les objets de la pièce se mirent à flotter, ainsi que Suziwan et lui même.


Au poste de pilotage, Egaronn dit à Morphée: "Saut en hyperespace réussit, rebranche les circuits de pesanteur artificielle".


"Tu ne te concentre pas assez, Luque, dit Suziwan Kennedy, tandis qu'il redescendait vers le sol, mais tu verras, un jour, tu pourras maintenir ainsi autant d'objets et aussi longtemps que tu voudras que tu voudras."

Pendant ce temps, R5 et BMW (c'est son prénom) jouaient tranquillement aux cartes jusqu'à ce qu'arriva la nuit (ou plutôt, l'heure de dormir, car dans l'espace, la nuit est permanente et j'en connais qui ne s'en priverait pas (de dormir)).

A suivre...

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

Notification

Une nouvelle notification chasse la précédente sur l'un de mes écrans. Un tweet de France Info...

Lire la suite