Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Et vous ? Qu'en pensez-vous ?

Je viens de repasser aujourd'hui sur le site de l'organisation Mensa en France. Cette organisation regroupe en son sein les gens "les plus intelligents" recrutés parmi la population à l'aide de tests de QI.

Le seul critère d'admission dans ce club est d'être à même d'être parmi les mieux placés à un test de QI (il me semble qu'il s'agit des 2% meilleurs scores)

Si le test en lui-même s'avère amusant pour l'esprit (je n'ai pas passé le véritable test, mais une première évaluation est possible sur leur site. évaluation m'ayant informé que je ne devrais avoir aucun mal à être admis au sein du club), la philosophie transparaissant en arrière-plan me laisse de légers relents, surtout à l'heure de la génération Internet.

Voici par exemple un paragraphe tiré du site français :
"L'originalité de Mensa, c'est une qualité de relations humaines que vous n'avez jamais pu connatre auparavant. Parce que nous sommes entre pairs, tant de choses deviennent naturelles, comme allant de soi. Il en ressort une aisance, un climat de compréhension mutuelle, une envie de partager et de rire qui se communique au quark de tour. De belles amitiés en perspective !" (Attention, pour les gens "non-intelligents" il y a une "blague" dans ce paragraphe...)

Ou bien encore, sur le site de Montréal :
"Mensa est une organisation sociale dont les membres se rencontrent pour passer du bon temps lors d'activités communes avec des gens aussi intelligents qu'eux."

J'ai beau faire partie des "gens intelligents" (ce n'est pas moi mais M6 et le site Mensa lui-même qui le disent), j'avoue être perplexe devant cette volonté de tri entre les gens intelligents et les "autres" sous prétexte que les "autres" ne peuvent apporter suffisamment d'intérêt.

Bref, et pour résumer l'esprit de la chose : on peut difficilement passer du bon temps entouré de cons.

Heureusement Mensa est là, et j'imagine sans peine les fantastiques soirées que ce club est à même de m'offrir où le scotch et l'humour sophistiqué coule à flot. Je pourrais d'ailleurs y briller moi-même grce à ma célèbre réplique "Que la paix soit avec vous", injustement incomprise par la masse qui n'y voit qu'un premier degré amical là où réside un n-ième degré haineux (et donc, par voie de logique inhérente aux cimes aérées de l'échelle des QI, comique)

Curieux, je souhaiterais donc en appeler à mes fidèles lecteurs (où, à défaut, à mes lecteurs de passage) pour connatre votre avis sur la question.

Pensez-vous qu'à l'heure où tout un chacun peut être représenté sur la toile et montrer au monde l'étendue de sa culture, de son humour ou de sa bêtise crasse, à l'heure où les blogs permettent à tous de s'exprimer sans crainte d'être évalué uniquement à l'échelle de son QI, pensez-vous qu'il n'est possible d'apprécier pleinement quelqu'un qu'à la condition qu'il dispose d'un QI sensiblement égal au vôtre ?

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Thesa (Passant) ·  24 août 2005, 17:50

Le lecteur de passage que je suis pense ceci : un test de QI ne mesure pas l'intelligence, mais le fait que la personne testé a la connaissance requise et que son cerveau a été habitué à resoudre des problèmes tels que ceux posés par le test. A mon avis, tous les êtres humains sont potentiellement intélligent, mais ils vont plus ou moins se développer en fonction de leurs besoins, de leurs envies. Un club des forts en QI revient à dire que certains ont des centres d'intérêt plus valables que d'autres. Je pense qu'il est facile de faire un test pemettant d'évaluer si quelqu'un est manuel ou pas. Est-ce une forme d'intélligence ? Si oui, cette personne devrait pouvoir accéder à ce club... Il s'agit aussi à mon avis d'un gros préjugé de notre société, qui veut que tout ce qui est intellectuel soit mieux estimé que le reste. Peut être un souvenir de l'évolution de l'humanité qui veux aller de l'avant en mettant de côté ce qu'elle était ? Tout ça pour dire que le QI, c'est une manière comme une autre de se classer par rapport aux autres, classement qui n'a aucune valeur universelle (On peut dire qu'untel à un meilleur QI qu'un autretel, mais pas que quelqu'un est plus intélligent qu'un autre). Ce genre de club sert surtout (à mon avis) à ce donner l'illusion de faire partie d'une élite.

Cyric (Habitué) ·  24 août 2005, 20:35

>> un test de QI ne mesure pas l'intelligence (...) resoudre des problèmes tels que ceux posés par le test

Ce qui est une forme d'intelligence quand même.

>> tous les êtres humains sont potentiellement intélligent

mdr

>> mais ils vont plus ou moins se développer en fonction de leurs besoins, de leurs envies

plus ou moins par rapport à quoi ? tout dépend du référentiel, de la culture (ie. l'environnement sociologique, pas "le rayon de la Terre est de 6 378 km"). On en revient sur les différentes formes d'intelligence. Pour moi, l'intelligence passe d'abord par la réflection et il faut comparer ce qui est comparable; un shaman et un actuaire sont intelligents mais pas de la même façon.

>> Un club des forts en QI revient à dire que certains ont des centres d'intérêt plus valables que d'autres.

Idem, le "+ valable que d'autres" est d'après ton référentiel. Personnellement, passer 2h à trouver des suites logiques dans des séries de nombre n'est pas pour moi plus valable que d'aller au ciné avec et même sans sa copine.

>> évaluer si quelqu'un est manuel ou pas. Est-ce une forme d'intélligence ?

Le vrai problème est donc la définition qu'on donne à l'intelligence.

>> Il s'agit aussi à mon avis d'un gros préjugé de notre société, qui veut que tout ce qui est intellectuel soit mieux estimé que le reste.

C'est malheureusement vrai. D'un autre côté, ne t'inquiêtes pas, les plombiers ou autres électriciens se marrent bien quand ils constatent qu'ils gagnent bien mieux leur vie par rapport à d'autres qui croient être au-dessus.

>> Peut être un souvenir de l'évolution de l'humanité qui veux aller de l'avant en mettant de côté ce qu'elle était ?

Question sibylline...

>> On peut dire qu'untel à un meilleur QI qu'un autretel, mais pas que quelqu'un est plus intélligent qu'un autre

OUI

>> Ce genre de club sert surtout (à mon avis) à ce donner l'illusion de faire partie d'une élite.

NON (à mon avis) car ils font partis d'une élite; "l'élite QI", celle qui passe ses week ends à colorier des dominos bizarres (bon ok je suis médisant). D'un autre côté, rien n'est isolé dans la vie et il est évident que s'ils ont des activités à développements d'activités cérébrales précises, ils ont aussi probablement plus de chances d'avoir d'autres activités cérébrales, comme l'art, l'information...

Thesa (Passant) ·  24 août 2005, 21:16

> Ce qui est une forme d'intelligence quand même.
Je suis d'accord, je me suis mal exprimé : je voulais dire quelque chose comme : "le test de QI ne permet pas de mesurer l'intelligence dans sa totalité" (bien que le terme totalité de l'intelligence ne me parait pas correct...)
>Idem, le "+ valable que d'autres" est d'après ton référentiel. Personnellement, passer 2h à trouver des suites logiques dans des séries de nombre n'est pas pour moi plus valable que d'aller au ciné avec et même sans sa copine.
Entièrement d'accord ;-) (ma phrase aurai dû avoir une nuance plus négative : pour moi il n'y a pas de centres d'intérêts plus valables que d'autres)
>NON (à mon avis) car ils font partis d'une élite; "l'élite QI"
Je pense que l'on peut parler d'élite dans le sens de "supérieurs aux autres au niveau du résultat du QI", mais pas d'élite au niveau général (élite de l'humanité, surhumains, etc...).
>Le vrai problème est donc la définition qu'on donne à l'intelligence.
Pour répondre à Khaos Farbauti Ibn Oblivion, je trouve que ce club Mensa se donne une définition un peu "égocentrique" de l'intelligence...

Louis (Passant) ·  06 septembre 2005, 04:07

Salut.

La population des hauts qi n'est pas celle qu'on croit (je dis bien 'haut qi' et pas 'haute intelligence', mais vous en avez bien souligné la différence).

Cette population est majoritairement en échec scolaire à l'adolescence (60% n'atteint pas le niveau du bac). A l'age adulte, beaucoup sont renfermés sur eux-mêmes et souvent très loin de l'épanouissement personnel, qu'il soit affectif, professionnel ou social.. sans parler des cas plus rares et plus graves (totale mésestime de soi, névrose avancée, dépression).

On s'assemble souvent parce qu'on a des problèmes communs, et Mensa est une association qui permet entre autre des contacts solidaires.

Voilà, c'est bien moins mystérieux ou effrayant qu'on pourrait le penser : activités culturelles, contacts enrichissants, beaucoup d'humour et de bonne humeur, et pas mal de petites fêtes :-)

En tout cas, ça ne ressemble vraiment pas à de l'élitisme !

Louis (membre depuis juin 2005)

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  06 septembre 2005, 09:07

J'avoue être relativement sceptique. Certes le portrait psychologique que vous dressez est peut-être relativement fréquent, il reste à mon humble avis minoritaire. Mais soyons franc, n'étant pas membre (seulement potientellement admissible) je ne dispose des chiffres nécessaire pour etayer mon intuition.

Cela dit, quand bien même ce portrait serait majoritaire, j'avoue ne pas comprendre le besoin de marginalisation systèmatique et de contruction de ghetto. Les objectifs présentés sur le site et donc, semble-t-il, important aux yeux des membres sont d'être "entre pairs". On retrouvait (et peut-être encore je ne suis pas sociologue) ce même état chez les populations noires des états unis ou bien dans la communauté homosexuelle. Or depuis quand se réunir entre gens de bonne compagnie au sein d'une tour hermétique apporte le bien-être ? Certes on ressent sans doute une sécurité mais à l'évidence elle est illusoire.

S'enfermer dans une communauté, c'est chercher l'utopie égoïste. S'intégrer au sein de l'humanité dans son entier c'est trouver le bonheur.

Louis (Passant) ·  07 septembre 2005, 21:08

Je trouve que votre comparaison avec la population noire ou les homosexuels est tout à fait juste, évidemment toute proportion gardée (les hqi n'ont jamais eu de KKK contre eux, ne se font pas tabasser à mort etc...).

Par contre, diriez-vous que les noirs Américains ont un "besoin de marginalisation systèmatique et de contruction de ghetto" ? Bien sur que non, ce ne sont pas eux qui ont construit leurs ghettos ! Ils subissent les règles injustes imposées par des gens n'acceptant pas leur différence.

Toutefois, je comprends fort bien vos réticences.

Je suis plutôt nouveau à Mensa, mais je sais déjà que si ses membres pouvaient facilement s'intégrer au sein de l'humanité, Mensa n'existerait tout simplement pas.

C'est le problème du communautarisme et des communautés: sont-ce des gens fermés et refusant le monde extérieur ? ou des gens qui se rassemblent parce qu'ils peuvent se donner de la compréhension mutuelle ? (la réaction des gens sur Mensa prouve bien qu'il n'existe pas beaucoup d'empathie pour les surdoués et leurs problèmes).

Je ne reprocherai jamais à un immigré turc de fréquenter l'Amicale des Travailleurs d'Origine Turc. Je n'y vois pas de " tour hermétique ". Par contre, je me méfierais instinctivement du Lyons Club, ou du Cercle des Patrons du Textile, que j'imaginerais être un groupe de pression défendant des intérêts égoïstes.

J'avoue que je vous envie si vous n'éprouvez pas le besoin d'appartenir à une association comme Mensa : vous êtes intégré au monde et le monde vous intègre.

Mais regardez autour de vous: les gens que vous fréquentez sont fatalement issus d'une sélection de votre part. Bref, vous choisissez vos amis, comme tout le monde ! Cherchez bien et vous trouverez des gens qui disent de vous que vous vivez entre pairs .. et ils auraient raison, puisque tous les gens (donc vous aussi, donc eux aussi) choisissent leurs amis...

Quand vous vous rendez compte que vos centres d'intéret se retrouvent chez 1 personne sur 1000, c'est beaucoup plus difficile de trouver des gens à qui vous ressemblez !

Alors, n'appartenant justement pas à l'élite de la population, je suis heureux de trouver des compères chez Mensa.

Parcourez les discussions de mensa.fr, si vous en avez l'occasion, je vous le garantis: vous ne trouverez ni mépris, ni enfermement, ni orgueil..

Merci pour cette discussion intéressante. A+

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  08 septembre 2005, 09:03

Merci à vous, mon billet était virulent (comme souvent dans mon blog) et vous avez su néanmoins conservé un argumentaire calme et étayé.

J'apprécie lorsque l'on me démontre que j'ai tort de cette manière. Donc à une prochaine et qui sait peut être même lors d'une réunion de Mensa...

Louis (Passant) ·  08 septembre 2005, 18:55

Alors peut-être à bientôt ! :-)

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

La "valeur" Travail

Connaissez-vous mot le plus utilisé par les politiques ? Oui, effectivement c'est sans doute...

Lire la suite

Pourquoi devriez-vous utiliser un gestionnaire de mot de passe ?

Il est amusant de voir qu'à chaque fois que je m'intéresse à un sujet de sécurité, l'une des...

Lire la suite