Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

3, la chimère, chapitre IV (fin)

3.jpgVlad était encore troublé par cette plongée dans ce souvenir qu'il aurait aimé totalement oublier.

"- Que cherches-tu à faire Chimère ? déclara le Mage en tentant de contenir sa tristesse. A me torturer psychologiquement faute de pouvoir le faire physiquement ? C'est cela ton plan minable ?
- Tu te méprends totalement, répondit la chimère toujours amusée. Mon message demeure : Souviens-toi !
- C'est ce que je viens de faire ! rugit Vlad perdant momentanément le contrôle de sa colère. Je viens de revivre ce moment où ton maitre a tué des innocents, toute une ville, tout un peuple. Disparu, balayé par les eaux...
- Les eaux ?"

Chimère apparut brusquement juste devant Vlad, sa gueule de lion ouverte en un hideux sourire. Surpris le Mage eut un mouvement de recul et faillit tomber à la renverse mais parvint à retrouver son équilibre au dernier moment.

"- Tu viens de dire 'les eaux', insista Chimère dans un feulement inquiétant
- Je... Ce n'est pas ce que j'ai voulu dire, répondit Vlad, déstabilisé. Tu ne peux pas savoir, tu n'étais pas là !"

La queue à tête de serpent s'immobilisa brusquement, le regard fermement planté dans celui du Mage.

"- J'étais là, reprit Chimère. Tu le sais bien au fond de toi pourtant : Je ne suis pas une entité créé par la magie du Fauve... Je SUIS le Fauve. Une partie certes, mais une partie néanmoins. Et les souvenirs de ce moment font partie de moi, tout comme ils font partie de toi également. Sauf que moi je ne cherche pas à les travestir."

Autour de Vlad, les murs de la caverne commencèrent à nouveau à se former, tandis que les personnages reprenaient leur place un par un. Comme pour jouer une nouvelle représentation de ce moment que le Mage ne voulait, de tout son être, pas revivre.

Mais le monde onirique n'obéissait pas aux mêmes lois.

La voix de Chimère, dont le corps avait de nouveau disparu, résonna dans la caverne sans que Dahut ni aucun garde n'y accorda la moindre attention.

"- Les Portes d'Ys et son sortilège de protection... Comment l'as-tu vaincu ?
- Tu l'as déjà vu, répondit Vlad, j'ai trouvé la faille...
- Et ça n'a pas marché ! l'interrompit Chimère. Tu l'as montré toi-même : Cette faille était un piège. Un ingénieux traquenard pour que les mages comme toi, tentant de désactiver, soient aspiré dans un néant absolu. Mais tu as survécu ! Comment. L'as-tu. Vaincu !"

Vlad Wesley ne pouvait ignorer la question. Il sentait que la réponse se trouvait quelque part dans son esprit, mais il avait pris l'habitude depuis si longtemps de l'éviter que même maintenant parvenir à s'en souvenir lui demandait un effort terrible.

Devant ses yeux, la scène se rejouait : Dahut, les torches, la magie coulant de ses doigts.
Vlad luttait contre son propre esprit, qui l'assaillait d'hypothèses alternatives qui auraient pu expliqué, justifié... Mais il le savait, aucune d'entre elles n'était le véritable souvenir. Maintenant que Chimère avait mis le doigt dessus, Vlad ne pouvait pas ne pas le voir : Il se mentait à lui-même c'était évident.

Le sortilège des Portes d'Ys tressailli et se mit à attaquer le Mage.

"- Lorsque le sortilège a changé... Commença Vlad, se parlant plus à lui même qu'à Chimère. Lorsqu'il a changé, j'ai immédiatement su que je ne pourrai pas en venir à bout avec la magie que je connaissais. J'avais besoin de beaucoup plus de puissance. Mais je n'avais aucun artefact ni aucun autre mage dans lequel puiser. J'avais péché par orgueil en tentant d'accomplir seul ce qui à l'évidence aurait du être fait à plusieurs.
... Mais je n'étais pas n'importe qui ! Cette pensée m'obsédait tandis que mon esprit cherchait désespérément une solution : J'étais 'le plus grand Mage de tous les temps'. Alors j'ai fait appel à ma part sombre. Ma rage, mon orgueil, ma colère, ... J'ai puisé dans tout ce que j'étais, y compris ce qu'on m'avait appris à refouler. Et là...
- Et là... ? interrogea Chimère, connaissant parfaitement la réponse.
- Et là j'ai donné naissance au Fauve. Je l'ai façonné à partir de moi pour qu'il me donne toute cette force dont j'avais besoin. Je... Je l'ai créé ?!
- Oui, répondit Chimère."

Sous les yeux de Vlad, le sortilège fut annihilé, succombant à la toute puissance sauvage qui sommeillait en lui. Rien ne pouvait se dresser contre un tel pouvoir, pas même la magie des anciens.
Vlad tomba à genoux et contempla ses mains. Il partit d'un rire fou alors qu'il réalisait les prodiges dont il serait désormais capable !

Et c'est alors que dans un immense fracas, les Portes d'Ys s'ouvrirent d'elles mêmes, écrasant sous leur poids les gardes qui avaient eu le malheur de se tenir trop près. Derrière les battants apparut alors une immense masse liquide : L'océan.

Déferlant en une vague implacable, les flots envahir la grotte et balayèrent tout sur leur passage. Vlad, Dahut, les gardes, tous furent emportés par le courant. Au loin il entendit Dahut hurler, puis la tête de Vlad heurta un mur et il perdit connaissance.

Quand il rouvrit les yeux, Dahut gisait morte à ses coté. Ses vêtements étaient en lambeaux et son corps couvert de sang. Le tumulte des eaux l'avait projeté sur de nombreux obstacles telle un vulgaire poupée de chiffon, lui brisant le moindre de ses os.
Vlad lui, avait eu plus de chance mais sa jambe était dans une position anormale, brisée elle-aussi.
Autour de lui, les peuples d'Ys hurlaient. Les flots retenus jusqu'ici par les Portes étaient désormais libres et plus rien n’empêchait l'île, artificiellement conçue par les anciens bâtisseurs, de sombrer dans l'océan. Ils étaient tous condamnés. Celle qui prendrait plus tard dans les légendes le nom d'Atlantide, n'était plus.

Alors que Vlad contemplait le désastre dont il était la cause. Il sentit l'os de sa jambe reprendre doucement, et douloureusement, sa place tandis que le souvenir d'une voix moqueuse, la voix du Fauve, lui disait "Ne t’inquiète pas, je m'occupe de tout."

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À Voir Également

3.jpg

3, la chimère, chapitre VI

"Je songe d'accepter carrément mon métier de fou. Je suis toqué, tant pis, je préfère ma folie...

Lire la suite

3.jpg

3, la chimère, chapitre V (fin)

Ce fut la détonation qui sortit Vlad de sa torpeur. Il lui fallut quelques instants pour comprendre...

Lire la suite