Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Excuses

...

Ma main aux creux de la tienne, tes yeux dans les miens,
Le contact de ta peau qui me fait tant de bien.
Et ta voix toujours douce qui déblatère encore
Ces mots d'excuse qui montrent à quel point tu as tort.

Car tu n'as pas compris, mon amour, ce que je vois
Dans tes larmes, à grand peine retenues.
Que tes raisons n'ont en fait de sens que pour toi.
Que tu es tremblant de peur face à l'inconnu.

Tu es un enfant qui recule devant l'abysse,
Alors qu'à son bord si souvent tu claironnes.
Tu pourrais franchir tel un homme le précipice,
Mais c'est bien par lâcheté que tu m'abandonnes.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À Voir Également

3.jpg

3, la chimère, chapitre VI

"Je songe d'accepter carrément mon métier de fou. Je suis toqué, tant pis, je préfère ma folie...

Lire la suite

3.jpg

3, la chimère, chapitre V (fin)

Ce fut la détonation qui sortit Vlad de sa torpeur. Il lui fallut quelques instants pour comprendre...

Lire la suite