Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Absorber, concentrer, utiliser

flame.jpgDans la série "le grand Khaos vous explique les secrets de la Vie", je vais vous présenter aujourd'hui un processus personnel en trois étapes permettant de prendre le contrôle de sa vie au lieu de la subir.
Si vous êtes adeptes d'une quelconque pseudo-philosophie à tendance sectaire (quand bien même vous niez farouchement cette tendance), vous reconnaîtrez sans doute tout ou partie de ce processus.

L'avantage c'est que je vous l'offre aujourd'hui de manière indépendante, sans culte associé superflu. (autre que celui de ma propre personne mais cela reste malheureusement totalement facultatif)

Absorber

La première étape passe simplement par une plongée dans l'univers : Tout ce qui est en dehors de nous interagit avec nous.

Chaque mot, chaque son, chaque image, chaque odeur, chaque sensation, ... Toute ces choses qui nous entourent évoluent autour et à travers nous. Tout est mouvement, tout est vibration, tout est énergie.

Si nécessaire, fermez les yeux et imaginez que tout ce qui vous entoure est transformé en nuage papillonnant, ou bien en symboles façon Matrix. Ce nuage, ces symboles, tourbillonne et bien souvent vous traverse.

Et vous absorbez l'énergie qu'il contient en permanence, sans même vous en rendre compte.

Un film émouvant, une dispute avec un proche, un rayon de soleil, le sourire d'un enfant, un stress au travail, ... Toutes ces énergies bondissent et s'accumulent en vous.

Concentrer

Si la phase précédente est relativement automatique, il faut désormais faire un petit effort pour réussir la deuxième.

Parvenir à concentrer les énergies absorbées est le cœur du processus et fait toute la différence entre la sensation de crouler sous le poids de la vie et l'impression de contrôler son existence.
L’absorption est automatique et ininterrompue, nous sommes donc en permanence emplis d'énergies de toutes sortes qui peuvent parfois sembler nous étouffer.

La concentration de ces énergies consiste à réunir ce maelström chaotique en une chose de nature plus uniforme.

Ce n'est pas un acte facile lorsque l'on manque d’entraînement, vous pouvez donc utiliser pour cela l'image mentale suivante :

Imaginez à nouveau le nuage papillonnant d'énergie, mais cette fois non pas autour mais en vous. Voyez-le de toutes les couleurs selon les énergies absorbées : brillant et agité tel un feu follet pour les énergies positives, les joies ; pastel et tombant lentement tel une feuille ou un flocon de neige pour les énergies négatives, les peines ; sombre et palpitant tel un cœur noir pour les énergies destructrices, les colères.

Votre corps est emplie d'une galaxie kaléidoscopique de points.

Parmi toutes ces couleurs il y en aura alors une qui dominera les autres. Peu importe sa nature, c'est sur celle-là qu'il faudra travailler.

Mentalement imaginez alors que le points appartenant à cette couleur dominante se regroupe ensemble comme des aimants ou comme sous l'effet de la gravité.

Inspirez. Ils s'accumulent sous la forme d'une petite sphère en vous.
Puis laissez disparaître toutes les autres couleurs, laissez-les s'échapper de votre corps. Expirez.

Continuez ainsi pour ne conserver qu'une sphère uniforme et grandissante d'énergie.

Avec de l’entraînement quelques respirations suffiront, et vous parviendrez à concentrer cette sphère d'énergie sans presque y penser.

Utiliser

La dernière phase du processus est quasiment automatique. Une fois concentrée, vous vous apercevrez que cette énergie ne demande qu'à s'exprimer, quelle qu'en soit sa nature.

Libre à vous d'en user à votre guise. Vous n'êtes plus noyé sous les vagues de la vie, vous en êtes le maître.

Prenez le temps de savourer cette sensation. De prendre plaisir à ce calme avant la tempête, tempête que VOUS déclencherez.

Puis laissez l'énergie s'exprimer dans ce que vous souhaitez.

Toutes les formes d'énergies sont exploitables, d'où qu'elles proviennent à l'origine : La colère autant que la tristesse peuvent vous faire courir un 100 mètres ou écrire une lettre passionnée. A vous de décider.

Que la paix soit avec vous.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

La "valeur" Travail

Connaissez-vous mot le plus utilisé par les politiques ? Oui, effectivement c'est sans doute...

Lire la suite

Pourquoi devriez-vous utiliser un gestionnaire de mot de passe ?

Il est amusant de voir qu'à chaque fois que je m'intéresse à un sujet de sécurité, l'une des...

Lire la suite