Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Protocole de test des voyants

voyance2.jpgRécemment je me suis permis ce commentaire au sujet d'une bande annonce d'émission dont j'ai oublié le nom : "Comment reconnaître une arnaque chez les voyants ? Facile, ce sont tous des arnaqueurs."
Aussitôt j'ai eu droit à des remarques de personnes indignées par mon incroyance.

Sauf que, comme je ne suis pas un incroyant (la preuve, je pratique), je n'ai fait qu'appliquer l'une des règles fondamentales : "tout est faux jusqu'à preuve du contraire" (Oui, je suis un type énervant qui ne croit pas naïvement tout ce qu'on lui raconte. Honte sur moi !)
Or, à ce jour, personne n'a véritablement démontré la réalité de la voyance.

Qu'à cela ne tienne, je vous propose ci-dessous un moyen incontestable de prouver l'existence ou non de la voyance. Un protocole on ne peut plus scientifique pour déterminer une bonne fois pour toute si la voyance est une vaste supercherie ou bien un véritable outil de divination.

J'espère que des personnes seront suffisamment intéressées par cette procédure pour la mettre en pratique et ainsi donner au monde entier une réponse définitive à ce "problème".

Composition des groupes

Pour effectuer ce protocole, il faut constituer 3 groupes de participants :

- Les voyants : Un groupe de voyants qui, dans l'idéal, utilise les mêmes outils de divination (tarot divinatoire par exemple). Même si le don peut se manifester différemment d'un voyant à l'autre, il est important dans le cadre de ce protocole que l'outil soit le même pour tous.

- Les "anti-voyants" : Ce groupe doit être constitué de personnes intimement persuadées que la voyance n'existe pas. Il est également très important pour le protocole de test que les éléments de ce groupe aient à cœur de prouver que la voyance n'existe pas. (ils ne doivent pas être juste neutre sur le sujet)

- Le groupe témoin : Ce groupe doit être constitué de personnes n'ayant jamais participé à une séance de voyance et n'étant pas familières avec les pratiques des voyants. Ces personnes ne doivent pas être réfractaires à l'idée que la voyance puisse exister, toutefois il serait préférable pour la pertinence du protocole que ce groupe ne soit pas uniquement constitué de personne intimement persuadée que la voyance existe.

Chacun de ses groupes doit comporter un nombre identique d'individus. Et plus le nombre sera important plus les résultats du test seront valides. (ie. au moins 100 personnes dans chaque groupe serait une bonne approche)

Déroulement du protocole

(L'ensemble des étapes du protocole doit être filmé ou au minimum effectué en présence d'un évaluateur afin de garantir la validité des résultats)

- Réunion de coordination des voyants : Afin d'homogénéiser autant que possible les pratiques, une réunion doit être organisée entre les différents voyants. L'objectif étant qu'ils se mettent d'accord sur une méthodologie (tarot ou autre) et sur les contraintes (présence de la personne ou pas, voyance par photo, besoin de date de naissance, question au départ ou bien séance "libre", etc...).
Une fois que ces éléments seront définis, ils devront être appliqués par tous les voyants durant l'intégralité du test.

- Réunion de préparation des "anti-voyants" : Les éléments définis lors de l'étape précédente sont transmis au groupe des "anti-voyants". Ceux-ci auront pour objectif, lors de la suite de ce protocole de test, de faire croire autant que possible à une véritable séance de voyance en utilisant les mêmes méthodologies et contraintes que les voyants. Le contenu de leur futures fausses prédictions est laissé à leur libre choix.

- Assignation des séances de voyance : On associe à chaque membre du groupe témoin un groupe constitué à part égale de voyants et d'anti-voyants. 1 membre du groupe témoin est donc associé à X voyants et X anti-voyants (dans l'hypothèse où l'on a 100 témoins, X=10 parait un chiffre raisonnable)

- Mise en œuvre des séances de voyance : Chaque voyant et anti-voyant, dans un ordre aléatoire, effectue une séance de divination individuelle pour les témoins qui lui sont associés. Les témoins ne doit pas être au courant que des faux-voyants sont présents. Pour eux, il ne doit y avoir que des "vrais" voyants.

- Délai de réalisation : Afin de permettre aux différents éléments évoqués durant les séances de divination de se réaliser, on laisse s'écouler un délai standard, défini à l'avance et indiqué aux voyants lors de la première réunion, durant lequel les témoins sont invités à retourner à leur vie courante. Ils ont pour consigne stricte de ne pas entrer en contact avec les autres participants (aussi bien du groupe témoin que du groupe voyant et anti-voyant)

- Notation : A la fin de la période de délai, les membres du groupe témoin doivent noter les séances de divination qu'ils ont vécu. La grille de notation idéale est une note sur 5 en réponse à la question "Les prédictions de cette séance se sont-elles réalisées ?" (0 = pas du tout, 5 = complètement, 3=une partie seulement, ...)

- Bilan des résultats : En additionnant chaque note reçue, on détermine la note globale du groupe des voyants et la note globale du groupe des anti-voyants. Aucun résultat individuel ne doit être communiqué afin d'éviter tout comportement indésirable. L'écart entre la note globale des voyants et la note globale des anti-voyants déterminera si la voyance existe.

Avantages du protocole

Ce protocole, outre la détermination de l'existence ou non de la voyance, offre 2 avantages très intéressants :

Tout d'abord, il ne s'attarde à aucun moment sur la nature du don. Peu importe donc que la voyance soit un pouvoir paranormal, une sensibilité exacerbée ou une anomalie génétique. Cela permet ainsi d'éviter les questions méta-physiques qui, par définition, ne peuvent être résolue scientifiquement pour se concentrer uniquement sur la concrétisation de ce don qui, elle, est mesurable.

Ensuite ce protocole permet, au delà de son existence, de déterminer l'efficacité de la voyance. Si elle existe, est-elle véritablement plus efficace qu'une personne essayant de deviner, sans posséder d'aptitude particulière ? Cela permettra, entre autre, d'évaluer la valeur réelle d'une séance de divination. (ie. Si n'importe qui peut deviner presque aussi bien qu'un voyant, alors une véritable séance ne vaut pas grand chose)

Conclusion

L'ensemble de cette idée étant "open-source", j'invite ardemment les étudiants en mal d'idée à me la "voler" pour leur mémoire. Je ne demande aucune rétribution en retour et je serais très intéressé par les résultats.

Que la paix soit avec vous.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Izusa Lakota (Ami) ·  10 octobre 2011, 11:00

Je n'étais pas indignée voyons, seulement comme je sais que tu touches à ça cela me chiffonne quelque peu que tu prêches le contraire ! :C

Sinon le concept est bien pensé mais scientifiquement parlant il ne sera pas reconnu puisque pour le monde scientifique comprendre une chose c'est savoir la quantifier, l'expliquer et la décortiquer.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  10 octobre 2011, 14:27

Je ne vois pas où est le problème. Avant d'expliquer la nature, il faut démontrer l'existence.

Le protocole indiqué dans ce billet permet de prouver l'existence et même d'en quantifier l'efficacité.

Une fois l'existence prouvée alors il sera toujours temps de conjecturer des "pourquoi" et des "comment" par la suite (et d'ailleurs, il le FAUT. La démarche scientifique est une vrai démarche sérieuse, il n'y a aucune raison pour qu'elle ne soit pas applicable et appliqué à tout, y compris le métaphysique.).

Ceux qui pensent que, par définition, un phénomène métaphysique est hors du champs de la science n'ont juste rien compris au principe d'une démarche scientifique.

Izusa Lakota (Ami) ·  10 octobre 2011, 15:03

C'est juste que la démarche scientifique s'accompagne inévitablement des dérives qu'on connaît et au final je ne connais pas beaucoup de gens qui ont un don qui souhaitent finir en souris de labo...

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  10 octobre 2011, 16:01

Non, il n'y aucune dérives "inévitables" que "on" connaît.

J'en connais/suppose, tu en connais/supposes. Ce ne sont pas les mêmes, et elles ne sont en aucun cas inévitables.

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

La "valeur" Travail

Connaissez-vous mot le plus utilisé par les politiques ? Oui, effectivement c'est sans doute...

Lire la suite

Pourquoi devriez-vous utiliser un gestionnaire de mot de passe ?

Il est amusant de voir qu'à chaque fois que je m'intéresse à un sujet de sécurité, l'une des...

Lire la suite