Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Dites-moi des choses tendres

coeur.jpgCe week-end, au milieu de moult autres joyeusetés, j'avais dans ma liste de choses à faire la création d'une chanson d'amour.

En effet, pour les deux ou trois qui l'ignorerait encore, je participe au ARG Secret Lewis et dernièrement il était nécessaire de réconcilier deux tourtereaux en crise par une belle chanson romantique. (Coïncidence amusante, deux autres tourtereaux n'ayant aucun lien avec le ARG se sont retrouvés eux aussi en crise ce week-end mais cette fois personne n'a suggéré de douce mélopée)

Faute de temps (et probablement de talent) , j'ai donc pris la décision de ne pas partir de zéro mais plutôt de mettre l'un de mes poèmes en musique.

Quelques adaptations de texte pour respecter le rythme d'une chanson (couplet/refrain), une grosse séance "compositeur du dimanche" pour créer la musique sur mon piano, un petit passage sur l'ordinateur pour donner corps au brouillon, et bien sûr l'enrôlement d'une chanteuse innocente (Merci à toi Circé ! ) qui n'avait rien demandé à personne... et hop, une chanson d'amour est née. (Et pour une première tentative je la trouve plutôt réussie)

Alors bien sûr, j'imagine que vous trépignez impatiemment pour pouvoir entendre l'œuvre... et bien trépignez tant que vous voulez car je ne vous donnerais pas le lien direct : Si vous voulez écoutez le résultat il vous faudra passer sur Secret Lewis (et chercher un peu) ! :D

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

Pourquoi je vais bien ?

Alors que plusieurs de mes amis font de réguliers allers-retours en soin psychiatrique, que les...

Lire la suite

filament.jpg

Le dilemme du hérisson

Une main sur le clavier, l'autre sur la souris. Le regard dans le vague. Au delà des écrans qui me...

Lire la suite