Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le ronronnement des machines

bonheursmiley.jpgLorsque j'avais évoqué le plaisir que l'on pouvait avoir à s'asseoir dans une douche, je croyais avoir analysé au mieux les méandres tortueux autant que tourmentés de mes quelques neurones.

Mais la psychanalyse n'étant absolument pas une science exacte (ce qui d'ailleurs implique que les psychanalystes diplômés sont donc tous des imbéciles et/ou charlatans), j'ai pu constaté récemment que l'explication de ce petit bonheur était manifestement incomplète.

Car en effet, la simple opposition de chaud et froid ne décrit pas complètement les composants de ce bien-être.

Il y a autre chose, issue également de mes souvenirs d'enfances, qui contribue à transformer l'acte de s'asseoir au fond de la douche en véritable expérience méditative où les sensations prennent le pas sur la réflexion et le temps qui passe.

Et soudain, alors que justement je revivais cette expérience le week-end dernier ; la réponse m'est apparue.

L'autre composante, c'est le bruit. Non pas le bruit léger d'une eau ruisselante mais plutôt cette forme de "bruit blanc" que produit le jet de douche à plein régime.

C'est cette association de sons et de sensations qui provoque le petit bonheur que je décrivais.

Muni de cette nouvelle information j'ai donc repris un à un les exemples que j'avais fourni dans mon premier billet. Et, systématiquement j'ai retrouvé ce fameux "bruit blanc" :

- Le chaud/froid d'un lit douillet dans une chambre plutôt froide... et le bruit de mon ordinateur (qui se trouvait dans ma chambre et qui a toujours fonctionné 24h/24)
- La chaleur d'une voiture en plein hiver avec le givre sur les fenêtres... et le bruit sourd du moteur.
- La douche chaude dans la salle de bain froide... et le bruit du jet
- Ma jeunesse à la piscine (eau chaude, extérieur plus frais)... et le ronronnement des machines en sous-sol.

Toujours le bruit blanc m'accompagnait.

Et même dans mon travail il m'arrive d'avoir cette sensation au milieu des nos salles machines : des centaines d'ordinateurs qui chauffent, une climatisation qui souffle le froid... et le ronronnement permanent et apaisant.

Que la paix soit avec vous.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

Pourquoi je vais bien ?

Alors que plusieurs de mes amis font de réguliers allers-retours en soin psychiatrique, que les...

Lire la suite

filament.jpg

Le dilemme du hérisson

Une main sur le clavier, l'autre sur la souris. Le regard dans le vague. Au delà des écrans qui me...

Lire la suite