Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Petit bonheur

bonheursmiley.jpgNous vivons tous de temps en temps des petits bonheurs : Ces instants simples, ces moments suspendus dans le temps, qui nous remplissent brièvement d'un bien-être total.
Un détail insignifiant, un objet, une sensation, et nous voilà parti dans une sorte de pause duveteuse, irréelle où se mêlent parfois des souvenirs oubliés de l'enfance.

C'est un de ces moments que j'ai vécu ce matin et qui m'a rappelé que mon petit bonheur à moi est une sensation, une association de chaud et de froid qui est sans doute à l'origine de ma préférence pour le climat automnal.

Comme toute sensation elle est assez difficile à décrire, je vais donc tenter de vous la présenter à travers quelques exemples en espérant qu'une partie d'entre eux éveillera des échos dans votre propre expérience et vous permettra ainsi de comprendre mon état d'esprit durant ces moments particulier.

Ce qui déclenche ces instants de petit bonheur chez moi, c'est donc le chaud et le froid. Plus précisément une chaleur qui m'englobe entièrement, ni brulante ni tiède, et au delà de cette chaleur un froid mordant.

Même si ce n'est pas pour moi l'expérience la plus intense, on peut par exemple comparer cela à la chaleur de votre lit douillet, où vous êtes confortablement installé, alors qu'au delà de la couverture votre chambre est plutôt froide.
Ou bien la chaleur d'une voiture lorsqu'enfant vous étiez sur la banquette arrière et regardiez le givre et la neige au delà de la vitre. Cette sensation de douce chaleur alors que le reste monde n'est que glace.

Mais là où pour moi ce petit bonheur s'exprime à plein, c'est sous la douche.

L'expression du contraste entre la chaleur idéale, réglée au degré près, de la douche et la froideur de la salle de bain qui se trouve juste au delà, que l'on peut percevoir dès que l'on quitte un tant soit peu la zone centrale, c'est véritablement là que mon petit bonheur survient.

Surgissent alors les souvenirs d'enfance, lorsque je passais des journées entières à la piscine (mon père a été maitre-nageur dans une autre vie) à fouiller dans des caisses remplies à ras bord de planches, bouées et autre accessoires aquatiques, ou lorsque je passais des heures assis par terre dans la douche à la maison (si vous ne l'avez jamais fait et que vous disposez d'un vrai bac de douche, je vous le conseille) à contempler les motifs géométriques de la faïence en laissant mon esprit vagabonder.
Et tant d'autres moments qui contribuent à un bien être fugace mais entier.

Oui c'est ça mon petit bonheur à moi... et tant pis pour la facture d'eau.

Que la paix soit avec vous.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

ailleurs (Passant) ·  28 octobre 2009, 10:53

et on jouer au "labyrinthe" sur les carreaux!

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  28 octobre 2009, 11:04

De grands moments ;)

Maëlle (Passant) ·  28 octobre 2009, 12:28

waow!je dois t'avouer que tu as réussi a me faire remonter le temps, et il est vrai que ces petits moments rien que pour soi, on l'on prend le temps d'apprecier les petits bonheurs du quotidiens, sont quasiment jouissifs!Quand la nuit tu te lèves boire un coup, et que tu reviens te mettre sous ta couette bien chaude...qu'est-ce que c est bon ;)

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

Pourquoi je vais bien ?

Alors que plusieurs de mes amis font de réguliers allers-retours en soin psychiatrique, que les...

Lire la suite

filament.jpg

Le dilemme du hérisson

Une main sur le clavier, l'autre sur la souris. Le regard dans le vague. Au delà des écrans qui me...

Lire la suite