Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La fierté de Bateman

business_man.jpgTandis que vous, mes chers lecteurs, ourdissez les plus sombres théories sur le pourquoi du comment de ce titre pourtant des plus évocateurs (Indice : Les chauve-souris n'ont rien à voir là-dedans...enfin presque), je souhaiterais vous entretenir sur cette incroyable progression sociale qui, de manière impromptue, est survenue dans ma vie professionnelle.

Mais d'abord, une petite pause pour vous permettre de terminer votre recherche Google...

...Voilà

Or donc mon parcours, à l'instar des dresseurs de Pokemon, est jalonné de contributions à cette incompletable collection que l'on nomme carrière.

On y trouve des études, un diplôme, un CV, des recommandations, des clients, des références, des contacts, un réseau, un savoir, des compétences, une résistance hors pair à la bêtise humaine et une pratique assidu du zen (Je n'ai pas opté pour la voie "médicaments et destruction physique")

Mais à tout cela, il manquait néanmoins une pièce maitresse qui, ordinairement, s'obtient pourtant bien avant tout le reste : la carte de visite. (Je me permets ici une petite parenthèse pour ceux qui n'aurait pas encore saisi la référence cinématographique du titre et vous conseille vivement, si ce n'est déjà fait, de visionner ce grand classique du film de psychopathe)

C'est donc avec une joie sautillante digne de mes plus beaux noëls que j'ai accueilli il y a peu sur mon bureau d'une blancheur immaculée (qui fait l'envie de tous mes collègues croulant sous les papiers à l'organisation toute relative) une boite emplie de plus de cartes de visites qu'il m'ait été permis d'en rêver.

En plus d'être raffinées et de qualité, les imprimeurs ont poussé le vice jusqu'à les rendre bilingues : une face en français et une face donnant l'illusion d'être en anglais si l'on est pas natif d'un pays anglophone. (Selon cette dernière j'occupe d'ailleurs le poste prestigieux de "Outsourcing Services Manager IT Facilities Unit", ce qui veut dire, à peu de chose près, tout ce que vous arriverez à faire croire à votre client)

Me voilà donc muni d'un bon millier de ces petits cartons et de deux nouvelles problématiques : Pratiquer mon mouvement de poignet pour rendre leur présentation le plus élégant, fluide et naturel possible...

...et trouver un millier de personne à qui les distribuer :rolleyes:

Que la paix soit avec vous.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

arille (Habitué) ·  04 août 2009, 00:02

Pour les utiliser comme liste de courses, c'est raté ! Mais des cartes bilingues, c'est classe !

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

Pourquoi je vais bien ?

Alors que plusieurs de mes amis font de réguliers allers-retours en soin psychiatrique, que les...

Lire la suite

filament.jpg

Le dilemme du hérisson

Une main sur le clavier, l'autre sur la souris. Le regard dans le vague. Au delà des écrans qui me...

Lire la suite