Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Pas glop

7h48_t-shirt_chaos_klub.jpgParmi les petites choses qui me hérissent le poil, on peut citer les blogueurs qui ferment leur blog non pas parce qu'il n'ont plus envie d'en tenir un mais parce qu'ils ne sont plus libres d'écrire ce qu'ils veulent dessus.

On peut y voir des tas de raisons, allant d'un blogueur qui n'assume pas ses écrits à un public qui n'assume pas ce qu'il lit, mais ce que moi j'y vois surtout, et qui donc me dérange furieusement, c'est que la liberté de parole est manifestement incompatible avec la vie sociale de certains.

Un problème entre l'être et le paraitre quoi. (Oui j'ai des relents de philosophie par moment)

C'est frustrant au plus haut point parce que ce n'est jamais la bonne décision qui est prise. Là où un blogueur va écrire pour se libérer, ses connaissances vont y voir une description du réel et donc, par moment, une critique de leur comportement.
Il vont alors influencer le blogueur pour qu'il arrête d'écrire.

Or un blogueur n'écrit jamais vraiment la réalité : il écrit son point de vue, ce qui est très différent. Chaque texte est influencé par d'innombrables facteurs : l'humeur du moment, l'envie de romancer un évènement banal, un besoin parfois d'orienter quelque peu pour satisfaire le public, ...
Bref, un blog est tout sauf une description objective. Il contient une part de réalité mais en proportion très variable et celle-ci est parfois même absente (lorsqu'on écrit juste pour se défouler)

Et donc lorsque notre famille, nos connaissances, nos amis, ... bref tous nos liens sociaux, ne sont pas capable d'absorber cette subjectivité (qu'on pourrait aussi appelé "mauvaise foi" par moment), c'est le blog qui trinque.
Ce qui m'horripile au plus haut point puisque le problème ne se situe pas là mais bien évidemment dans ces fameux liens sociaux souvent trop fragiles ou trop unilatéraux.

7h48 est le dernier blog en date parmi mes amis à subir la pression de ses connaissances.

Et une fois encore, c'est la mauvaise décision qui est prise : celle d'arrêter. C'est dommage et je ne remercie pas ceux qui l'ont poussé à le faire.

Que la paix soit avec vous.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

7h48 (Ami) ·  22 décembre 2008, 15:00

pas d'accord sur un point; j'ai toujours écris la vérité, c'est bien ça le problème.
Mon blog me faisait plus de mal que de bien, le masochisme a ses limites.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  22 décembre 2008, 15:07

Ben c'est encore pire alors... En gros tu n'as pas le droit de dire ce que tu penses ? Après tout si c'est la vérité, à chacun d'en assumer les conséquences.

papu (Passant) ·  22 décembre 2008, 23:21

ce blog semble être tellement vital, 7h48 devrait envisager un blog à deux avec Gajal objet de tous ses tourments !!!

rien ne s'arrète, tous se transforme.

KannTo (Fanatique) ·  30 décembre 2008, 14:43

Je plussoie : pas glop du tout :oops:

Pis je suis assez d'accord avec ce que tu écris sur l'impact du blogage sur les relation proches quand elles sont au courant de la chose.

Enfin bon, bon courage à 7h48 là-dedans. :oops:

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

Pourquoi je vais bien ?

Alors que plusieurs de mes amis font de réguliers allers-retours en soin psychiatrique, que les...

Lire la suite

filament.jpg

Le dilemme du hérisson

Une main sur le clavier, l'autre sur la souris. Le regard dans le vague. Au delà des écrans qui me...

Lire la suite