Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Ne dites pas "Dieu", c'est vulgaire

fallout_boy.jpgLes plus mélomanes d'entre vous ont peut-être prêté une oreille attentive à la bande sonore utilisée dans mon dernier montage vidéo Mémoires d'étudiants.

Il s'agit d'un petit air entraînant réalisé par le groupe Fall Out Boy et intitulé "This ain't a scene, it's an arm race"

Jusqu'ici rien de bien transcendant sinon un titre pour le moins étrange mais porteur d'un message profond. (si si c'est vrai, j'ai vu une interview récente du chanteur qui explique qu'il s'agit là d'un message contre les artistes jetables)

L'aspect plus sympathique vient en fait de l'avant-refrain (On pardonnera mon inculture musical, mais je ne connais pas le terme technique correspondant à la phase suivant le couplet et amorçant le refrain) et dont est d'ailleurs tiré le titre de la chanson.

Les paroles exactes (si vous écoutez attentivement la bande son de ma vidéo) en sont : "This ain't a scene, it's a god damn arm race" (bis plein de fois... quadri-bis ?)

Autrement dit la même chose que le titre mais avec un petit juron supplémentaire pour indiquer la teneur rebelle du message. (La traduction la plus proche que l'on pourrait en faire c'est "maudite", mais en français on perd l'aspect injurieux)
Attention, même en anglais il ne s'agit pas d'un juron excessivement terrible et il est notoirement très en dessous du célèbre "fuck".

Toutefois, si vous êtes amené à écouter cette chanson à la radio ou si vous voyez passer le clip à la télévision, vous n'entendrez pas la même chose.
Aussitôt en lisant ceci, vous pensez sans doute à une histoire de politiquement correct, de grand public, de censure du langage fleuri, etc...
Et bien pas tout à fait.

En effet, vous entendrez ceci : "This ain"t a scene, it's a (BONG) damn arm race"

Le mot censuré n'est pas le mot "damn" comme on pourrait s'y attendre (c'est à dire le mot correspondant à "maudite") mais le mot "god" ("Dieu", je précise pour les anglophobes)

Manifestement c'est donc le nom du Seigneur qui semble choqué d'augustes oreilles dans un quelconque comité de censure anonyme. Et ma foi, je ne peux qu'abonder dans leur sens.

D'ailleurs je tenais à leur signaler ce morceau de Johan Osborn, "One of us" dont l'avant-refrain (encore lui) devrait être également épuré puisqu'on y retrouve pas moins de deux fois le mot "god". La version politiquement correcte donnerait alors (traduit en français) :
"Oh oui, (BIP) est merveilleux. Oh Oui, (BIP) est bon. Oh oui. Oh oui. Oui, oui, oui."

Que la paix soit avec vous.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

KannTo (Fanatique) ·  28 août 2007, 14:45

Est-ce que ça n'est pas l'utilisation dans un juron de leur sacro saint god/dieu qui est censurée ? Auquel cas, god/dieu n'est pas dans le domaine publique (ce qui est un comble, il faut le dire !).

Sinon, c'est vrai que cette bande son (^^) était bien agréable :) .

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

Vos clés (physiques) ne sont pas en sécurité sur Internet

Comme vous le savez sans doute, je travaille dans (et suis passionné de) la sécurité informatique....

Lire la suite

L'histoire drôle du malware WannaCry

Comme Twitter n'est parfois pas très pratique pour développer un sujet et que je trouvais l'histoire...

Lire la suite