Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Torpillons-nous dans la piscine.

courbe.jpgLes statistiques, c'est beau. Oh je sais, je vois d'ici le début d'une hola de protestation face à la grande profondeur de la déclaration.
Mais à ma décharge, n'oublions pas que je suis, aussi saugrenu que cela puisse paraitre, mathématicien de formation.

Or donc, disais-je les statistiques réalisent l'indubitable performance d'allier théorie nébuleuse, que d'aucun qualifierait de mathématiques du dimanche, à cette autre nébuleuse tout aussi peu propre sur elle qu'est la politique. Ce combiné de flou artistique se nomme "sondage". L'estimation de résultat de scrutin est d'ailleurs devenu un art si noble que l'on finit par ne même plus désirer le véritable décompte des voix dans les urnes, c'est dire.

Car après tout, les sondages détiennent la vérité. Ils l'ont prouvé à de nombreuses reprises en correspondant, avec une précision diabolique, aux chiffres annoncées lors des divers soirées spéciales et électorales des chaines publiques et privées. (Je préconise aux deux étourdis du fond de relire quelques instants cette phrase, le sel de l'ironie est parfois soluble dans l'inattention)

Fort de ce fait on ne peut plus tangible, il est alors possible de s'attarder sur des sujets bien plus prioritaire comme l'annonce planétaire de l'ajout d'une caméra au fond de la dernière piscine loftienne du moment. On attend avec impatience la prochaine édition incluant le bras coloscopique.

On peut également s'adonner au commentaire lyrique des résultats comme la "victoire écrasante" du désormais Monsieur le Président (on notera accessoirement la difficulté manifeste de l'ensemble de la classe politique et journalistique pour l'appeler ainsi) ou encore la "vague bleu". C'est nettement plus glamour qu'un monotone bavardage sur l'imprécision d'un score basé sur une absence total de calcul ne permettant pas d'en déduire quoi que ce soit à l'heure "H". Et ne parlons pas du concept, tout journalistique, d'une majorité "écrasante" qui s'obtient, manifestement, lorsque la moitié de la population vote contre vous. (Vous pouvez tenter l'expérience chez vous : Choisissez une dizaine de membres de votre famille dont la moitié vous déteste cordialement et tentez d'animer le tout avec une bonne vieille blague de toto. N'oubliez pas de cacher les tomates au préalable.)

Mais après tout, les statistiques, les sondages, tout comme le lyrisme et le loft, font parti intégrante de ce nouveau français tant vanté par l'un des nombreux produits anorexiques de la télé-réalité à grand coup de salut militaire américain (on peut y voir tout autant une ignorance benête des règlementations françaises qu'une simple intoxication à l'importation télévisuelle d'outre-atlantique... sans doute un peu des deux). Et qui suis-je pour ne pas être fier de mon pays... Alors, vous reprendrez bien un bras ?

Que la paix soit avec vous.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

psychonauts.jpg

Psychonautes

Parmi l'inépuisable concert de voix qui compose la légion de cet être qui, à n'en pas douter, est...

Lire la suite

white_lemming.jpg

En pleine lumière

L'homme politique a ceci de commun avec le marketeux, le religieux et le lemming des toundras de...

Lire la suite