Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

De bonne famille

Il est beau de voir comme le concept de liberté, si cher à nos amis du nouveau monde, et à l'humanité toute entière lorsqu'elle prend le temps de lever les yeux de son attirant nombril, est totalement accepté au niveau de l'abstraction générale mais nettement moins au niveau de sa mise en pratique.

Ainsi alors que se meurent non loin les flammes d'un procès de fortune, mené par un jury accroché à sa certitude de détenir LA vérité (celle qui brille et fait chic sur la cheminée ou lors des dners familiaux entre les dernières aventures de cet idiot d'oncle Maurice, bricoleur de déclaration d'impôts, et la brillante carrière du dernier, que tout le monde sait "déviant sexuellement") et où la parole à la défense est une notion tellement mise à l'écart que même le procès de la célèbre Pucelle fait figure de débat constructif et mûrement réfléchi en comparaison, il est bon de constater que l'humain reste fidèle au vieux principe du "Ce que je dis, pas ce que je fais".

Car si la liberté n'a pas prix, elle a néanmoins des limites. Limites que l'on renforcera progressivement à mesure que l'on passera du concept à la réalité.

Ainsi, alors qu'il est communément admis que chacun à le droit de croire en la religion qu'il veut, on remarquera que, dans la pratique, il est fortement conseillé dans choisir une comportant au minimum l'adoration d'un homme blanc, légèrement barbu (mais uniquement par manque de rasoir à proximité) et cloué à une poutre en bois de forme très spécifique. Le moindre écart à cette conditions raisonnable sera une manifeste atteinte à la liberté (De qui, on ne sait pas vraiment, mais manifeste néanmoins) et sera instantanément puni par l'intervention colonialiste et militaire d'hommes oeuvrant pour le bien-être de tous ou, du moins, du plus grand nombre.

De même, on s'empressera d'oublier que l'histoire, la biologie et les ventes d'alcool et de cigarettes ne mentionne pas exactement le chiffre 18 (dont on se demande d'ailleurs d'où il vient), ni même le chiffre 21 qui reste un joyeux exemple de pudeur outrée ("Boire avant 21 ans ?! Non, le risque d'atteinte aux bonnes moeurs est bien trop grand pour permettre cet infamie. Diantre. Mazette. Etc...")

La défense de la liberté se devra donc de rester à l'état d'idée, essentiellement bonne à justifier une action guerrière quelconque, pour le reste, la réalité, on lui préférera la sacro-sainte mission de protection des innocents par "ceux qui savent".

Ainsi, au moins, la cage sera propre et belle.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

psychonauts.jpg

Psychonautes

Parmi l'inépuisable concert de voix qui compose la légion de cet être qui, à n'en pas douter, est...

Lire la suite

white_lemming.jpg

En pleine lumière

L'homme politique a ceci de commun avec le marketeux, le religieux et le lemming des toundras de...

Lire la suite