Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

KJLEIR, LYKSYIR

On a beau s'appeler Khaos on apprecie parfois une certaine rigueur dans son bordel intérieur. A tout le moins un peu de visibilité.

Or donc il convient de temps à autre d'accomplir la classique mais célèbre introspection, terme français et donc forcément mal venu en notre siècle de stratégie monopolistique américaine.
Soit, faisons djeunz alors car c'est commercialement un si bon filon que même des webmasters de seconde zone se faisant de l'argent sur de l'open-source gratuit l'ont compris (Oui je cite toujours les mêmes personnes mais, que voulez-vous, on ne change pas une tête de turc qui gagne) et appelons cela un Kelnorim. (On me pardonnera l'orthographe si tant est qu'il y en ait une.)

Terme branché ou non, il n'en reste pas moins qu'il s'agit donc une fois de plus de l'un de ses nombreux billets dégoulinants d'égo qui encombrent la toile, car, c'est certain, je m'en vais parler de mon sujet préféré : moi.

Je me lapiderais en pénitence plus tard.

Il se trouve en effet que, comme indiqué précédemment, divers instincts primaires se disputent en mon me intérieure. On retrouvera en bonne place les instincts mal vu par le Créateur, celui-là même qui a ordonné à son peuple de détruire tous les autres (petit jeu : remplacez le mot Créateur par le nom de votre dieu préféré, ça marche aussi) comme la joie de l'acte de multiplication sans conséquence ou bien encore le plaisir de fracasser un crne contre un mur (Voir même celui de se l'écraser soi-même contre toute surface environnante)

Au vu de tout cela qu'en conclure. Et bien ma foi pas grand chose comme toute introspection digne de ce nom, celle qui ne consiste pas à se faire assister par un adepte de la niaiserie parlé ayant reçu son diplome dans une pochette surprise (ou par simple lettre recommandée s'il n'a pris la peine de fournir une garantie bancaire suffisante à l'établissement scolaire commercial concerné) aussi appelé psychiatre (Ou pronctologue, la frontière reste assez floue) mais qui repose simplement sur une constatation de soi.

C'est donc sur un simple sourire "félin" que se termine mon auto-analyse.

Que la paix soit avec vous.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

KannTo (Fanatique) ·  13 juin 2006, 16:26

Salut, le Fauve ...

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

Pourquoi je vais bien ?

Alors que plusieurs de mes amis font de réguliers allers-retours en soin psychiatrique, que les...

Lire la suite

filament.jpg

Le dilemme du hérisson

Une main sur le clavier, l'autre sur la souris. Le regard dans le vague. Au delà des écrans qui me...

Lire la suite