Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Défaut mammaire

Il en va de l'anormalité comme de la sécu, en user c'est bien, en abuser ça craint. C'est du moins ce qui semble ressortir de mon analyse personnelle de celui que l'on nomme Khaos Farbauti Ibn Oblivion.

Car oui, n'allez pas croire tout ce que l'on vous raconte, Khaos et moi, ce sont finalement deux personnes complètement différentes.
D'ailleurs pas plus tard qu'hier, j'étais en train d'envoyé divers SMS allégées en voyelles à l'arrêt de bus au coté de ma bande de joyeux compagnons, fiers représentants du rayon rivets & enjoliveurs métalliques de la quincaillerie Tourbalu, qui discutaient aimablement avec une nonagénaire de la crise pétrolière à l'origine d'une nette dépréciation de leur portefeuille.
Rien à voir donc avec le gentilhomme bourgeois qui dilue allègrement l'interpellation métaphysique du moi d'un rare lecteur dans l'abondance de termes alambiqués et globalement inadéquats.

Cette dualité me permet d'exercer un oeil critique à défaut de distant sur le personnage et en déduire, tel un praticien du cliché facile et de la non-écoute du patient, aussi appelé psychiatre, les différents problèmes qui l'empêchent de s'épanouir pleinement.

Je me permets ici une légère parenthèse afin, d'une part, de perdre un peu plus le malheureux visiteur de ce billet, et d'autre part de préciser que le paragraphe précédent indique la différence fondamentale entre un psychiatre et un astrologue, ce dernier étant, par nécessité, tenu d'écouter un tant soit peu le riche client. Le psychiatre, lui, se contente de dormir.

Or donc, de mon analyse il ressort que Khaos Farbauti Ibn Oblivion est peut-être parfois trop marginal pour être vendeur. Il lui manque, à n'en pas douter, ce petit plus qui interpelle le plus grand nombre.
Car en effet, Khaos Farbauti Ibn Oblivion n'est pas une femme et par là même ne peut faire étalage d'une lubricité avérée ou feinte mais toujours assumée dans toutes ses trépidantes évolutions. (La lubricité masculine est, quant à elle, très peu génératrice de visites)

Ainsi, de part sa trop grande propension à ne pas chercher le dénominateur commun, celui qui appelle la salive dans l'oeil verdtre de l'internaute à l'écoute de son corps (mais pas à l'écoute de sa raison qui l'informe que la reproduction assistée par ordinateur n'est pas encore fonctionnelle), risque de tourner le dos à un lectorat important, pré-requis d'une célébrité enviable.

L'intervention chirurgicale n'étant pas à l'ordre du jour, il semble donc nécessaire que la montagne vienne à Khaos.
Pour cela, un grand programme de destruction puis reconstruction méthodique de l'opinion va être mis en place. L'humanité sera recentrée sur un nouveau principe fondateur : l'adoration de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Ainsi pourra-t-il s'épanouir pleinement et atteindre le bien-être.

Par ailleurs, tous les aliments comportant le mot "choux" seront strictement interdits et toute personne liée à leur distribution sera soumise à la torture, en compagnie de leur camarade dans le péché : les professions marketing.

Il faut ce qu'il faut.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

arille (Habitué) ·  07 mars 2006, 00:00

Je disais justement à la vengeuse masquée qui vient d'écrire un article dont le titre "éloge de moi-même" est tout à fait parlant que Spinoza était d'accord. Car d'après lui, l'humilité nous rend malheureux alors que l'orgueil nous rend joyeux. Mais pour les chouquettes, je regrette.

eguemarine (Ami de toujours) ·  07 mars 2006, 14:04

Et dans quoi vont naitre les petits garçons maintenant?

on peut aussi sauver la choucroute...

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

psychonauts.jpg

Psychonautes

Parmi l'inépuisable concert de voix qui compose la légion de cet être qui, à n'en pas douter, est...

Lire la suite

white_lemming.jpg

En pleine lumière

L'homme politique a ceci de commun avec le marketeux, le religieux et le lemming des toundras de...

Lire la suite