Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

DarkVador Mir : Episode III

...

Le matin suivant, le pilote Egaronn annonça que le dernier saut dans l'hyperespace en destination d'Aldorande approchait. Suziwan en profita pour montrer à Luque un objet légendaire. Il sortit délicatement de dessous son habit une épée à lame cylindrique, apparemment sans intérêt. Luque, intrigué, suivait du regard cette merveilleuse épée.

En effet, dès que Suziwan Kennedy eut branché l'épée, elle s'alluma progressivement du manche jusqu'à l'extrémité, et la lame, source jaillissante de lumière, aveuglait Luque.

"C'est l'épée de ton père, Luque, elle lui à servi à déboucher le lavabo exterminer des membres de l'armée du seigneur Mir. Son pouvoir puise sa source dans la Force mystique, aussi t'aidera t-elle dans ton entreprise. Prends-la, je te la vends l'offre, et puisse la Force être avec toi."

Soudain, le pilote entra dans la pièce: "Personne n'aurait vu le néon qui était au plafond du cockpit?"

Nos amis répondirent pas la négative et le pilote leur fit savoir que le saut dans l'hyperespace serait imminent. Suziwan dit alors à Luque:

"Que penses-tu, juste pour voir, de réessayer de faire léviter des objets?"

"Saut accompli, pesanteur artificielle""C'est bien Luque, mais tâche de tenir plus longtemps la prochaine fois". La seule chose, hélas, que put constater Egaronn d'Aldorande, fut un amas de débris, parmi quelques plus grosses météorites (zut...loupé...dommage, l'aile), et il crut même apercevoir une planète de forme fruitière, approchant de plus en plus vite, mais il déduisit qui devait arrêter le R.O.M.. Luque regarda lui aussi par la fenêtre et reconnut aussitôt, là, à 100000 km, caché derrière un rideaux de sa petite fenêtre hublot de 10 cm de rayon, Mir. Il se précipita vers les baguages, et en sorti son lance-pierres. Il courut ensuite à la fenêtre et tira, mais il ne réussit qu'à faire un trou dans le carreau, ce qui le fit gronder par Egaronn et Morphée. Suziwan lui dit alors:

"Sois patient Luque, maitrise ta colère car elle peut te détruire, seule la Force pourra le rendre inoffensif."

Soudain, Morphée s'écria: "Grouah!", ce qui voulait dire:
"Il y a un problème avec le pilotage!"

En effet, le vaisseau était attiré vers l'étoile Poire.

Egaronn, fort ennuyé, se gratta les le cheveu, perplexe:
"C'est probablement un champ magnétique. Heureusement, j'ai un anti-champ magnétique très puissant. Pour rigoler, je vais l'allumer seulement au dernier moment."

Le pilote se renversa sur son siège et attendit la suite des évènements.

Nos amis (sauf le pilote) étaient tous angoissés.

L'étoile approchait.

Bientôt, ils purent distinguer une lueur sur l'étoile, cette lueur était un hangar ouvert, probablement le réceptacle du vaisseau.

L'étoile approchait, encore et encore

Soudain, à cent mètres de l'entrée du hangar, Egaronn décida de mettre l'anti-champ magnétique.

Sans succès.

Luque, avec son lance-pierres, l'avait cassé en jouant à Kill Mir.


Pendant ce temps, là, dans l'étoile Poire
"- Nous avons intercepté un vaisseau dans le secteur Y-21-23, Seigneur Mir. Nos ordinateurs ont détecté des présences humaines à bord.

- Bien, fouillez le vaisseau, mais méfiez-vous: j'ai un pressentiment, une impression que je n'ai pas ressenti depuis heu longtemps."

Le vaisseau, attiré par des ondes magnétiques, alla se poser dans le hangar. Il était maintenant encerclé par des milliers de soldats, et nos amis descendirent de leur spatiale esquif.
Egaronn eut le réflexe de sortir son pistolet-laser, mais qui ne produisit aucun effet positif (en effet, les soldats se roulaient par terre, en proie d'une crise d'hilarité très prononcée). Luque, se sentant interpelé par la Force Mystique, s'avança courageusement et dégaina plus vite que son ombre, son légendaire lance-pierres qui avait, jadis, abattu l'étoile de la Peule.

Les soldats, toujours en transe d'hilarité, tentaient de rentrer dans leurs fusils-laser.

Luque tira trois graviers, coups sur coups, et trois soldats tombèrent.

Les autres soldats s'arrêtèrent net de rire, puis s'enfuirent avec force cris (les femmes, les enfants, et moi d'abord). Egaronn et Morphée coururent après eux en criant aussi pour faire croire qu'ils étaient des soldats. Pendant ce temps, Suziwan Kennedy s'approcha des trois soldats morts, se pencha et chuchota quelques mots à leurs oreilles, puis, il éparpilla des papiers verts pour les recouvrir. Les trois acteurs soldats se levèrent alors, prirent les papiers verts et s'en allèrent. Luque méditait sur cette cérémonie de résurrection F.M., lorsque Egaronn revint en criant avec Morphée. En passant devant les autres, il leur cria: "Tous aux cellules".

Alors, ils se mirent tous en mouvement vers l'ascenseur, grâce, notamment, à l'effet stimulant de la centaine de soldats qui revenaient de leur petit tour. Luque se précipita sur la porte de l'ascenseur. R5 se dirigea, lui, vers le bouton d'ouverture des portes de l'ascenseur. Et nos joyeux amis rentrèrent dedans sans oublier Luque qui s'amusait à reconnaitre les oiseau qui voletaient au-dessus de lui.

A suivre...

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

Notification

Une nouvelle notification chasse la précédente sur l'un de mes écrans. Un tweet de France Info...

Lire la suite