Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Georges (3/3)

Sur ce, Georges se détendit et se permit un petit bilan sur lui-même, chose qu'il s'était jusque là totalement interdit de faire parce que cela n'avait "aucun intérêt" d'après lui.
"C'est bon pour les névrosés et les faibles ce genre de chose", répétait-il souvent à ... comment s'appelait-il déjà ? Peu importe. Toujours est-il qu'en ce moment, il ne se sentait pas particulièrement fort, il ne dérogerait donc pas vraiment à la règle.
Alors, au milieu de nulle part, Georges se recueillit longuement. Sa tête s'emplit tour à tour de bons et de mauvais souvenirs: ses premiers cris, ses premières larmes, le monde, sa mère, son père... puis tout s'accélère : ses camarades de classe, ses amis, la petite fille aux yeux verts... Et au bout, tout au bout, lui. Lui, le "vieux"

Georges avec ses trente ans qui en paraissait soixante, avec sur ses joues les sillons creusés par tant de larmes et d'alcool que ses yeux en était devenus rouge en permanence.

"Triste bilan, pensa til, mais quel bilan ne l'est pas ?".
Georges se dit soudain qu'il n'avait peut-être pas fait tout ce qu'il aurait pu durant sa brève existence.

Finalement, il se rendit compte du nombre incroyable d'occasions manquées, de choix importants ratés qu'il avait vécu. Georges s'imagina alors toutes les choses qu'il ferait lorsqu'il sortirait d'ici. Tout ce qui permettrait à Georges de vivre heureux et l'me en paix.
Georges venait enfin de comprendre...

C'est à peu près à ce moment que la terre engloutit Georges.
Il mourut enterré vivant.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

e-Idole (Ami) ·  26 mai 2005, 02:57

Khaos aime les histoires qui finissent mal :)

La morale ça serait quoi ? Arrêter de boire ? (merci pour le message subliminal :D), profiter de chaque minute de notre vie au maximum ?
Ou peut-être que l'histoire est là uniquement pour rassurer sur la mort : ce n'est que la fin d'une vie mais le début d'une autre qui promet d'être plus enrichissante ?

En tout cas, jolie histoire :)

Cyric (Habitué) ·  27 mai 2005, 13:11

On aimerait tous avoir une vie facile. Malheureusement, le mot facile n'existe pas dans le monde des adultes (la plupart...) et nous sommes/serons amenés à prendre des décisions qui reflètent le proverbe "gagner sa vie, ce n'est pas vivre".

Certes, cela fait bien de crier brujahment "carpe diem" mais, une fois adulte, la vie est rose uniquement si vous mettez des lunettes teintées (nos amis les riches-nés mis à part). Et pour faire du "carpe diem" il faut en avoir les moyens... Il y a des choix qui n'apporteront aucun plaisir mais qui seront néanmoins nécessaires pour continuer de vivre.

La mort ? Si vous n’y croyez pas, est-ce que vous supporterez votre vie ? L'histoire de Georges est pour moi l'histoire de tout le monde : on vit et à la fin on refait pathétiquement sa vie avec des "si". On se dit qu'on aurait du faire ci à la place ça, et on occulte complètement le fait qu'à l'époque, dans le contexte, le ci était hors de question. La mort de Georges est tragique parce qu'il pense qu'il s'est sacrifié toute sa vie en vain.

"Il n'y a pas de vie normale, il n'y a que la vie et il faut faire avec."

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

Notification

Une nouvelle notification chasse la précédente sur l'un de mes écrans. Un tweet de France Info...

Lire la suite