Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La Villa à Moulay

la_villa.jpgJe continue la tournée des discothèques de la Mayenne, avec cette fois un arrêt à la Villa sur la commune de Moulay.

Bon j'avoue je n'y allais pas très confiant.

Musique : 3/5

Musique variée et plutôt bien mixée. Le DJ de la Villa se débrouille de manière tout à fait honorable et sait mettre toutes sortes de styles pour plaire à l'audience.

En plus, il ne s'est pas lancé dans des expériences de mash-up périlleux ce qui n'est pas plus mal : Les mash-up c'est certes super quand c'est bien fait, mais quand c'est loupé ça pourri tout donc autant ne pas prendre le risque.

Je soupçonne d'ailleurs le monsieur d'être un DJ "à l'ancienne" car il avait un micro et avait tendance à un peu trop s'en servir. Ce n'était pas les excès qu'on retrouve dans tous les clichés des années 90 mais il n'a apparemment pas encore complètement perdu cette manie. (qui rappelons n'apporte pas grand chose au public. Surtout que la plupart du temps les DJs ont tendance à y mettre un peu trop d'enthousiasme du coup le micro sature et on ne comprend strictement rien.)

Salle(s) : 2/5

Perdu au beau milieu de la campagne, il est fortement conseiller d'avoir un GPS pour la trouver. (Il y a des panneaux mais en pleine nuit, ça peut ne pas être évident)

Une fois dedans il faut bien reconnaître que la Villa a beaucoup vécu. Le bâtiment est vieillot et ça commence à se voir sérieusement à l'intérieur.

Coté décoration, c'est plutôt sobre mais correct avec quelques éléments en bois blanc et les canapés habituelles des boites (mais pas mal usés ceux là)
Du coté bar, des tables hautes avec les chaises qui vont avec. Du coté piste, des miroirs et même une cage pour ceux qui aiment danser là dedans.

Il y a théoriquement une seconde salle mais, après renseignement auprès des habitués, elle est fermée depuis pas mal de temps faute de fréquentation suffisante.

Du coup la boîte est à la limite : ni vraiment grande ni vraiment trop petite.

Fréquentation : 3/5

Bon quand je suis arrivé ça partait mal, en gros il y avait une dame assez âgée, sans doute sous substance, qui dansait seule sur la piste et le reste du public était constitué d'un groupe de gamins probablement pas encore majeurs qui fêtait un anniversaire.

Après une longue hésitation, j'ai quand même laissé une chance à la boîte et c'est vrai qu'au fil de la soirée il y a plusieurs arrivées par navette qui ont permis de relever un peu le nombre de personnes et la moyenne d'age.

Bon ça reste tout de même très jeune. (Ce qui est paradoxale car la musique est plutôt classique)

L'ambiance est globalement bonne et les gens sont ouverts à la discussion.

Amusement : 3/5

Au final une soirée plutôt classique mais agréable. J'ai dansé, j'ai sympathisé et j'ai payé des coups (et, oui, les gens continuent de me regarder bizarre quand je paye des coups... :rolleyes: ).

Je n'aurais pas des courbatures pendant 3 jours donc je n'irais pas jusqu'à parler d'éclate totale, mais c'était une bonne soirée.

J'ai même eu une petite séance de "discussion virile" avec quelqu'un qui ne savait pas qu'un type à lunette peut tout à fait être dangereux. (tout est une question de technique. 8) )
Faute de transe déchaînée sur la piste, c'est toujours un petit plus sympa !

TOTAL : 11/20

Prochaine virée : Le Bentley's à Aron

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

scooter-soiree.jpg

Scooter en Mayenne !

Samedi soir était un grand soir pour moi puisque j'ai eu l'occasion de voir en chair et en os l'un...

Lire la suite

la_carapate.jpg

Retour à la Carapate, à Ménil

Samedi dernier, c'était le retour annuel de DJ Fou à la Carapate. Alors pour la peine, et vu que...

Lire la suite