Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Lointain passé

...

J'ai vu la force des mots, qu'il suffit d'énoncer
Pour changer si profondément la vie d'autrui;
Pouvant transformer les autres, même contre leur gré.
J'étais là car je fus de ceux qui les ont dit.

J'ai connu les ravages de la douleur psychique
Que l'on inflige, hautain, sans même y penser.
Une destruction d'ego cruelle, lache et sadique
Qu'en monstrueux aveugles on ne peut qu'ignorer.

J'ai fui ce monde fou qui m'emportait dans sa chute,
Loin de ses pitoyables intriguants et ses brutes.
Et à tant courir pour tenter de m'échapper...
Je sais qui je suis mais qui d'autre, vraiment, le sait ?

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

3.jpg

3, la chimère, chapitre VI

"Je songe d'accepter carrément mon métier de fou. Je suis toqué, tant pis, je préfère ma folie...

Lire la suite

3.jpg

3, la chimère, chapitre V (fin)

Ce fut la détonation qui sortit Vlad de sa torpeur. Il lui fallut quelques instants pour comprendre...

Lire la suite