Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Feu mon père

mon_ours.jpgLorsque mon téléphone sonne au milieu de la nuit, c'est très mauvais signe. Lorsque le numéro appelant appartient à ma famille c'est généralement douloureux.
Et cette fois n'a pas fait exception.

Dans la nuit de samedi à dimanche j'ai donc appris le décès de mon Père, suite à un accident de moto.

J'avais donc envie de vous parler de lui sur ce blog mais je me rends compte que mon Père et moi c'est une histoire complexe. Alors je ne sais pas si j'arriverais à l'écrire correctement.

Les lecteurs fidèles le savent déjà : Mon Père et moi nous étions fâchés.

Pour faire simple, disons que je n'avais jamais vraiment accepté qu'il ait quitté ma Mère et lui n'avait jamais vraiment compris mes choix de vie qui ne correspondaient pas à ses attentes. La mort de ma mère puis les histoires de dettes n'ont ensuite rien arrangé.

Mais malgré cet éloignement, il est toujours resté une vérité fondamentale : Quoi qu'il arrive, c'était mon Père.

L'essentiel de ce je suis aujourd'hui me vient de lui. Il était la référence à partir de laquelle je me construisais. Parfois à l'identique, parfois en totale opposition, mais toujours par rapport à lui.

Il m'a transmis une volonté forte, la capacité à toujours rebondir, la faculté d'avoir toujours un million de projets, un optimisme incurable et tant d'autres choses.

De manière presque anecdotique, car il agissait juste par curiosité, c'est par exemple grâce à lui que j'ai découvert l'informatique. En effet mes premiers ordinateurs étaient en fait les siens.

Mon père avait fait les 400 coups et il m'a donc également transmis le "kit du filou" : l'art du commerce, de l'écran de fumé, du panache et de l'orateur.

Toutes ces choses qu'il m'a apprises sont ancrées profondément en moi et font partie intégrante de ce que je suis. C'est finalement très banal je suppose entre un Père et son fils mais j'avais envie de l'écrire.

Il n'y a pas si longtemps j'ai ressorti mon ours en peluche et je lui ai donné vie devant ma fille émerveillée. Et je me rappelle que mon Père animait ce même ours en peluche pour moi, il y a bien longtemps.

Que la paix soit avec vous.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

L123JMA (Passant) ·  29 mai 2012, 11:42

Courage a toi et a toute ta famille dans ces moments difficile !
Prenez soin de vous

Rural-Geek (le vrai, l'unique) (Passant) ·  29 mai 2012, 11:47

Salut Khaos,

Mes pensées t'accompagnent dans ce douloureux moment que je redoute aussi depuis un petit moment déjà ...

Que son âme repose sereinement, que ton coeur soit en paix.

Peace

Izusa Lakota (Ami) ·  29 mai 2012, 16:51

je ne sais que trop ce que c'est alors je ne dirais rien sinon que tu sais que si tu as besoin de parler je suis là...

Solita (Ami) ·  02 juin 2012, 11:15

Que la paix soit avec toi pour une fois

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

Pourquoi je vais bien ?

Alors que plusieurs de mes amis font de réguliers allers-retours en soin psychiatrique, que les...

Lire la suite

filament.jpg

Le dilemme du hérisson

Une main sur le clavier, l'autre sur la souris. Le regard dans le vague. Au delà des écrans qui me...

Lire la suite