Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

J'ai acheté un SnoopBook

geekbattle.jpgCe week-end j'étais en train de refaire le plein dans ma librairie favorite lorsque je suis tombé sur une série de livres étranges : Les SnoopBook. Il s'agissait d'une petite collection (3 tomes) à moitié cachés dans un coin.

Intrigué par le packaging de la chose et les promesses de la couverture, j'ai donc acheté l'un des tomes : Geek Battle 2011 (les 2 autres étant : "Chloé and the Dark Light" et "Mission M'other")

Un SnoopBook c'est quoi ?

Sur la couverture d'un SnoopBook, il est écrit : "Révélez le héros qui est en vous ! Une histoire à lire, des indices à examiner, une vérité à découvrir."

Cette inscription pourrait faire croire qu'il s'agit d'un livre dont on est le héros, or ce n'est absolument pas le cas : Vous n'êtes pas le héros de l'histoire, vous n'interviendrez en rien et n'influencerez en aucune manière le dénouement.

Il s'agit en fait tout simplement d'une enquête présentée sous forme de journal intime que le héros (qui n'est pas vous) résout au fil des pages sans votre aide.

A quelques pages de la fin vous arriverez à un paroxysme de suspense et on vous invitera alors à mettre à plat tout ce que vous avez lu/vu jusqu'ici. Les dernières pages sont scellées avec le défi suivant : pouvez-vous deviner le nom du coupable et son mobile sans les décacheter ?

En fait, s'il n'y avait quelques astuces, on serait tout bêtement en face d'une sorte de Le masque pour adolescent. (Ah oui j'ai oublié de préciser, le public visé doit clairement avoir la moitié de mon âge, je le savais en achetant le livre mais je voulais voir quand même de quoi il retournait)

Les petits plus qui font la différence

L'intérêt de cette collection ne réside donc pas dans la narration elle-même mais dans les petits à coté.

En effet, au fil des pages, on découvre régulièrement des éléments réel issus du récit. Lorsque le héros découvre une note mystérieuse, une enveloppe intéressante, une photo utile, etc... il le colle dans son journal (donc dans le livre que vous avez dans les mains) et vous pouvez alors l'étudier vous même.

Ainsi vous pouvez toucher, retourner, étudier sous tous les angles tel article de journal arraché par le héros, ou tel post-it écrit de la main du tueur. Ces objets sont physiquement là, dans des petites enveloppes ou directement collés sur les pages du journal.

Cela apporte une immersion sympathique et vous permet, si vous êtes attentif, de découvrir la vérité avant le héros.

Par ailleurs, le thème de Geek Battle s'y prêtant, on retrouve parfois des petites énigmes codées à découvrir (ne servant hélas à rien pour l'histoire en elle-même) et des adresses internet à visiter.

L'ensemble permet d'avoir une histoire assez dynamique et immersive (enfin si vous avez l'âge requis bien sûr, sinon le tout reste un peu trop enfantin)

Ce qui pourrait être amélioré

Au chapitre des petits défauts, car il faut bien admettre qu'il y en a tout de même, je trouve dommage que le choix des illustrations se soit porté sur un style BD.

En effet, toutes les photos (que prend le héros, ou bien dans les articles de journaux) sont en fait des dessins et non pas des photos de vrais personnages ou décors.

C'est un peu dommage, car à mon sens cela casse beaucoup l'effet d'immersion (pourtant recherché avec les éléments physiques accrochés dans le journal). On s'attache moins aux personnages et cela édulcore pas mal l'histoire et le suspens. De vrais photos permettrait je pense aux lecteurs de mieux accrocher (autant sur la partie romantique que sur la partie suspense).

Là on a plutôt une distance qui fait que, globalement, on s’inquiète assez peu de ce qui peut arriver aux personnages principaux. (surtout que l'histoire est relativement courte donc on n'a pas vraiment le temps de bien les connaître)

L'autre défaut tient à la thématique utilisée, et n'est peut-être pas présent dans les autres tomes. Dans Geek Battle, le héros fait régulièrement référence à des concepts "Geek" et on a alors droit à un petit encart tiré de Wikipedia pour expliciter le terme. Si l'idée est bonne, elle aurait sans doute été plus sympathique si elle avait été plus interactive, par exemple en remplaçant ces encarts par des QR codes pointant sur Wikipedia ou sur une petite démonstration en flash lorsqu'il parle d'un jeu.

Par ailleurs, au cours de l'histoire on est invité à visiter 2 sites internet qui malheureusement se résume à une seule page chacun. (Alors que le héros, lui, fait manifestement beaucoup plus de choses avec, surtout le premier.)

A l'inverse, bien que le héros évoque à plusieurs reprises la page Facebook de tel ou tel personnage, elle n'existe pas réellement et il n'est donc pas possible de les consulter en vrai.

Ces échange entre le livre et Internet, aurait donc mérités d'être plus aboutis, même s'ils n'apportent rien de particulier à l'enquête. Cela aurait amélioré d'autant l'aspect immersif qui est, à mon sens, la seule originalité de la collection.

Bilan

En conclusion, c'est donc une jugement en demi-teinte que je rendrais sur cette collection SnoopBook.

Si l'idée est intéressante, elle n'est malheureusement pas suffisamment mise en œuvre pour vraiment se démarquer d'un roman d'enquête classique.
Les adolescents disposent déjà de nombreux roman à suspens sous la main et il n'est pas sûr que les SnoopBook leur apporteront un frisson supplémentaire.

Au final, je trouve donc que les SnoopBook ne sont juste qu'un "bel objet" : Des livres originaux dans leur forme plus que dans leur contenu.

Espérons que le concept sera amélioré par la suite ! (avec, pourquoi pas, une version pour les grands ;) )

Que la paix soit avec vous.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

Vos clés (physiques) ne sont pas en sécurité sur Internet

Comme vous le savez sans doute, je travaille dans (et suis passionné de) la sécurité informatique....

Lire la suite

L'histoire drôle du malware WannaCry

Comme Twitter n'est parfois pas très pratique pour développer un sujet et que je trouvais l'histoire...

Lire la suite