Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Un tour dans l'Internet "sauvage"

western.jpgPendant mes vacances, dont je suis revenu (je le précise pour les moins attentifs d'entre vous ;) ), j'ai pu à loisir randonner au plus profond de la jungle numérique, là où la main de l'homme n'a que très peu mis les pieds.

Car si l'infâme toile numérique emplie de terroristes, pédophiles et autres pirates n'est qu'un fantasme de politiques (et parfois de journalistes) lié à leur manifeste incompréhension du monde moderne réel, il n'en reste pas moins que certains recoins sont plus sauvages que d'autres et qu'il ne fait pas bon promener son innocence n'importe où sous peine de rude choc moral. (Surtout si votre morale est du type classique : intolérante et nombrilisme)

Alors bien sûr, n'ayez crainte, cet internet sans foi ni loi car totalement libre n'est pas visible à partir de votre moteur de recherche préféré. Mieux, il m'est même techniquement impossible de vous indiquez un lien vers cet espace.
Si vous ne possédez pas les équipements logiciels adéquats, vous n'en verrez pas le plus petit morceau.

Or donc, j'ai exploré deux des principaux espaces "sauvages" : le réseau Tor et le réseau Freenet.

Ces deux réseaux ont en commun un souci constant d'anonymat : quoi que vous fassiez là-bas, personne ne pourra vous le reprochez car personne ne pourra remonter jusqu'à vous.
Autrement dit, sur ces réseaux, vous êtes donc totalement libre de faire TOUT ce que vous avez toujours souhaité (numériquement parlant) sans risquer le moindre retours de bâton.

Indubitablement, un eldorado pour l'internaute moyen.

Mais concrètement qu'ai-je vu là bas ? Et bien finalement pas grand chose.

On trouve pèle-mêle des discussions anarchistes ("tous pourris"), des blogs occultes ("Ordo Draconis"), des sites pratiques ("Howto Marijuana") et une généreuse dose de pornographie (y compris moins de 18 ans)

Alors certes, l'essentiel est illégal et parfois même condamnable (pédo-pornographie entre autres) mais, à mon grand étonnement, il n'y a quasiment rien qu'on ne puisse déjà trouver sur le web normal. (Cherchez dans Google, vous allez voir)

Autrement dit, il y a là bas des exilés qui ont construits une utopie libertaire impossible à remettre en cause (car imposée dans l'infrastructure même), et qui utilise leur liberté à produire exactement la même chose que sur le reste de la Toile.

On peut y voir le verre à moitié vide ("Les gens sont des cons") ou le verre à moitié plein : Le web actuel et grand public n'est finalement pas encore si contrôlé que ça.

Que la paix soit avec vous.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

Pourquoi je vais bien ?

Alors que plusieurs de mes amis font de réguliers allers-retours en soin psychiatrique, que les...

Lire la suite

filament.jpg

Le dilemme du hérisson

Une main sur le clavier, l'autre sur la souris. Le regard dans le vague. Au delà des écrans qui me...

Lire la suite