Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

A la recherche de mes compatriotes

blog-writing.jpgLes temps sont durs. C'est du moins ce que me raconte ma boite à cons les rares fois où je l'allume.

Certes elle m'avait déjà fait le coup il y a quelques années lorsqu'elle m'affirmait, toute fière de sa méconnaissance du sujet, que dire "non" à la constitution européenne allait nous emmener tout droit à poil, et probablement flagellés autant que flagellant, aux portes de l'enfer.

Mais là c'est du sérieux, c'est la Crise avec un grand C (comme c... non allez, je vous laisse deviner) puisque financière et donc terriblement grave.
Pourquoi et comment, et surtout en quoi ça concerne l'humain lambda, ça c'est une autre histoire que notre cathodique amie n'a pas vraiment assimilé. Mais bon, on ne peut pas tout savoir hein.

Or donc en ces temps de trouble profond, l'onde de choc semble avoir emporté dans les bas-fonds la quasi-totalité de mes amis blogueurs. Que ce soit à titre personnel, pour des histoires de coucheries digne de Santa Barbara, par souci technique ou bien par simple paresse des phalanges, force est de constater que les mises à jours régulières se font rares, quand le blog n'a pas tout simplement cessé d'exister.

Afin de retrouver les enflammés débats d'antan, où fleurissaient les insultes inter-blogueur et le commentaire vil et sournois, je me suis donc mis en quête d'autres blogueurs, en me concentrant tout d'abord sur des critères géographiques.

Toutefois, il semblerait que, non content d'être l'incroyable et merveilleux être que je suis, je soie (?... j'ai comme un doute soudain sur mon subjonctif) également le seul représentant de la blogosphère dans cette partie du monde qui est la mienne

Je poursuis donc mes recherches mais si tu es blogueur, vivant (visons large) dans l'ouest de la France, écrivant de manière relativement régulière (une fois par jour étant un must), doté de neurones nombreux et/ou agiles (ou alors que tu es blonde, à forte poitrine et que tu aimes dévoiler ton corps en ligne), fais-toi connaitre pour que je puisse t'inclure dans la fortement réduite communauté de mes cyber-amis.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

lemenhir (Habitué) ·  11 novembre 2008, 10:00

Et zut, je ne rentre dans aucun des critères de sélection...

Bon, je ne peux être un cyber zami du Khaos...

Pour le subjonctif, mon mono neurone me signale ces terminaisons :
que je sois (présent)
que j'aie (passé)
que je fusse (imparfait)
que j'eusse (plus-que -parfait = GM Khaos)

:D
lemenhir (Habitué) ·  11 novembre 2008, 10:07

RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHH

:)  :)  :)  :)  :)

cri de joie, je viens de mettre mes lunettes et au merveilleuse surprise, je viens d'intégrer la catégorie des zamis...

"moment de fierté intense" LOL LOL LOL

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  11 novembre 2008, 10:35

donc mon subjonctif est imparfait ;)

KannTo (Fanatique) ·  13 novembre 2008, 11:52

"Que ce soit (...) ou bien par simple paresse des phalanges, force est de constater que les mises à jours régulières se font rares (...)" >
Rhô, eh, pfff (*ne se sent pas visé du tout*)

:D

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

Pourquoi je vais bien ?

Alors que plusieurs de mes amis font de réguliers allers-retours en soin psychiatrique, que les...

Lire la suite

filament.jpg

Le dilemme du hérisson

Une main sur le clavier, l'autre sur la souris. Le regard dans le vague. Au delà des écrans qui me...

Lire la suite