Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Parti pris

politique2.jpgIl est parfois des évènements qui me laissent perplexe. Admiratif devant leur malicieuse chaoticité, époustouflé par l'indéniable "humanité" qu'ils pré-supposent, mais néanmoins perplexe quant à leur pertinence.

Apprenez donc, lecteurs ébahis ou en passe de l'être, que mon blog, et plus précisément ma personne, a fait l'objet de menaces.

En effet, de courageux anonymes ont pris sur eux de m'annoncer qu'ils jugeaient certains propos, tenus dans cet espace, absolument inadmissibles et qu'ils m'encourageaient à les retirer vivement sous peine de procès en diffamation. Rien de moins.

Pour les inquiets et les éventuels cardiaques de mon audience, je précise que l'affaire fut promptement désamorcée par une simple et, somme toute, relativement aimable conversation téléphonique avec la personne réellement concernée, en dehors de tout grincheux anonymes, desquels je n'avais bien évidemment aucun ordre à recevoir, et les propos jugés "diffamant" ont donc depuis disparu de mon blog.

Mais là n'est pas l'objet de ma perplexité, quand bien même la naïve croyance des anonymes à posséder un quelconque pouvoir sur les évènements est matière à interrogation et étonnement. Non, ce qui m'a frappé le défaillant neurone qui occupe ma boite crânienne, fut la nature des propos échangés au téléphone.

Car, voyez-vous, la diffamation ressentie portait tout simplement sur l'appartenance politique de cette personne. Celle-ci avait reçu un label politique, une appartenance à un parti, par un commentateur de mon blog et s'en sentait diffamé.

Et ici réside ma perplexité. En effet, si l'on peut, à juste titre, s'offusquer d'avoir été incorrectement positionné dans le grand tableau politique, il apparait plus logique de rectifier la chose par un démenti qu'en criant à la diffamation.

"Espèce de communiste" n'a guère de sens que pour nos amis américains (ceux qui n'en sont pas convaincus sont priés de réviser leur histoire de France) et "Sale UMP" ne doit guère être utilisé en dehors de quelques privates jokes au Parti Socialiste (Les histoires de hauteur de talonnettes étant certainement beaucoup plus prisées).

Bref la diffamation politique n'a tout simplement aucun sens. On est d'accord avec quelqu'un ou on ne l'est pas, on vote pour un tel ou pour un autre. Mais en aucun cas on ne devrait s'alarmer, s'outrager, de se voir attribuer une étiquette, même inexacte, au risque de soudain faire remarquer à son entourage que l'on est resté sur le bas coté pendant que le monde entrait dans le 21ième siècle.

Aux sceptiques qui ressentirait encore de nos jours une peur paranoïaque d'être "traité" de ce qu'ils sont (ou de ce qu'ils ne sont pas), il leur suffit simplement d'interroger le premier jeune venu sur sa vision du monde politique : Il s'en fout royalement.

Que la paix soit avec vous.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

nanardbe (Habitué) ·  02 septembre 2008, 11:05

eh bien, c'est beaucoup de bruit pour rien. Le plus simple est de faire comme moi...

Traité de cons tous ceux qui ne pensent pas comme moi lol! car dans ce cas cela n'est plus de la diffamation, mais un constat.

Io (Habitué) ·  02 septembre 2008, 14:37

Et bé, il t'en arrive des choses ^^''

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  02 septembre 2008, 15:58

Oh il m'en arrive de bien pire :) (les plus remarquables provenant généralement de ma propre famille... :rolleyes: )

papu (Passant) ·  03 septembre 2008, 21:37

Pourquoi traiter les cons de cons ?

Dite plutot qu'ils on l'air de cons c'est moins catégorique c'est presque une intérogation cen'est pas de la diffamation puique ça n'est pas sur bien qu'il vous semble que ce soit très proche et surtout ça oblige le con à :

Con-firmer

car n'en doutez pas il vas vouloir s'expliquer ce con forcément, il va vouloir con l'entende et tenter de vous con-fondre par ses explications.
en effet la connerie est soluble, elle fond dans le quotidien, je le sais j'en con-ssomme chaque jour con fait.

Quand aux choses de la famille, même si elles sont con-parable ce n'est qu'apparence il s'agit de moments de vie con-senties.
Et n'oublions pas que tout connard vit au dépend de celui qui le subit (bon gré malgré de canard comme dis la fermiere qui n'est pas la derniere à dé-conner).

dé-conner : oter la connerie ?

Solita (Ami) ·  04 septembre 2008, 17:45

Je ressens une peur paranoïaque d'avoir à m'exprimer sur ce blog, vais-je être censurée si je dis que les hommes politiques préfèrent s'occuper de leurs étiquettes plutôt que de leurs programmes? :evil:

Je croyais que nous étions dans un pays où la liberté d'expression faisait partie de la constitution... j'ai du me tromper ou déménager sans m'en rendre compte :/

Solita (Ami) ·  04 septembre 2008, 17:50

Euh, en parlant de ma peur paranoïaque, je fais de l'humour par rapport à ce que tu as dis Khaos, je ne t'incrimine pas du tout dans cette affaire.
J'aimerais quand même savoir (si tu le veux bien sûr) si tu as demandé à la personne concernée si elle était d'accord pour modifier son commentaire ou en tous cas le rectifier avec comparatif et si oui pourquoi n'as-tu pas choisi cette option? Le procès en diffamation n'étant plus possible dans ce cas là.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  05 septembre 2008, 07:21

Solita > La personne ayant déclaré que Monsieux X appartenait au parti Toto était un commentateur anonyme. Un autre commentaire, anonyme lui aussi, a ensuite dit "c'est une diffamation retire ça tout de suite ou Monsieur X te fera un procès". Je n'en ai rien fait puisqu'à mon sens il n'y avait aucune diffamation (et que les anonymes n'ont pas d'ordre à me donner). Monsieur X m'a ensuite déclaré (au téléphone) qu'il considérait effectivement cela comme une diffamation et qu'il souhaitait que ce commentaire soit retiré de suite (ce que j'ai fait puisque cette fois je n'avais pas affaire à un anonyme mais à Monsieur X lui même)... l'option du démenti n'a pas un instant été envisagé par aucun protagoniste. (Les menaces de procès, elles, ont par contre beaucoup volé, sans véritable raison.)

Solita (Ami) ·  05 septembre 2008, 09:59

Oui je comprends, j'avais un peu zappé, tu en parlais dans ton texte des anonymes...

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

psychonauts.jpg

Psychonautes

Parmi l'inépuisable concert de voix qui compose la légion de cet être qui, à n'en pas douter, est...

Lire la suite

white_lemming.jpg

En pleine lumière

L'homme politique a ceci de commun avec le marketeux, le religieux et le lemming des toundras de...

Lire la suite