Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Power : L'effet Grumly

ours.jpgDans ma vie, il y a eu comme pour tant d'autres, des amis, des amours et des emmerdes (le tout saupoudré d'une bonne dose de folie manifeste). Mais dans ma vie, il y a eu, et il y a toujours d'ailleurs, également une sombre histoire d'ours...
Pour cette deuxième excursion au sein du fantastique album "Power" (Oui je m'auto-jette des fleurs, c'est mon droit le plus strict), il est donc temps de parler de Grumly et de tous ses produits dérivés.

Les habitués de mon blog sont sans doute déjà tombé sur cette vidéo aussi joyeusement pitoyable que totalement improvisée. Elle a en effet été réalisé en à peine quelques minutes et avec une absence totale de montage (l'effet photo étant réalisé directement sur la caméra à l'aide du bouton idoine)

Cette vidéo fut originellement le produit d'un ennui profond et d'une caméra fortuitement entrée en ma possession. (Combinaison au combien dangereuse. Toute personne me croisant en période d'ennui profond est d'ailleurs fortement encouragé à éloigner de moi tout objet pointu ou potentiellement mortel pour autrui)

Après diffusion auprès d'un public non négligeable d'étudiants, elle fit des ravages et obtint un succès manifeste.
Plusieurs produits dérivés sont alors apparus et parmi ceux-ci, on trouve "Grumly Remixed", le morceau de l'album "Power" qui nous intéresse aujourd'hui.

La grande particularité de ce morceau est donc d'être entièrement "chanté" par la voix de la vidéo de Grumly... autrement dit par moi-même. C'est vous dire si j'aurais du m'inscrire à la nouvelle star tant la performance est acoustiquement originale.

Il existe toutefois une exception notable : Sur la fin du morceau, un cri particulier retentit.

Non, il s'agit pas du bruit résultant de l'égorgement d'un quelconque animal, mais bel et bien d'un cri issu d'une gorge humaine (non, je n'ai pas égorgé cette personne non plus). Il s'agit en fait d'un bruit étrange émis par un camarade étudiant alors qu'il gagnait une partie de je ne sais plus quel jeu de course sur console filmé par un caméraman amateur de passage. Oui ce borborygme est un cri de triomphe.
Devant tant de performance vocale, je ne pouvais que l'immortaliser en l'intégrant au morceau.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

declik (Habitué) ·  09 juillet 2007, 18:17

et qu'en je pense que la Belgique reste la risée de ses voisins pour des groupes genre Confetti's ... 8O

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:


À Voir Également