Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tant qu'on rêve encore

...Que nos yeux s'étonnent encore...Rien n'est perdu...

Rien de tel après une grosse descente qu'un bon vieux week-end prolongé saupoudré d'une multitude de stimulation mentale.

Or donc je n'étais pas, comme l'a suggéré une lectrice, en train d'avancer sur mon "mystérieux projet" (qui n'est pas si mystérieux que ça, je suis sûr qu'une bonne partie de mon lectorat a d'ors et déjà une estimation de ce dont il s'agit) mais en train de m'offrir de courtes vacances spirituelles.

Entendons-nous bien, malheureux quidam égaré, mes vacances neuronales ne consistent en aucun cas en une boulimique ingestion de boissons plus ou moins alcoolisées provoquant oubli et irresponsabilisation, ni même une benoite apathie sur le sofa local sous la lumière blafarde émise par l'appareillage cathodique à forte absence de valeur ajoutée.

Non, ma matière grise ayant bien des occasions de se commettre dans la paresse, c'est bien de la stimulation et de l'émerveillement qui lui est nécessaire.

Et c'est bien ce que je lui ai offert à travers ce délicieux, bien que fort court, week-end de quatre jours.

Jugez plutôt :
- Découverte d'un string datant du 17ième siècle (Car je ne peux décemment penser que le département marketing concerné a, de lui-même, pu imaginer qu'un string était l'objet dérivé indispensable pour une comédie musicale en costume d'époque)
- Assemblage en 4 heures à 4 mains d'un lit magnifique dont la notice indique qu'il suffit d'une heure, seul. (A noter, l'apparente mort soudaine du colleur d'étiquette qui n'est parvenu à disposer les autocollants que d'une demi-douzaine de planche avant de manifestement succomber à une crise cardiaque virulente doublé d'un enlèvement vénusien post-mortem à des fins scientifiques)
- Divers travaux horticoles ayant vu mourir une nouvelle portion des haies qui entourent mon domaine (Je fait durer le plaisir) ainsi que l'intégralité du peuple de ma pelouse dont l'habitat ne dépasse désormais plus les 5 centimètres règlementaires
- L'arrivée impromptue mais fortement apprécié d'un magnifique exemplaire de Mage The Awakening (en édition originale puisque Hexagonal a démontré son incapacité totale à assurer le travail que ses clients attendent de lui) dont le contenu autant que l'apparence est bien à la hauteur de mes espérances.
- Quasi-sauvetage de l'humanité face aux terribles forces maléfiques de l'ombre, puisque Thales Potentis, accompagné par une troupe hétéroclite de chair à canon valeureux guerriers est désormais aux portes de l'antre du Grand Méchant de Neverwinter Nights 2.
- Et enfin introduction au jeu Anarchy Online, l'un de rares MMORPG de qualité qui soit presque entièrement gratuit. (Totalement si l'on ne souhaite jouer qu'au jeu original sans extension soit tout de même les 3/4 du jeu actuel)

J'ai mal partout, j'ai plein de chansons et d'images dans la tête, je n'ai plus rien à secouer des stupides luttes intestines de mes incapables de chefs (car j'en ai plusieurs)...

Bref, je vais bien et ce suffisamment rare pour être noté.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

tsuki_c (Fanatique) ·  20 mars 2007, 15:45

>Découverte d'un string datant du 17ième siècle
une photo s'impose ;-)

ravie de constater que nous a délaissé pour d'excellentes raisons ! ;-)

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  20 mars 2007, 16:43

J'ai bien cherché une photo mais étrangement la boutique officielle ne fait pas mention de cet article. Peut-être était-ce un exemplaire en édition limitée pour fêter le retour du chanteur prodige dans sa ville natale. (Accessoirement, je viens d'apprendre qu'il avait mon age, dingue non ?)

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

Pourquoi je vais bien ?

Alors que plusieurs de mes amis font de réguliers allers-retours en soin psychiatrique, que les...

Lire la suite

filament.jpg

Le dilemme du hérisson

Une main sur le clavier, l'autre sur la souris. Le regard dans le vague. Au delà des écrans qui me...

Lire la suite