Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Additious, l'agrégateur de Social Bookmarking

Un service vient tout juste d'apparaitre pour les bloggeurs. Et il est bien pratique pour tous les utilisateurs intensifs d'icônes de Bookmarking.

Rappelez-vous, il n'y a pas si longtemps sur mon blog, comme sur beaucoup d'autres, vous pouviez trouver en bas de chaque billet une liste d'icônes, plus ou moins longues, permettant de faire connaitre mes billets à la terre entière. C'est ce que l'on appelle le social bookmarking.

Seulement voilà, comme souvent, le concept a subi de nombreuses déclinaisons et pour l'humble bloggeur souhaitant se faire connaitre il fallait ajouter régulièrement à cette liste le dernier site à la mode créé sur ce principe.
Ou bien il devait faire le choix de ne conserver que quelques liens vers les sites de bookmarking le plus fréquentés au risque de parfois décevoir un visiteur qui n'aurait pu voter pour un billet à travers son site préféré.

Grâce à Additious, un seul bouton est désormais nécessaire. Simple et efficace, ce service permet donc d'alléger l'interface du blog, tout en satisfaisant l'ensemble des visiteurs qui retrouvent, un clic plus loin, leur site de bookmarking usuel.

Merci à Hugo pour cette idée toute simple (comme souvent pour les grandes idées) mais bien pratique.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

Vos clés (physiques) ne sont pas en sécurité sur Internet

Comme vous le savez sans doute, je travaille dans (et suis passionné de) la sécurité informatique....

Lire la suite

L'histoire drôle du malware WannaCry

Comme Twitter n'est parfois pas très pratique pour développer un sujet et que je trouvais l'histoire...

Lire la suite