Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Apologie du pénible

Parfois la grande bêtise humaine est comparable à une montagne biblique : Si l'on ne vient pas à elle, c'est elle qui vient à nous. Irrésistiblement.
En cela il faut bien reconnaitre que mon emploi n'est pas plus à l'abri qu'un autre et que l'ennuisançant hiérarchique foisonne tout autant en ces murs qu'en celui du voisin.

En effet, à mon grand désarroi, il existe de part mon activité journalière, accessoirement rémunéré, que l'on nomme improprement "travail", en tout point parfaite par ailleurs, une fange non négligeable d'individus au talent certain dans le concassage d'organe géniteur et dans la quadri-section capillaire.

Pour rendre tout à fait justice à la courageuse corporation ayant su faire bon accueil à ma personne, en toute connaissance de cause quant aux effets secondaires et inévitables de ma dite personne sur la moralité et l'état mental ambiant, les êtres humains de bas étage sont très exactement au nombre de 1.

C'est dire si ce 1 fait merveille dans sa quête de la non-insignifiance par l'absurde.

Dernier exploit en date (l'historique complet étant fort riche) ce matin lors d'une réunion somme toute banale de bilan.

A la question "Où se trouve la réponse à mon e-mail du XX/XX/XX ?" (e-mail ne comportant d'ailleurs aucune question formalisée sinon diverses jérémiades et insultes envers le service dont il a la charge, et dont je fais parti, ce qui revient logiquement au bout du compte à s'insulter lui-même), la réponse "Juste devant vos yeux, dans ce rapport allégé et résumé de 3 pages, dont 2 contenant uniquement des images, que vous n'avez pas pris la peine de lire" ne lui a pas, à l'évidence, semblé suffisante.

Qu'à cela ne tienne après une courte explication pédagogique (qu'un enfant de 5 ans parviendrait à assimiler sans peine), mettant à profit mon expérience de présentation simplifiée acquise au cours de mon activité de formateur, mon argumentation basée sur des faits et chiffres pleinement mesurés et étudiés s'est vue "contrée" par un magnifique "moi, chez moi, j'ai fait la manipulation suivante et cela démontre que tout ce rapport que je n'ai pas lu est faux"

Après avoir vérifié rapidement qu'aucun cône de lumière ne l'entourait et que ses pieds étaient toujours reposé sur le sol, j'ai écarté la probabilité d'une intervention d'un esprit saint quelconque et égaré, et ai opté pour deux hypothèses :
- il ment (à ce stade on ne peut même plus décemment parler de mauvaise foi)
- il est l'avant garde d'une invasion de clones extra-terrestres dont la mission ultime est de me pourrir la vie. (Hypothèse déjà encouragée par la présence de Fred et Greg sur cette Terre)

A mon grand regret, et logs à l'appui (1984 est mon ami), il s'agit de la première hypothèse.

Qu'est-ce que le monde du travail ne ferait pas pour faire l'économie de ses primes d'objectifs.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

psychonauts.jpg

Psychonautes

Parmi l'inépuisable concert de voix qui compose la légion de cet être qui, à n'en pas douter, est...

Lire la suite

white_lemming.jpg

En pleine lumière

L'homme politique a ceci de commun avec le marketeux, le religieux et le lemming des toundras de...

Lire la suite