Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Morne plaine

Comme tout être intégrant la notion de chaos comme élément majeur de son existence, je me dois d'être changeant. C'est donc au beau milieu d'une matinée au climat désagrégé comme je les aime que me vient un sentiment étrange et déplacé d'ennui profond alors que devrait rugir en moi le conquérant plaisir d'observer le monde et ses stupides habitants se débattre pitoyablement dans le froid et la pluie.

Il semblerait en effet qu'un manque certain de vivifiantes péripéties se fait ressentir me plongeant dans la banalité la plus totale et endormante.
Que sont donc devenues ces journées aux milles facettes, où s'entremêlent intrigues sociales, passions et chair dénudée ?

Tout semble en ce jour baigner dans une quiétude dégoûtante et morne, digne de la mélasse cathodique d'une le de la tentation où les acteurs sont aussi mauvais que trop payés. Pour passer la soirée, on lui préférera un porno qui a l'avantage d'employer les mêmes gens mais de manière plus utile.

Faute de rebondissements à fortes émotions ajoutées, je vais donc devoir me rabattre sur un acte de destruction massif de mon environnement proche qui engendrera panique, hurlements et effets pyrotechniques divertissant me permettant sans doute de tenir au moins une dizaine de minutes dans un état autre que végétatif.

Maintenant où donc ai-je mis cette agrafeuse...

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

tsuki_c (Fanatique) ·  16 août 2006, 12:02

et bien puisque le monde réel refuse de satisfaire ta suractivité neuronale, pourquoi ne pas utiliser cette dernière à nous pondre un des merveilleux récits dont tu as le secret ?! ;-)

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  16 août 2006, 12:08

Ma foi lorsque j'ai récemment posé la question, le public de ce blog n'a pas eu l'air particulièrement enthousiaste.

tsuki_c (Fanatique) ·  16 août 2006, 13:24

mais si ! ils étaient tous partis en vacances et puis (mode Khaos on) si tu n'as que moi comme lectrice tu n'auras peut-être pas la quantité mais tu auras la qualité ;-)

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  16 août 2006, 13:30

Dit comme ça évidemment...bon je vais y réfléchir

Tatiana (Passant) ·  16 août 2006, 15:20

moi aussi je m'ennuie, et je m'endors derrière mon ordi d'ailleurs.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  16 août 2006, 15:27

Si tu t'ennuies, viens donc sur le chat de JeunZ. C'est plein de gens qui s'ennuient à leur boulot...

Gabrielle (Ami) ·  16 août 2006, 21:55

Je rejoins tsuki_c, offre-nous donc un nouveau et passionnant récit plutôt que de chercher à martyriser ton entourage. Tu auras au moins deux lectrices attentionnées, on arriverait presque même à une quantité.

Spy (Actif) ·  17 août 2006, 11:41

Tu as de la chance que je ne sois pas de mauvaise humeur aujourd'hui, sinon.....

KannTo (Fanatique) ·  24 août 2006, 01:06

Je suis entrain de relire les "annales du disque-monde", et, à plusieurs reprises, sur différent volume, j'ai trouvé un air de famille au style que j'avais sous les yeux. Et puis, ça a fait tilt : sur ce genre de billet, tu as un style proche de celui du traducteur de Pratchett (Surtout dans les hommages à MachiN). Bon ben voilà : outre la qualité de tes cogitations, il y a celle de ton écriture qui me comble. :-)

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  24 août 2006, 07:05

Voilà une comparaison qui me flatte beaucoup, merci !

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

Pourquoi je vais bien ?

Alors que plusieurs de mes amis font de réguliers allers-retours en soin psychiatrique, que les...

Lire la suite

filament.jpg

Le dilemme du hérisson

Une main sur le clavier, l'autre sur la souris. Le regard dans le vague. Au delà des écrans qui me...

Lire la suite