Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

A quoi je pense

Reprise d'un questionnaire qui tourne en ce moment sur JeunZ

Si je te dis...Tu penses à...

Rouge... : Sang
Musique... : Techno
Fraise... : Gteau
Film... : Phénomène
Fiesta... : Bote de nuit
Livre... : Le dernier magicien
Meilleur(e)s Ami(e)s... : Celui qui vient ce week-end
Gros Porc... : Beaucoup de monde
Microscopique... : Molécule
Amour... : Chaleur
Michael Youn... : Imbécile
Webcam... : Exhibitionnisme
Bombe... : Hiroshima
Anneau... : Le seigneur des anneaux
Etoile... : Pentacle
Animal... : Chat
Boite... : Coffre
Internet... : Arme
Lit... : Utile
Couette... : Inutile
Tête... : Cerveau
Rien... : Oblivion
Sport... : Tir à l'arc
Lycée... : Enfance

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Schlough (Actif) ·  11 août 2006, 14:50

>> Anneau... : Le seigneur des anneaux

On est au moins 3 on va pouvoir monter un club :p

>> Webcam... : Exhibisionisme

Ouille ouille ouille l'orthographe mon petit khaos ;)

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  11 août 2006, 14:52

C'est exprès pour faire rler Spy.

Spy (Actif) ·  13 août 2006, 16:49

Attention... Je note toutes tes conneries et bientôt sera publié "Les perles de Khaos"... ça risque de faire tche sur le CV du "Grand" Khaos...

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  14 août 2006, 08:43

Le ridicule ne m'a jamais tué et "ce qui ne me tue pas, me rend plus fort"

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

Pourquoi je vais bien ?

Alors que plusieurs de mes amis font de réguliers allers-retours en soin psychiatrique, que les...

Lire la suite

filament.jpg

Le dilemme du hérisson

Une main sur le clavier, l'autre sur la souris. Le regard dans le vague. Au delà des écrans qui me...

Lire la suite