Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Et fiers de l'être

Lorsque le cathodique déverseur de prêt-à-penser m'annonce une bonne nouvelle (renforcée au numérique car, oui, je suis relativement masochiste au point de donner sans attendre en retour à tout un chacun, y compris mon téléviseur, qui ne m'en remercie pas pour autant et continue de poursuivre son fonctionnement stupide), j'ai cette fâcheuse manie de ne pas le croire.

La dernière bonne annonce en date, à laquelle le peuple est instamment prié d'adhérer positivement, est le taux record de réussite à l'épreuve du bac. En substance 81,9% de reçus.

En soi, la nouvelle n'a rien de fantastique mais, les journalistes étant ce qu'ils sont, afin d'obtenir le sensationnel tant recherché, il est précisé que c'est un taux supérieur aux 81% obtenu en 1968, année du fameux "mai 68" que tout le monde connait même si très peu savent finalement en quoi ce mois fut à ce point fameux.

Et là, en lieu et place d'une forte admiration de notre sage jeunesse, l'effet provoqué semble plutôt être de l'ordre du comique.

Rendez-vous compte : les jeunes d'aujourd'hui sont capable de réussir en plus grand nombre là où leurs ainés ont échoué... Suis-je le seul à trouver l'information ridicule ? Suis-je le seul à avoir déjà pris la peine de consulter les anciens sujets de bac d'il y a 10, 15, 20 ans ?

C'est un peu comme si on s'extasiait de la diminution du nombre de morts par morsure de loup en France et que l'on concluait que le Français d'aujourd'hui est bien plus apte à lutter contre le loup qu'autrefois. L'évolution de la population lupine de France ne peut bien sûr qu'avoir un impact négligeable.

Bref, non, amis de panurge, le taux de réussite au BAC n'est en aucune façon lié à l'évolution de la difficulté d'icelui. Il est tout à fait pertinent de comparer un diplôme à plus de 30 années d'écart sans intégrer un quelconque facteur fluctuant.

Acquiescez de la tête, attendez la prochaine starac' et dormez paisiblement.

Que la paix soit avec vous.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

bAm (Actif) ·  13 juillet 2006, 13:25

C'est surtout qu'au ba cil y a des quotas et les différents correcteurs ajustent leurs moyennes donc suffit d'avoir élevé ça un peu et oh miracle le % d'admis augmente...

eguemarine (Ami de toujours) ·  13 juillet 2006, 13:35

c'est la culture de l'absence d'orientation, aujourd'hui il ne faut surtout pas faire redoubler ou sanctionner, on pratique la politique de l'autruche en refusant ouvertement la sélection,or que vont faire ces jeunes bacheliers, une grande partie va intégrer l'université pour sortir avec un diplome qui ne leur ouvrira que peu de portes, alors que l'accés aux prépa pour les grandes écoles ou même pour des DUT se fait sur dossier ( donc sélection ). A l'heure, où nous manquons de bras dans de nombreux métiers manuels, notre système éducatif forme des futurs chomeurs.

eguemarine (Ami de toujours) ·  13 juillet 2006, 13:36

Mea culpa, je n'ai pas consulté les sujets d'il y a 20 ans... :-D

je le passais...

sandokan (Habitué) ·  13 juillet 2006, 13:57

A ce rythme,mon fils est assuré d'avoir le bac sans meme le passer (il n'a que 8 ans) lol. Ca me fait penser que je suis de la derniere génération qui a dû passer l'examen de bepc pour passer len classe superieure (je parie que les djeunes ne savent meme plus ce que c'est...) ;-)

7h48 (Ami) ·  13 juillet 2006, 13:58

et le mien on lui offre direct le doctorat!

niko (Passant) ·  13 juillet 2006, 14:29

Le redoublement restera une bêtise monumentale tant qu'il consitera à expliquer de la même façon, mais une seconde fois, quelque chose qu'on avait déjà pas compris la première...

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  13 juillet 2006, 14:31

Donc il vaut mieux avoir un bac qui n'a plus aucune valeur tellement il est facile ? C'est ça Niko ?

eguemarine (Ami de toujours) ·  13 juillet 2006, 14:32

niko> tout comme faire passer en classe suivante pour ne plus avoir à gèrer les problèmes...

niko (Passant) ·  13 juillet 2006, 14:38

Vous m'avez mal compris. Bien sûr il ne faut pas laisser passer dans la classe supérieure une personne qui n'a pas assimilé le programme de son année. En revanche je dis aussi que la façon dont on pratique le redoublement est absurde. Si on fait doubler une classe, ce devrait être pour expliquer différemment les choses en fonction des difficultés révélées chez l'élève. Si on le fait redoubler pour lui répéter la même chose de la même façon, le redoublement n'a aucun intérêt.

Je suis favorable au redoublement, mais il faut qu'il soit pensé de manière à pouvoir réellement aider l'élève qui n'a pas compris le programme.

C'est tout ;-)

niko (Passant) ·  13 juillet 2006, 14:39

Critiquer quelque chose qui ne marche pas bien ne sinifie pas automatiquement qu'on est contre, que je sche ?

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  13 juillet 2006, 14:41

Tu as tout à fait raison Niko. Toutes mes excuses, je suis de méchante humeur aujourd'hui.

eguemarine (Ami de toujours) ·  13 juillet 2006, 14:43

je ne sais pas pour khaos, mais c'est maladroitement certes, ce que j'explique dans mon com, aujourd'hui il faut une réflexion globale sur le système éducatif, que je perçois comme une machine à formater et non à former...

niko (Passant) ·  13 juillet 2006, 14:43

Y a pas de mal ;-)

impertinences (Habitué) ·  13 juillet 2006, 14:44

J'ai passé mon bac en 1978 (je précise le siècle sinon... y'en a qui vont se gausser !). Il se trouve qu'aujourd'hui je suis papa d'une ado qui va passer son bac français l'an prochain et d'un neveu qui vient d'obtenir le sien avec brio.

Il se trouve que j'ai regardé la difficulté non pas des épreuves, mais des classes "des années lycées" des années 2000 par rapport à la difficulté de celles des années 70/80 .

Le résultat est frappant : les programmes se sont complexifiés, les difficultés sont plus ardues, les matières même sont plus complexes qu'il y a 20 ou 30 ans.

Alors comparer un bac 2006 avec un bac 1968... je ne vois pas l'intérêt... c'est un peu comme comparer une navette spaciale avec un biplan. Ca sert à la même chose, mais quelques années d'évolution sont passées par là.

@ Sandokan, réveille toi, et regarde sur le site de l'education nationale ce qui attend ton fils : non seulement il passera le Brevet, mais la moitié de sa note sera obtenue par un contrôle continu sur la 4 et la 3 ce qui est autrement plus compliqué (j'ai pas dit plus dur) que notre BEPC. @ Niko : la question du redoublement n'est pas de savoir changer la façon d'expliquer les choses, mais comment motiver les redoublants en leur donnant une vraie seconde chance.

Ne soyez pas méprisants sur les générations qui viennent, ce sont elles qui prendront votre place ! Aidez les plutôt en étant très attentifs à ce qu'on leur enseigne, et essayer de suivre !

Impertinences, très papa !

niko (Passant) ·  13 juillet 2006, 14:45

Il y aurait beaucoup de chose à dire et à faire sur l'école, malheureusement les candidats aux élections préfèreront toujours se concentrer sur les sujets faciles (immigration, sécurité, baisse d'impôt...) :-(

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  13 juillet 2006, 14:50

A défaut d'être d'accord sur les détails Impertinences (j'ai beau regarder, je ne vois pas où tu vois une complexification...dans les filiales professionnelles peut-être, et encore), nous sommes au moins d'accord sur la conclusion : la comparaison que font les médias est ridicule, ce sont 2 épreuves complètement différentes et liées à leurs époques respectives.

elveteran (Passant) ·  13 juillet 2006, 14:52

En tant que croulant, après avoir élevé 3 enfants dont l'ainée à 36 ans, je te rassures, tu n'es pas le seul à trouver ces chiffres ridicules. Mais il faut cette année que tous les chiffres soient les plus beaux jamais enregistrés depuis 1966, ben ouais ;)



Et pour abonder dans le sens de Sandokan, il est même prévu que le bac sera inscrit sur le livret de naissance à la sortie de clinique :-)

eguemarine (Ami de toujours) ·  13 juillet 2006, 14:54

d'accord sur le fait que les examens ne sont plus comparables, mais je ne comprends pas l'acharnement à emmener au bac 80% d'une classe d'ge,... pour faire quoi après ?

tsuki_c (Fanatique) ·  13 juillet 2006, 15:51

quand j'ai voulu passer en seconde on m'a dit "ah bein non vous n'êtes pas assez solide" (mes notes n'étaient pas brillantes mais suffisaient à mon passage) et on a dit à ma mère "si votre fille ne suit pas au lycée elle risque d'avoir des envies de suicide"... on m'a donc fait redoubler... j'ai été malheureuse comme les pierres, je me suis repliée sur moi-même parce que la vie m'avait fait murir déjà bcp plus vite que ceux de mon ge alors les plus jeunes...

à l'issu de ce redoublement où je n'avais rien appris de plus (je suis d'accord avec Niko), quand j'ai voulu passer en seconde on m'a dit "ah bein non c'est pas possible tu es trop vieille, il faut prendre une filière spécialisée", on a dit à ma mère qu'ils ne pouvaient pas me garder parce que les enfants passant leur bac à 20 ans ne l'avaient quasiment jamais...

j'ai du aller dans un autre lycée où curieusement je suis devenue la première de ma classe en seconde semi-technologique... les profs se demandaient ce que je faisais là... du coup de gentils profs (ils sont trop rares) m'ont propulsé en première générale pour que je puisse passer un bac L...

pourquoi je raconte ça ? parce que je sais que le bac se fabriquent par les établissements scolaires bien avant que les jeunes n'aient le temps de penser à le passer... le tri se fait au collège et pas en fonction des aptitudes mais de partis pris et de quotas... alors le % de réussite au bac cette année, vous savez ce que j'en fais...

impertinences (Habitué) ·  13 juillet 2006, 21:25

@ Tsuki : bon débat ! Les lycées font effectivement leur marché au collège ! Les provisueurs sont formés pour ça !

@ eguemarine : ça n'est pas 80% d'un classe d'age qu'il faut emener au bac mais 100%... sans négliger les fillières pros qui sont de merveilleux tremplins vers la vie professionnelle.

@ Elveteran : es -tu certain que les enfants qui ont eu leur bac aujourd'hui sont moins bons que ceux d'hier?

@Khaos enfin : je rame pour suivre le programme de seconde de ma fille alors que j'ai eu mention bien au bac dans la meme fillière... je regarde les programmes et je me rends compte que c'est ce que l'on faisait à bac + 2 en 78 ! donc je pense que les programmes sont plus compliqués... quant à la diversification des matières... on est d'accord !

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

psychonauts.jpg

Psychonautes

Parmi l'inépuisable concert de voix qui compose la légion de cet être qui, à n'en pas douter, est...

Lire la suite

white_lemming.jpg

En pleine lumière

L'homme politique a ceci de commun avec le marketeux, le religieux et le lemming des toundras de...

Lire la suite