Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Y a plus d'saison

Il est certaines questions qui vous interpellent le vécu, comme la place de l'humanité dans la chane alimentaire ou bien encore l'interprétation de la dévise de la principauté d'Andorre. Et puis il y a les questions qui n'interpellent pas grand chose, ces dernières ne nécessitant aucune exemple supplémentaire tant le monde médiatique s'acharne à nous en abreuver.

Parmi celles-ci, il en est une qui m'assaille le neurone sauvagement, au point d'en troubler ma pause digestive post-petit déjeuner (celle qui précède de peu la pause café qui elle même amène au sacré saint repas complet du midi).

Comment, dans notre monde si admirablement conçu, où l'emploi cherche, selon les théories politiques fumeuses du moment, à devenir aussi flexible qu'un athlète du grand cirque de chine (et aussi précaire), où les incroyables avançées technologiques permettent de diffuser à l'ensemble de sa cité des vidéos de violences gratuites à la qualité d'image encore plus médiocre que les VHS de mon grand-père, bref un monde moderne et évolué, comment donc est-il possible que personne n'ait étudié plus en avant le fonctionnement des climatiseurs.

Car tout de même, au vu des efforts des marketeux de tous poils, et même si, à l'évidence, il n'est pas question d'avoir un appareil de climatisation qui, comme l'indique le mode d'emploi, soit capable de maintenir sans faute une température définie ne correspondant ni à la canicule ni à l'ère glaciaire, il est surprenant de constater que ce fonctionnement aléatoire n'est pas annoncé dans les différents supports publicitaire comme normal voire prévu et fait exprès.
L'utilisateur lambda, en cache-col et polaire au mois d'août et mini-jupe/string en janvier, en est donc réduit à envisager la possiblité que son appareil de climatisation est défaillant ou mal conçu. Hérésie et crime lèse-majors s'il en est.

A l'heure où le tube cathodique nous gratifie au quotidien d'une baveuse apologie de l'immigration choisie, et "donc" positive, à l'opposé bien evidemment de l'immigration actuelle qui est tout aussi choisie mais mauvaise car...et bien... "mauvaise", savoir que le mono-neurone du diplomé en Bac+2 publicitaire (soit Bac-2 en terme de contenu comparé avec les autres filières) n'est pas à même d'annoncer fièrement qu'un climatiseur n'est pas un outil pour réguler la température m'interpelle au plus haut point.

Le marketing est-il en train de perdre ses si belles qualités qui ont contribué à sa gloire ? L'Amérique n'influence-t-elle plus notre pays ? La course à la connerie s'essouflerait-elle ? Quand est-ce qu'on mange ?

Autant de questions qui resteront sans réponse. Enfin sauf la dernière, puisqu'il y a un paquet de chips qui me fait de l'oeil.

Que la paix soit avec vous.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

psychonauts.jpg

Psychonautes

Parmi l'inépuisable concert de voix qui compose la légion de cet être qui, à n'en pas douter, est...

Lire la suite

white_lemming.jpg

En pleine lumière

L'homme politique a ceci de commun avec le marketeux, le religieux et le lemming des toundras de...

Lire la suite