Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Merci Martin

Au sein du site Canoë, Martin nous présente une nouvelle affligeante

La semaine prochaine, Martin nous racontera comment l'abus de Celine Dion a transformé la ménagère de plus de 70 ans en puzzle pour chirurgien.

Merci Martin.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

paranotte (Passant) ·  13 juillet 2005, 16:00

"Elles affirment cependant n’avoir jamais eu de femmes comme patientes". C'est simplement que des femmes comme e-Idole ou moi, on se soigne sans psy, par l'aromathérapie lévitationnelle des phases en peer to peer :p

e-Idole (Ami) ·  13 juillet 2005, 16:12

>> Elles affirment cependant n’avoir jamais eu de femmes comme patientes.

(Tiens marrant, j'ai lu le message de paranotte après avoir fait ma citation de la dernière ligne aussi... A croire qu'il n'y a que ça qui nous a interpellées toutes les deux ;) )

Donc je voulais dire que rien que cette phrase me fait terriblement doûter de la véracité de l'article. Je ne vois vraiment pas pourquoi les femmes seraient "immunisées" :)

Et sinon, effectivement, paranotte a dévoilé notre thérapie secrète. Un peu farfelue, certes, mais très efficace (il suffit d'y croire très fort... non non, aucun effet placebo ;))

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  13 juillet 2005, 16:14

N'allez pas trop vous perturber le biorythme tout de même, ça a l'air costaud votre machin la :)

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

Vos clés (physiques) ne sont pas en sécurité sur Internet

Comme vous le savez sans doute, je travaille dans (et suis passionné de) la sécurité informatique....

Lire la suite

L'histoire drôle du malware WannaCry

Comme Twitter n'est parfois pas très pratique pour développer un sujet et que je trouvais l'histoire...

Lire la suite