Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Caresses

...

Mes mains parcourent lentement tes courbes délicieuses,
Embrasant mon être au contact de ta peau nue.
Tandis que tu es là, étendue et heureuse,
Nos étreintes pour un bref instant interrompues.

Elles glissent tendrement depuis tes douces épaules,
Pour lesquelles tous les hommes se damneraient sans fin.
Continuant leur descente, perdant tout contrôle,
Le long de ton dos et jusqu'au creux de tes reins.

Puis je te serre contre moi et tu fais de même,
M'illuminant l'âme, me faisant tout oublier
Au doux contact de ta peau, oh toi que j'aime.
Quand tu es dans mes bras le monde peut s’arrêter.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

3.jpg

3, la chimère, chapitre V (fin)

Ce fut la détonation qui sortit Vlad de sa torpeur. Il lui fallut quelques instants pour comprendre...

Lire la suite

3.jpg

3, la chimère, chapitre V (suite)

Alice revint immédiatement se placer entre son employeur et le moine. Surnaturelle ou non, sa...

Lire la suite