Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Encore une histoire de lapin

Après avoir botté les fesses durant mes dernières vacances à des lapins crétins (dans ce grand moment de n'importe quoi qu'est "Rayman contre les lapins crétins"), je viens de me rendre compte que le nouveau jeu auquel je m'attèle met lui aussi en scène un lapin... mais psychotique cette fois.
Certains parmi les plus vétérans vidéoludiques d'entre vous se rappellent peut-être de ce jeu à l'humour débridé intitulé "Sam'n'Max : Hit the road". Il s'agissait d'un jeu d'aventure délirant où l'on menait l'enquête pour déterminer qui avait enlevé un bigfoot congelé.
Pour décrire la "profondeur" de ce jeu il me suffira de préciser qu'y figurait, par exemple, du saut à l'élastique depuis les narines du Mont Rushmore.

Ayant appris (avec un peu de retard) qu'une suite était sorti, je n'ai pas pu résister à ce nouvel opus et le résultat est à la hauteur du précédent. Construit comme une série télé (sous forme d'épisodes, avec des évènements spécifiques, et de saisons, avec une trame générale), l'ambiance est au rendez-vous et l'humour du tandem est toujours aussi efficace.

Bref, j'adore et je le conseille à tous ceux qui aiment le genre. En plus, pour les anglophobes, la saison 1 (composée de 6 épisodes) sort prochainement en Français.
Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

Vos clés (physiques) ne sont pas en sécurité sur Internet

Comme vous le savez sans doute, je travaille dans (et suis passionné de) la sécurité informatique....

Lire la suite

L'histoire drôle du malware WannaCry

Comme Twitter n'est parfois pas très pratique pour développer un sujet et que je trouvais l'histoire...

Lire la suite