Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les feuilles mortes

En regardant par ma nouvelle fenêtre de mon nouveau bureau je vois que ma saison préférée est belle et bien là.

Car, en effet, la saison en cours est débordante de points positifs. On citera par exemple le fait qu'elle est, entre autre, ma saison natale, ce qui, vous en conviendrez n'est pas une mince qualité.

Mais foin de narcissisme, l'automne est aussi la saison de la couleur rousse chère à mon coeur pour le chaos qu'elle engendre sous la plupart de ses formes. Heureuses femmes arborant fièrement leur appartenance à la saison des feuilles mortes, des grippes sournoises et crèves en tous genres, de la rentrée scolaire et de la fin du rut de l'humain moyen à peine supérieur à M. Néandertal.

Car, oui, j'en suis convaincu, l'homme évolué est celui qui cherche sa partenaire en automne, voire en hiver, là où il se pourra se consacrer de manière plus approfondie à l'étude de sa personnalité plutôt que du peu de surface couverte de son corps.

Mais au delà des considérations sexuelles, sur lesquelles je ne m'attarderais pas plus sous peine de citer une fois encore la désastreuse pénurie de mini-jupe, l'automne est aussi la saison du flamboiement de la nature, de cette ultime sursaut de fierté avant la fin proche.

Car la nature sait crever avec classe, il faut bien le reconnaître.

Il y aurait sûrement là un exemple à suivre pour certains (citons en vrac : le chien de mon voisin, mon voisin, les maisons de disques et peut-être quelques éléments familiaux)

Enfin, la cerise sur le gâteau, il m'est désormais possible de porter l'ensemble de ma garde-robe sans être obligé de supporter les regards bovins de ceux qui sont incapable de comprendre que, si, on peut porter une lourde veste en cuir en pleine été sans transpirer, il suffit d'utiliser un peu plus son cerveau pour mieux contrôler sa température interne.

Bien sur, encore faut-il éviter de s'abreuver aux ondes hertziennes et chercher à vraiment utiliser le dit cerveau.

Vive l'automne.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

cham (Passant) ·  12 octobre 2005, 11:24

Cher Khaos Farbauti Ibn Oblivion ( je sais à quel point utiliser l'intégralité de ton pseudo est une flatterie assez facile qui pourrait engendrer joie et orgueil dans sa plus grande simplicité...Je m'applique donc...) La vie avec les autres n'est-elle pas faite de ces petites BA si faciles et évidentes ? Si, et ô que c'est bon l'humanité... Tu attends désormais, à peine ennuyé, le but de mon commentaire ?..

Et bien il y en a deux : D'une part, te rassurer.... L'automne et l'hiver sont aussi les saisons de la mini-jupe ( si, si, avec des collants et des bottes.. ) Retour au Bohème-Sixteens-dépareillé (c'est Cosmo qui l'a dit ! ) Vive la Mode... ( note personnelle : sauf le pointu ! Tout, sauf ces pompes de sorcières..Ou alors pour Halloween, et encore..) Donc à travers ta nouvelle fenêtre de ton nouveau bureau, tu verras encore des -petits - morceaux de gambettes, joliment galbées dans les bons vieux collants en laine... ( Amen)

Deuxième chose que je tenais à t'écrire, puisqu'on parlait des petites BA pour les autres, des flatteries, et de ton "narcissisme"(je te cite) , je vais en rajouter une couche : Tes articles sont de petites perles, alors continues, car je suis certaine de ne pas être la seule à venir, chaque matin, café en main, lire la dernière analyse du jour, le dernier site "qui étiez-vous dans votre vie antérieure " ( pour info, une diseuse de bonne aventure en Roumanie vers l'an 800..) Donc merci pour cette bonne humeur que tu apportes à tous ces inconnus qui te lisent, humble dédicace à tes concours à deux balles ( mais je veux bien la réponse des images Google ) et je confirme avec toi : Vive l'Automne !

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  12 octobre 2005, 11:42

Mince alors, il me reste encore des lecteurs. Et en plus des lecteurs qui aiment ce que j'écris. Moi qui commençait à désespérer devant le néant total répondant à la parution de mes différents billets.

Avant toutes choses, merci donc. Après tout j'aime la flatterie autant que n'importe qui alors je ne vais pas faire le timide.

Pas de panique en ce qui concerne le "concours" google, les réponses seront dévoilées d'ici quelques temps (afin de laisser sa chance au badaud perdu au milieu de mes pages alors qu'il tentait une recherche sur "la plus grosse paire de ... du monde")

>>Donc à travers ta nouvelle fenêtre de ton nouveau bureau, tu verras encore des -petits - morceaux de gambettes, joliment galbées dans les bons vieux collants en laine...

Hélas (et c'est bien là tout le problème) voilà bien longtemps que, toutes saisons confondues, les morceaux de gambettes ont désertées ma région. (D'où mes demandes répétées de photos témoins)

tsuki_c (Fanatique) ·  12 octobre 2005, 12:03

> Car, oui, j'en suis convaincu, l'homme évolué est celui qui cherche sa partenaire en automne, voire en hiver, là où il se pourra se consacrer de manière plus approfondie à l'étude de sa personnalité plutôt que du peu de surface couverte de son corps

nul besoin d'admirer les gambettes alors... ;-)

Cham (Passant) ·  12 octobre 2005, 17:03

Khaos Farbauti Ibn Oblivion et les gambettes...

Et bien, tu nous parlais d'un prochain anniversaire ( heii, mais t'as quand même réussi à le glisser, discrètement, pour tes amis lecteurs !?!! ) Qui dit anniversaire dit cadeau... ;-) Hé, hé...

Peux-tu nous préciser ta date ?...

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  12 octobre 2005, 17:28

>>nul besoin d'admirer les gambettes alors...

Tout le monde a le droit à sa cryptonite.

>>Peux-tu nous préciser ta date ?

Et bien pour info, mon anniversaire coïncide à peu près au début de l'automne, donc fin septembre. Donc ben c'est passé.

Cela dit ma messagerie est toujours ouverte pour d'éventuelles photos de mes lecteurs en mini-jupe (oui, TOUS mes lecteurs peu importe le genre...je peux même aller jusqu'à en faire un concours si vous voulez ;) )

Coton tige (Passant) ·  17 octobre 2005, 13:47

"Car la nature sait crever avec classe, il faut bien le reconnatre."

Voilà une phrase qui a le double mérite de me faire sourire. Pourquoi double? Parce que parce que.

J'aime bien ce texte. Je pense qu'en te faisant un peu de pub tu auras plein de lecteurs assidus. Allez zou!

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

psychonauts.jpg

Psychonautes

Parmi l'inépuisable concert de voix qui compose la légion de cet être qui, à n'en pas douter, est...

Lire la suite

white_lemming.jpg

En pleine lumière

L'homme politique a ceci de commun avec le marketeux, le religieux et le lemming des toundras de...

Lire la suite