Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

DarkVador Mir : Episode IV

...

Dans l'ascenseur, Morphée s'amusa à appuyer sur tout les boutons, et ils se retrouvèrent dans le quartier des prisonniers.

Les porte de l'ascenseur s'ouvrirent, laissant apparatre des soldats armés jusqu'aux dents.

Heureusement, Luque eut tôt fait de les matriser et enfin, de les abattre froidement de son lance-pierres meurtrier. Suziwan consulta l'ordinateur de contrôle et dit:

"La Force Mystique m'annonce que la princesse se trouve dans la cellule n24.1.22.9.5.18"

Un des acteurs soldats abattu par Luque tendit les clés à Suziwan (qui ne manqua pas d'enterrer selon le rite F.M., le soldat avec une multitude de bouts de papier verts).

Luque, n'écoutant que son courage, courut vers la porte et la défonça de sa gaillarde épaule (pendant que Suziwan manipulait un objet avec plein de boutons envoyant des rayons infrarouge) et se jeta, après avoir demandé l'autorisation à Suziwan qui lui lcha enfin la main, dans les bras de la princesse Ailfeu (c'est son prénom).

Pendant ce temps, un appel provenant du tableau de contrôle de la section prison retentit, un appel à l'adresse des gardiens morts pour lui demander des nouvelles. Un des soldats, étendu sur le sol, passa le combiné à Egaronn:

"- Qui est à l'appareil? dit Egaronn

- Excusez-moi de vous déranger, mais pourriez-vous m'expliquer ce qui se passe chez vous? Les guerres ne sont plus comme avant, c'est difficile de tout comprendre. Pour commencer, pourriez-vous me donner votre numéro de matricule?"

Un des soldats morts, pour rigoler, souffla le dernier tirage du loto à Egaronn et le résultat ne tarda point:

"Mais, vous avez trouvé le numéro complet du loto! Je vous envoie des soldats pour remettre l'argent que vous avez gagné!"

En effet, des soldats franchirent la porte de l'ascenseur, des billets de banque pleins les mains. Dès que ces soldats eurent vu nos amis, il furent si surpris qu'ils laissèrent choir la menue monnaie sur le sol (que Suziwan s'empressa de ramasser). Nos héros s'enfuirent alors le long du couloir des cellules, et Luque se retourna pour abattre un acteur soldat et en atteignit un. Ils tombèrent tous, un genou à terre, et l'un d'eux s'écria:

"Au voleur! à l'assassin! Au meurtrier! Justice, juste ciel! Je suis perdu, je suis assassiné! On m'a coupé la gorge! C'en est fait, je ne suis plus, je meurs, je suis mort, je suis enterré!" puis, il s'écroula.

Suziwan l'enterra sous une sépulture verdoyante, et s'en fut en courant.

La princesse s'affairait à trouver une sortie (voyons sortie de secours non sortie principale non sortie de service non vide-ordures ah, c'est là!) puis entrana nos amis (sauf les robots qui étaient restés au bar) dans ce lieu étrange et mystérieux. Après maintes SPLASH et autres glouglouglou, ils atterrirent dans un endroit appelé Fausse Scèpetik.


Pour rigoler, Egaronn tira un coup de laser qui, pour s'amuser, rebondit dans tous les sens.

Soudain, un mouvement des murs permit à nos amis de constater qu'ils n'étaient pas dans une Fausse Scèpetik mais dans une Faussessèpetikavek Roulocompresseur. Légèrement ennuisancé, Luque fit une prière à la F.M. dans son micro de prière que lui à donné Suziwan.

Pendant ce temps, les deux robots se baladaient par las chemins outoulemondil Ils arrivèrent à un poste de commande central lorsqu'une dans les hauts parleurs:

"Cher Dieu F.M., je sais que je n'ai pas été très sage mais, s'il te plat, éloigne les murs qui se rapprochent car ça ne m'amuse plus. Je te promet que je serais sage."

R5, devant ce haut parleur, dit à un micro à l'adresse de Luque: "B.A.V.E." (Blockage Activating Vidordure électronique), se connecta au système central et se mit en mode L.M.F.R. (Last Moment For Rigoling). Pendant ce temps, en bas, les deux parois du vide-ordures se rapprochaient encore et encore.

Une heure plus tard, nos amis n'avaient plus que cinquante centimètres pour gambader, ce qui rendit la chose ardue. R5, en haut, attendit le premier "OUARGL" pour stopper les murs, et il se mit en Rigol Mode. Luque adressa une prière à la Force Mystique (maintenant, toute l'étoile Poire était au courant que Luque sera un grand garçon) et tomba dans les pommes les bras de Morphée. C'est alors qu'une porte du vide-ordures s'ouvrit, laissant apparatre BMW (et d'autres consonnes) qui leur dit:

"Si ces messieurs veulent me suivre" et les emmena vers le vaisseau.

Luque remarqua tout à coup que Suziwan avait disparu. Il l'aperçut, à l'autre bout de la plate-forme de lancement, en face d'un homme avec une cape noire. Luque vit alors qu'il lui avait piqué son néon sabre-laser. Indigné, il s'écria: "NON!".

De son côté, Suziwan brancha son sabre avec une rallonge (Darkvador Mir sortit une multiprise, il purent donc combattre). Suziwan aida Mir à trouver le bouton ON de son sabre et les deux armes s'allumèrent dans un crépitement semblable à des néons. Puis, elles s'entrechoquèrent à n'en plus finir. Parades, coups bas, contre attaques et Suziwan, "mortellement" touché, disparut soudainement de son enveloppe textile, et Luque sentit comme une main se poser sur son oreille, puis toute trace du combat disparut, sauf les vielles guenilles de Suziwan et son précieux sabre-laser.

Soudain, retentit une phrase originale: "Les voilà, feu à volonté!"

A suivre...

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

La dernière nuit

Georges contemplait le ciel. En tous cas c'est dans cette direction que se portait son regard même...

Lire la suite

Bonjour Toi

Peut-être à cause d'une soudaine fatigue, peut-être à cause d'un trop plein d'émotions à...

Lire la suite