Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Pourquoi les hommes ne sont pas tous des violeurs ?

man_desert.jpgIl est des questions qui traversent mon esprit tordu de manière incongrue mais néanmoins insistante. Des questions dont je peine à trouver une réponse (satisfaisante ou non) sur la Toile pourtant prolixe en informations de toutes sortes.

Il est aussi des questions qui amènent invariablement des réactions épidermiques voire trollesques de la part d'être humains qui, profondément ancrés dans leur guerre de position, n'ont même pas pris le temps de vraiment en lire l'intitulé.

Je gage que le titre de ce billet est l'une de ces questions mais j'espère que mon lectorat aura l'amabilité d'aller au delà de ce travers.

Or donc, voilà en effet une interrogation qui m'est apparue en lisant un argumentaire féministe explicitant le fameux "slogan" (si on peut appeler ça comme ça. Une phrase volontairement choc dirons-nous) : Les hommes sont tous des violeurs potentiels.

Comme beaucoup d'homme face à cette phrase, ma première réaction a été de la remettre en cause. En effet, ma propre existence et ma connaissance de mon moi intérieur, me permet d'affirmer que je suis une exception à cette règle. Et donc, logiquement parlant, cette phrase est fausse.

Et pourtant j'accepte pleinement les prémisses sur lesquels s'appuient cette déclaration.

Car, oui, nous vivons dans une société patriarcale, où l'homme dispose d'avantages par sa simple nature d'homme.
Oui également, il existe une culture du viol, une sorte d'angle mort de la société qui permet, voire encourage, une domination physique de l'homme sur la femme.
Les récents exemples de propos et d'attitudes immondes de pharmaciens concernant les différentes pilules contraceptives n'en étant qu'une preuve de plus.

La quasi-totalité des femmes sera confrontée à de la violence sexiste, verbale ou physique, au cours de sa vie. Ce qui laisse à penser qu'une immense majorité de la population masculine en sera l'auteur. (Le chiffre exact m'est inconnu. Autant que je puisse en juger, il n'existe pas de statistiques pour définir quelle est la part de la population masculine ayant commis des violences sexistes, verbales ou physiques, au cours de sa vie. Nous n'avons de statistiques que sur les victimes.)

Mais si notre société forme, volontairement ou non, autant de harceleurs et de violeurs, pourquoi ne sommes-nous (les hommes) pas TOUS des violeurs ?

Je ne suis pas un violeur, c'est un fait. Et je peux m'engager, pour les connaître extrêmement bien, sur une bonne dizaine de personnes absolument incapable de ce genre de chose. (Pas les "on l'aurait jamais cru" du voisin qui veut passer à la télévision, mais une véritable connaissance de la psyché des personnes)

Bien évidemment tout système à ses écarts, mais si notre société est à ce point patriarcale (ce dont je suis tout à fait persuadé) pourquoi y a-t-il autant d'exceptions ?

Reste donc ce questionnement : Pourquoi ? Quelle est la force opposée qui réduit, voire neutralise, la culture du viol ?

Je ne sais pas.

Oui, je fais parti de ces gens qui n'ont pas honte d'avouer leur ignorance contrairement à notre bonne vieille et stupide classe politique (Je sais, cette phrase est totalement gratuite, mais ils font tous tellement de conneries par jour que je n'ai pas pu m'en empêcher).

Je peux juste dire ce que cette force n'est pas :

  • Elle n'est pas la conséquence des combats féministes. Du moins pas le féminisme "moderne" car les hommes mentalement sains que je connais sont bien trop vieux pour avoir été influencé par ces luttes récentes.
  • Ce n'est pas non plus une question de classe sociale, car ils viennent de milieux différents. (Les très riches n'y sont pas représentés, il y a peut-être là à la rigueur un facteur)
  • Cela ne semble pas être lié non plus à un niveau d'étude.

Alors quoi ? Et bien je ne sais pas.

Mais je trouve la question intéressante et moins stérile que les nécessaires mais court-termistes pointages du doigt. A long terme, c'est cette force contraire qu'il faudra identifier, entretenir et amplifier.

Alors si, vous, vous savez : Je vous écoute.

Que la paix soit avec vous.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

filament.jpg

Le dilemme du hérisson

Une main sur le clavier, l'autre sur la souris. Le regard dans le vague. Au delà des écrans qui me...

Lire la suite

Sur le fil

J'essaye souvent de l'oublier mais le chaos en moi n'est jamais vraiment loin. Cela n'est surement...

Lire la suite