Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

3, la chimère, chapitre III

3.jpg"En plus d'être un scientifique et un inventeur de renom il avait une particularité : il rêvait ses inventions et à son réveil il dessinait le plan qu'il avait rêvé, sans aucune erreur et toujours du premier coup, ce qui à eu pour conséquence d'exaspérer les personnes voulant comprendre d'où lui venait ces idées incroyables."
Nikola Tesla, le plus grand génie du 20ième siècle

Il fallut à Vlad de nombreuses heures de réflexion pour étudier ses possibilités et plus encore pour décider de la méthode la plus appropriée pour mettre en œuvre son choix. Il en allait ainsi de la magie.

Certes en eut-il besoin qu'il était encore capable des prouesses surnaturelles de sa jeunesse mais il avait appris depuis longtemps à tempérer, à ruser avec la réalité. On obtenait de bien meilleur résultat lorsque l'on tentait de faire coïncider la magie avec le monde ordinaire, et le prix à payer en devenait bien plus supportable. La discrétion, voilà ce qui assurait au Mage sa longévité là où nombre de ses maîtres avaient disparu consumés par leur orgueil.

La magie existait toujours dans le monde, et elle pouvait être aussi débordante et dévastatrice que ce que l'on pouvait voir dans les films. Mais la réalité elle-même n'était plus très clémente envers ceux qui la pratiquaient.

Ce n'est finalement qu'une fois dans l'avion, aux cotés de sa gouvernante, que Vlad sortit des profondeurs de ses pensées. Alice, qui savait que les réponses finissaient toujours par venir, attendait patiemment que le Mage prenne la parole. Ce qu'il finit par faire quelques instants plus tard :

"Alice, comme tu le sais déjà je possède des qualités... disons dépassant quelques peu celles de monsieur tout le monde. Et il y a très longtemps j'ai utilisé ces capacités pour libérer une... chose... dangereuse pour l'humanité.
Pas quelque chose d'aussi évidemment destructeur qu'une arme, non, mais un être intelligent et sournois capable de manipuler quelqu'un et de lui faire faire... Et bien n'importe quoi en fait.

A l'époque je ne savais pas ce que je faisais et lorsque j'ai compris ce que j'avais libéré, il n'était plus possible de le remettre dans sa prison. Je n'en avais pas le pouvoir et, de toute façon, elle fut détruite peu de temps après.

Alors je l'ai enfermé dans le seul endroit que j'estimais capable de contrôler : Moi-même.
J'ai fait rentrer cet être malfaisant, que j'appelais le Fauve, en moi et depuis je l'y ai conservé.

Je ne suis pas infaillible et il s'est échappé quelques fois, profitant de mes faiblesses.
Alors, lors de sa dernière escapade, je me suis dit que le moment était venu de le détruire une bonne fois pour toute. J'avais gagné en expérience et en force, et je pensais que cette prouesse là était désormais à ma portée.

J'ai échoué.
Et désormais des fragments du Fauve arpentent le monde à la recherche les uns des autres, pour se regrouper et redevenir la puissante entité qu'ils formaient au départ.

Les visions que j'ai eu me portent à croire que ces fragments sont au nombre de trois et que l'un d'eux est toujours enfermé en moi. Les deux autres sont en train de se rejoindre en Amérique, là où nous nous rendons."

La gouvernante resta silencieuse, concentrée sur l'histoire de Vlad.

"Mon plan est finalement simple : rassembler les trois fragments et une fois le Fauve reconstitué l'enfermer à nouveau en moi.

Mais c'est un plan comporte beaucoup trop d'inconnus et d'aléas à mon goût, aussi dois-je d'abord collecter plus d'informations.

Le fragment qui est en moi ne semble pas doué de parole ou de raison, ni même d'un instinct même primitif. Il ressemble plus à une chimère, un rêve qui s'efface sous la lueur du jour. Pour parvenir à lui parler je vais donc devoir dormir moi aussi.
Pour cela je vais forcer mon esprit à se plonger dans le monde onirique. Et c'est là que j'ai besoin de toi, Alice.

Une fois que j'aurais commencé mon rituel, je serais plongé dans un état second. Une sorte d'hallucination éveillée : Mon corps sera toujours présent, actif, capable même de tenir un simulacre de conversation basique. Mais mon esprit lui sera absorbé par les rêves que je partagerais avec la chimère.

Durant tout ce temps je serais faible et vulnérable, je compte donc sur toi pour me protéger.
Tu nous guideras jusqu'à notre destination et je mettrais le temps du voyage à profit pour soutirer autant d'informations que possible du fragment de Fauve en moi.

Et si l'univers est de notre coté, je parviendrais peut-être à comprendre pourquoi j'ai échoué à détruire le Fauve la dernière fois."

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

La dernière nuit

Georges contemplait le ciel. En tous cas c'est dans cette direction que se portait son regard même...

Lire la suite

Bonjour Toi

Peut-être à cause d'une soudaine fatigue, peut-être à cause d'un trop plein d'émotions à...

Lire la suite