Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Psychonautes

psychonauts.jpgParmi l'inépuisable concert de voix qui compose la légion de cet être qui, à n'en pas douter, est pour vous une source de sagesse puissante autant que dévastatrice, à savoir moi-même, il en est qui aime vomir à loisir et à foison sur mon prochain, surtout lorsqu'icelui à l'effarante idée d'exercer un métier totalement ridicule et sans intérêt comme notamment homme politique, éditorialiste ou producteur de choux-fleurs (fussent-ils Violet de Sicile).

Dans ce large panel d'occupation professionnelle honnie par votre serviteur, mon lectorat (si tant est qu'il existe encore) ne manquera de retrouver dans ses neurones (si tant est qu'ils existent encore) le souvenir, au détour de mes anciens billets, de ces escrocs fabuleux que sont les psychologues dont la valeur n'est à mes yeux guère plus élevée qu'un vulgaire marketeux (voire marketeux vulgaire), c'est vous dire.

Je me dois d'ailleurs à l'occasion de ce rappel d'effectuer, pour le bien de ma conscience déjà fort peu développée, un léger mais néanmoins nécessaire mea culpa : Je n'avais jusqu'à lors jamais rencontré de psy en chair et en os. Mes différentes saillies vitriolées n'étaient donc nourries que de la vision hypothétique que j'en avais.

Hypothétique mais au bout du compte pas le moins du monde caricaturale, puisque j'ai eu ce que l'on appellera, pour les besoins de ma narration romancée autant que diarrhéique, la "chance" d'en croiser un spécimen véritable, ainsi que de visiter l'endroit où finissent ceux qui n'ont pas réussi à lui paraître se conformer suffisamment à la norme du tout-venant. Et mes attentes ne furent pas déçus, en dehors du fait qu'il ne m'a pas été permis de rester en la dite place pour mieux faire connaissance avec d'indubitables potentiels amis, à mon grand regret. (Cela dit, le psy avait une excuse, je n'étais pas le patient.)

Car en effet l'inutile, dont je tiendrais le gendre secret pour ne pas froisser d'éventuelles féministes au pseudo-militantisme absurde autant qu'inefficace (et qu'en tout état de cause cela n'a rien à voir avec la choucroute et ne vient là que pour me donner une autre excuse à médisance, dont vous me savez friand), a su à merveille combler toutes mes attentes en reprenant, avec force persuasion gestuelle, cette marque des gens cherchant à se convaincre eux-même, diverses banalités dignes d'un proverbial "après la pluie, le beau temps".
A commencer par un magnifique "Alors vous allez mieux oui vous allez mieux ça se voit vous voyez ça va mieux je vous l'avais dit". (l'absence de ponctuation traduit l'absence de pause laissée à l'interlocuteur)

Bref si la clientèle paraissait des plus intéressantes entre l'évidente nymphomane à probable tendance veuve noire et l'homme-statue au regard perdu dans les profondeurs moléculaires d'un mur que seul son puissant imaginaire parvient à transpercer, le professionnel ne m'a quant à lui pas paru particulièrement grandi par le fait que sa compétence de psy ne reposait somme toute que sur l'effet placebo d'un diplôme flamboyant.

Ce n'est donc pas demain la veille que je changerais d'avis.

Que la paix soit avec vous.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

white_lemming.jpg

En pleine lumière

L'homme politique a ceci de commun avec le marketeux, le religieux et le lemming des toundras de...

Lire la suite

brain.jpg

Bande de mous

Parmi les choses que je vénère intensivement, tant leur grandeur majestueuse n'a d'égale que leur...

Lire la suite