Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Genèse des théories conspirationnistes

earth_exploding.jpgNotre cerveau est une machine imparable pour appréhender l'univers qui nous entoure. Mais parfois il peut avoir quelques ratés faute d'intelligence de son propriétaire.

Parmi les conséquences de ces ratés, on trouve la fabrication de thèses conspirationnistes. Mais de quel bug s'agit-il exactement ? comment des personnes normalement constitués peuvent parvenir à affirmer que, par exemple, personne n'a jamais mis les pieds sur la Lune ? (pour ne citer que la théorie la plus célèbre)

Regardons ces mécanismes d'un peu plus près.

La somme de marginalités

Prenons des événements, complètement au hasard, qui arrivent relativement peu souvent.

- Par exemple, il arrive parfois que mon ordinateur plante sans raison apparente. Je suis sous Linux, c'est assez rare, mais parfois tout semble normal et tout à coup, paf, plantage. Peut-être une fluctuation électrique, un bug bizarre de logiciel, etc... On ne sait pas.
- Parfois aussi je me cogne le doigt de pied dans le coin de mon lit. Heureusement pour ma santé, c'est très douloureux mais cela arrive au final très peu.
- Un autre événement rare pris au hasard : mon papier-peint se décolle parfois à certains endroits.
- Et un dernier pour la route : J'ai acheté un routeur-Wifi

Voilà, nous avons 4 événements piochés dans la masse des choses qui arrivent dans l'univers.

La première étape pour basculer dans le conspirationnisme consiste à rassembler ces événements.
Ils ont été choisi au hasard mais maintenant ils sont présentés ensemble sur ce blog. Notre cerveau va donc les lier.

Et fatalement à un moment donné il va se poser cette question : "Qu'est-ce que le routeur-Wifi, le plantage de l'ordi, le papier-peint qui se décolle et le fait de m'être cogné dans le coin du lit ont en commun ?"

Et c'est alors la porte ouverte à votre imagination, plus ou moins débordante : "Les ondes du wifi sont trop puissantes, perturbent mon ordi, décollent le papier-peint et... détraque mon équilibre et donc mon cerveau !"

Et voilà, vous soupçonnez désormais que les ondes sont dangereuses et que, puisque personne ne vous l'a jamais dit, "on" vous ment

La multiplication des individualités

Mais pour l'instant, il ne s'agit que d'un soupçon. Il faut donc passer à l'étape suivante.

Maintenant que vous imaginez que les ondes sont peut-être dangereuses, vous voulez confirmer le soupçon. (Notez ici la subtilité : vous n'allez pas chercher à étudier les ondes pour comprendre comment elles fonctionnent, vous allez chercher des éléments qui confirment votre théorie)

Vous effectuez donc une recherche ciblée/biaisée sur Internet (ou ailleurs, mais clairement Internet est un bon vivier pour l'apprenti conspirationniste) et obtenir des témoignages de personnes qui affirment, comme vous, que les ondes sont dangereuses.

Votre cerveau, ce petit farceur, va alors de nouveau vous jouer un mauvais tour : Il va cumuler ces témoignages et les considérer là encore comme un tout.

Ainsi peu importe que l'un ou l'autre des récits ne correspondent pas complètement au vôtre (untel a vu son papier peint brûler, untel n'a rien eu du tout à son papier peint, ...) voire qu'ils divergent totalement (untel s'est aperçu du danger des ondes avec son téléphone portable au beau milieu d'une forêt car les feuilles bougeaient bizarrement).
Ce qui importe à ce stade c'est qu'ils concluent tous à la même chose : les ondes sont dangereuses.

Là encore, c'est l'imagination qui se chargera de combler les vides : les récits identiques prouvent que vous avez raison, les récits différents prouvent que les ondes sont dangereuses de plein de manières différentes.

Effet secondaire de ce regroupement de cas individuels, vous n'êtes plus seul : vous faites désormais parti d'une communauté qui détient une vérité que les autres n'ont pas.
Tous nos mécanismes d'animaux sociaux peuvent donc entrer en action ("eux VS nous", solidarité du groupe, affirmation de la supériorité des valeurs du groupe, ...)

La suppression des approximations

Arrive alors la dernière étape dans la fabrication d'une thèse conspirationniste : l'approximation.

Par le simple effet du temps, la mémoire va perdre toute une série de petits détails liés aux événements à l'origine de la théorie.
Par exemple, peut-être que le papier peint se décollait déjà un peu quelques jours avant, peut-être que le routeur-wifi a été acheté après le choc du doigt de pied, etc... tous ces petits détails vont disparaître graduellement.

Ils n'ont plus vraiment d'importance puisque des tas d'autres personnes affirment la même chose, c'est donc que c'est vrai !

Sauf que puisque ce phénomène touche toutes les personnes soutenant la théorie, on se retrouve donc avec une hypothèse qui reste validée alors même que chaque récit pris séparément peut poser problème.

On aboutit alors au "bug" ultime de notre cerveau : cette personne affirme la même chose que moi, donc elle appartient à ma communauté, donc je la soutiens, donc elle a raison, donc cela confirme ma théorie, donc j'avais bien raison dès le départ.

La division de la réalité

Voilà pour les mécanismes de création des conspirations. Ils sont d'une certaine manière auto-entretenus et, en vertu du principe d'addition, se rejoigne généralement à un niveau global. (On ne fait plus le lien entre des événements pour démontrer une conspiration mais entre des conspirations pour démontrer une conspiration plus grande encore.)

C'est aussi à travers sa construction que l'on peut observer son fort pouvoir d'auto-défense.

Imaginons en effet que vous vouliez contredire la théorie de la dangerosité des ondes. Comment faites-vous ? En démontrant scientifiquement que les ondes ne sont pas nocives ? Oui mais lesquelles ? En vous appuyant sur quelles études ? Sont-elles neutres ? etc...

Votre seul possibilité est d'être un expert, par exemple en onde Wifi, ayant longuement étudié la question de l'influence de l'impact du Wifi sur la colle du papier-peint.
Bref, pour arriver à contre-argumenter, il vous faut être spécialiste sinon votre parole n'a pas de valeur. (Déjà que vous êtes forcément en dehors de la communauté, et donc vous partez de base avec un handicap.)

Mais si vous êtes spécialiste sur le Wifi, vous ne pouvez pas l'être simultanément sur la 3G par exemple ou bien sur la colle de papier-peint. Vous ne pouvez donc pas contredire la globalité de la théorie, uniquement un point de détail.
Or on l'a vu précédemment, les détails n'ont plus d'importance à ce stade. Ils sont optionnels dans la démonstration de la conspiration.

Cette obligation de découpage, d'étude séparée des différents points de la conspiration, rend la contre-argumentation globale impossible.

C'est pourquoi les conspirationnistes sont si difficiles à raisonner et pourquoi on continue d'entendre régulièrement que Ben Laden n'a rien à voir avec le 11 septembre et que la Lune est encore vierge du petit pas de l'homme qui fut un bond de géant pour l'humanité.

Que la paix soit avec vous.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

twinil twinil (Passant) ·  16 juillet 2012, 12:20

Je n ai pu resister a l envie de commenter cet article afin d y apporter quelques precisions CONSPIRATIONISTES personnelles . Cher Mr Khaos rien ne laisse a desirer dans votre dialectique cependant le contenus est bien mince et l explication simpliste .

Au lieu de denoncer point par point avec une tres grande originilate les mecanismes de creation d une conspiration, ce qui fait reference a de rares exceptions , je vous suggere de considerer leur legitimite dans notre societe actuelle . En effet les theories conspirationnistes naissent d une remise en question des rapports officielles et se developpent lorsque ces derniers mettent en evidence leur propres incoherences . De plus elles prennent de l ampleur lorsque les officiels mettent un point d honneur a ne jamais eclairer les zones d ombres et a se cacher derriere le secret defense ou bien les questions de securite nationale pour eviter d etre directement confronte aux questions importantes .

Apres tout ces theories ne seraient elles pas simplement le revelateur d un malaise sociale mettant en avant la mefiance generale envers la classe dirigeante ? Cependant comme vous le faites si brillament remarquer , beaucoup d adepte de ces theories peuvent etre qualifies de farfelues ou marginaux , ce qu on ne manque pas de faire remarquer et de repeter afin de completement discrediter les remises en questions et les failles pointees par ces theories

L existence de ces theories vise a:

1) eveiller sur le reel fonctionnement de notre civilisation
2) permettre de garder l esprit ouvert et de se forger sa propre opinion

" Il convient de préparer d’abord le cerveau de l’homme avant que d’y rien imprimer. Il faut premièrement apprendre à douter avant d’apprendre à croire tout. "

P.S

"Notre cerveau est une machine imparable pour appréhender l'univers qui nous entoure. Mais parfois il peut avoir quelques ratés faute d'intelligence de son propriétaire."

Commencer un article par une telle enormite en dit long , si vous pensez vraiment que votre cerveaux est une machine imparable pour apprehender l univers qui nous entoure alors, en plus d etre naif vous etes dote d une inteligence commune qui fait de vous un mouton ordinaire

Avec tout mon respect !

Khaos Farbauti Ibn Oblivion Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  17 juillet 2012, 14:43

Mon billet vise à expliciter les mécanismes du cerveau amenant à la création d'une conspiration. Il n'aborde pas le contexte, l'environnement rendant ces thèses plus ou moins fertiles.

Autrement dit je m'attache au "comment" et non pas au "pourquoi" (Le pourquoi pouvant tout à fait correspondre à votre théorie ou bien n'avoir rien à voir, je ne suis pas sociologue.)

Pour le reste, je vais me permettre une petite facétie en pointant du doigt l'évident illogisme de votre commentaire : D'une part, vous réfutez que le cerveau soit un bon outil de compréhension de l'univers et dans le même temps vous affirmez être capable de connaître le "réel fonctionnement de notre civilisation" en utilisant ce même cerveau.

Un peu de cohérence donc et, si vous avez à cœur de prôner le doute, n'affirmez pas si définitivement détenir la vérité.

c.i.a. c.i.a. (Passant) ·  06 août 2012, 22:07

Le cerveau n' est pas infaillible , mais d' une grande logique et intelligence, contrairement à celui des conspis qui est atteint d'une pathologie paranoïaque qui voient des complots partout! Tout ces clowns me font biens rires! l' esprit ouvert qu'elle blague, l' esprit du conspis est à sens unique, c' est à dire celui de son délire! Devant leur ordis dans leur chambre capitonée trouvent des preuvent imparables pour nous convaincre de " CROIRE À LEUR VÉRITÉ ", qui en passant est très douteuse! Voyant le genre de gogo qui véhicule cette supposée vérité! Mauvaise nouvelle les conspis, les illuminaties ont munis vos ordis de micros et de caméras , ne chercher pas , ils sont biens cachés , l' oeil qui voie tout, booooouu!

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

Mes critères de choix pour la présidentielle 2017

D'ordinaire sur mon blog à l'approche des élections présidentielles, je me fends d'une analyse sur...

Lire la suite

khaos_hopital.jpg

La science, c'est de la merde !

La défiance de l'humanité envers la science ne date pas d'hier mais quand je vois, au 21ième, les...

Lire la suite