Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Ce type de jeux qui n'existe plus

baldur_logo.jpgEnviron une à deux fois par an, je me lance dans une recherche intense et complexe sur la Toile pour trouver une perle rare. Et, à mon grand dam, comme quasiment à chaque fois j'en ressors bredouille.

Un comble pour quelque chose qui, il n'y a pas si longtemps, représentait la recette parfaite que les joueurs du monde entier s'arrachaient.

Oui, ce que je cherche ainsi inlassablement est une variété de jeux vidéo.

En l’occurrence, et pour parler en langage technique, il s'agit d'un "RPG avec campagne co-op". N'ayez pas peur, je vais expliciter tout ça !

RPG

Commençons donc par le premier terme, "RPG", qui survit encore à peu près même si l'étiquette n'a plus grand chose à voir avec le contenu.

"RPG" signifie "Role Playing Game" soit en bon français de chez nous : Jeux de Rôles (sous-entendu la version jeux vidéos, pas la version papier)
Au départ, ce concept indiquait un jeu dans lequel vous disposez d'un personnage que vous faites évoluer parmi un éventail extrêmement large de compétences, capacité, équipements... pour obtenir aux bouts de quelques heures un avatar qui correspond précisément à votre manière de jouer et à votre personnalité.

Cette incarnation de vous même était plongé dans une histoire, souvent épique, qui vous amenait généralement à sauver le monde entier d'une manière ou d'une autre. Mais pas avant d'avoir au préalable passé de longues heures à dénouer des intrigues nettement plus humbles mais néanmoins initiatiques.
Dans les 3/4 des premiers grands RPG, on poussait même le vice jusqu'à vous proposer d'innombrables intrigues annexes, non lié au sauvetage de la planète, qui débouchaient sur des récompenses diverses : de la reconnaissance éternel d'un village de paysan à la découverte de votre future promise.

De cette grande époque est née deux sous-genre qui revendiquent aujourd'hui l’appellation RPG : le MMORPG ("jeux de rôles massivement multijoueurs") et le action-RPG (aussi appelé "Hack'n'slash").

Ces deux "sous-RPG" ont en commun d'avoir mis l'accent sur le seul aspect du combat au détriment de l'intrigue.
Pour les MMO, l'histoire a purement et simplement été supprimé. Que vous existiez ou non, ne changera rien à l'univers.
Pour les action-RPG, elle a été posée sur des rails ultra-rigide afin que jamais le joueur ne puisse faire quoi que ce soit pour l'influencer.

Tout n'est pas perdu toutefois puisqu'il existe toujours de véritable RPG, alliant complexité du personnage et histoire. Pour n'en citer qu'un qui ne soit pas encore trop vieux : Oblivion (Même s'il n'atteint pas la complexité des épisodes précédents, il mérite encore largement l'étiquette de RPG)

Campagne CO-OP

"co-op" est une abréviation pour coopération.

On utilise ce terme pour désigner tout mode de jeu dans lequel les joueurs ne s'affrontent pas mais, au contraire, travaille ensemble à un objectif commun.

Une campagne co-op c'est donc avoir la possibilité de parcourir le jeu à plusieurs, ensemble, pour sauver le monde.
Là encore, entre l'étiquette d'origine et ce qu'on rencontre de nos jours, il y a un gouffre incroyable.

Car aujourd'hui, on parle de co-op pour tout et rien. Si par exemple, dans un jeux de stratégie temps réel, il y a une mission où des joueurs s'allient pour taper sur d'autres joueurs (ou sur l'ordinateur), alors on dira que ce jeu possède un mode co-op. De plus, certains mélange allègrement multijoueur et co-op et partent du principe que puisque plusieurs personnes peuvent jouer ensemble alors c'est du co-op (même si l'objectif est d'éliminer tous les autres et n'a donc rien de coopératif.)

Mais même lorsque les termes sont correctement utilisés, trouver une CAMPAGNE co-op, c'est à dire pouvoir jouer l'histoire du jeu mais à plusieurs, est devenu rarissime.

Le complexe du héros

Et il y a une raison toute bête (au sens de "complètement conne") à ce phénomène : Dans l'esprit des marketeux, les joueurs sont forcément des héros.

En effet, comment rendre une campagne, dans laquelle vous passez du statut d'orphelin de paysan pauvre et ignare à celui de sauveur du monde demi-dieu ultra-puissant et vénéré, autant jouable à un qu'à plusieurs.

Si, comme par hasard, les 10 joueurs sont tous des demi-dieux c'est vrai que le scénario en prend un coup dans l'aile.

L'autre solution serait de dire qu'un seul joueur sera le héros et tous les autres ne seront que des faire-valoir... impensable lorsque l'on est un bon commercial qui ne jure que par une société de consommation à l’égoïsme galopant (et je ne parle même pas de la solution qui consisterait à écrire les innombrables variations de l'histoire pour qu'elle fonctionne aussi bien en solo qu'en co-op : bien trop long, et donc cher, à mettre en place)

Sauf que... un jeu a fait très exactement ça en son temps : un seul héros en devenir, tous les autres joueurs ne sont là que pour l'accompagner.

Et ce jeu a eu un succès monumental, le faisant entrer de plein pieds dans les meilleurs jeux de tous les temps : Baldur's Gate (et toutes ses suites) Durant sa compagne, l'un des joueurs était le héros orphelin (qui finit non pas demi-dieu mais carrément dieu complet), les autres joueurs l'aidaient dans sa quête et finissaient le jeu avec un "simple" statut de mortels ultra-puissants. Je peux vous dire qu'à la fin de la partie, tout le monde avait passé un sacré moment d'émotion tant l'histoire était intense.

Malgré cela, les campagnes co-op aujourd'hui n'existe pour ainsi dire plus. Parce qu'un joueur qui ne serait pas un héros reste inconcevable aux grands décideurs de ce monde.

Joueurs VS Décideurs

C'est donc cette variété de RPG, complexe, épique et jouable à plusieurs (en l’occurrence à deux me suffirait) que je cherche sans jamais trouver.

Et je ne suis pas le seul, loin de là.

Car c'est là toute l'incroyable stupidité de la chose : Il y a BEAUCOUP de joueurs comme moi, à la recherche de ce même type de jeu.

Les forums, tentant de recenser les maigres titres existants, abondent et on trouve régulièrement des posts, tweets, question yahoo ou autre demandant strictement la même chose que moi.

Sauf que personne ne semble là pour répondre à cette demande.

Alors, ces joueurs se frustrent sur les MMORPG et s'en lasse bien vite car trop répétitifs (sans histoire, la seule chose qui reste à faire c'est taper des monstres pour monter de niveau... lassant à la longue) et apparaissent régulièrement sur les forums liés aux RPGs du moment (Elder Scrolls, Gothic, Mass Effect, Dragon Age, etc...) pour poser la question fatidique : "La campagne est-elle co-op ?"

Ce à quoi on leur répond que s'ils veulent jouer à plusieurs, ils n'ont qu'à faire du MMORPG... Un vrai dialogue de sourds.

Que la paix soit avec vous.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Izusa Lakota (Ami) ·  23 septembre 2011, 10:22

ok je vois un peu mieux ce que tu cherche mais effectivement tu demandes un peu beaucoup rares sont les jeux où effectivement tout le monde n'est pas un super héros cependant je pense que tu aurais de quoi faire dans les jeux que je t'ai déjà mentionné, pourquoi ? Parce que ces jeux offrent des possibilités autres que d'aller taper tout ce qui bouge, je prends par exemple les réputations que tu dois monter auprès de différentes factions et de certaines quêtes qui changent le contexte seulement pour les joueurs ayant effectués ces quêtes. Pour ce qui est de l'histoire, pour les deux jeux que je t'ai indiqué, elles sont bien complètes et se tiennent bien pour peu que tu prennes le temps de les lire... D'autres part, je me suis laissée dire que tu aimais explorer, et bien il y a également largement de quoi faire dans les deux... dans l'un des deux tu as aussi des métiers à monter et pour ma part c'est ce que je j'aime, ça rend le jeu plus complet... bref je prêche encore pour ma paroisse mais tu sais, tu ne risque rien d'essayer avec une semaine d'essai gratuite ;-)

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  23 septembre 2011, 10:54

Je ne te reproche pas d'essayer mais je connais très bien les jeux que tu cites. Le MMO je pratique depuis longtemps et j'en ai goûté un certain nombre.

Certes, ils sont divertissants (personnellement je joue à des tas de jeux, pas juste le type cité dans ce billet) mais ils n'arrivent pas à la cheville de l'expérience émotionnelle d'un RPG cop-op.

Si tu en as l'occasion, il faudrait que tu goûtes par exemple à Oblivion (ce n'est pas un co-op, mais c'est un magnifique RPG) pour comprendre qu'un MMO c'est un peu le "RPG pour les nuls". (Pour reprendre ton exemple des métiers, dans Oblivion quand tu montes ton métier non seulement tu montes ta compétence, tu apprends et combines des recettes. Mais en plus tu peux appartenir à la guilde du métier en question, gravir les échelons, devenir le meilleur artisan du monde, trahir, te faire bannir, faire ou non de la politique et devenir le maître de cette guilde si tu le souhaites, etc... Le jeu le permet, l'implémente et prend en compte la moindre de tes actions. Et je ne parle bien ici que d'un simple métier, un élément du jeu qui n'a pas lien direct avec le scénario principal)

Un MMO est un jeu bien trop simplifié pour être intéressant plus de quelques semaines.

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

mage3.jpg

Mage the Ascension, spheres cheat sheet

Si comme moi vous attendez avec impatience la sortie prochaine de Mage The Ascension, édition 20ième...

Lire la suite

mage3.jpg

Quel type de Mage êtes-vous ?

Je me suis amusé il y a quelques temps à mettre au point un petit psycho-test dans l'univers de Mage...

Lire la suite