Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

3, le chat, chapitre II

"Je me demande parfois d'où vient cette entité étrange que j'appelle le Fauve. Il a démontré à plusieurs reprises qu'il pouvait prendre possession des êtres humains à sa guise et, selon ses dires, il a ainsi voyagé d'être en être depuis la nuit des temps tel une sorte de Dieu incarné, d'Avatar malfaisant. Pourtant j'ai l'impression étrange que son existence à un rapport avec moi car je n'ai jamais véritablement ressenti d'invasion de sa part : il n'a pas pris possession de mon corps du jour au lendemain, il n'est pas apparu soudainement, il était simplement là. Et d'aussi loin que je me souvienne il avait toujours été là, quelque part, comme s'il avait grandit avec moi."
Vlad Wesley

Quelques jours à peine après sa rencontre avec Axel et son écharpe, Linda se retrouvait sur la route en direction du manoir de son grand-père.

Richard Catherine et elle n'étaient pas particulièrement liés mais cette convocation et ce qu'elle sous-entendait l'avait incité à faire au plus vite pour se libérer de ses obligations. Car Richard était une célébrité, un élément à part entière du patrimoine familial au même titre que la recette secrète de la tarte Catherine ou que le chat stylisé.

Il y avait toujours eu au sein de la famille un homme ou une femme qui possédait un talent particulier, un don très marqué. On comptait ainsi au sein de l'arbre généalogique des inventeurs, des aventuriers, des généraux ou bien encore des acteurs. La tradition voulait que cette personne soit la garante de la survie et de la prospérité des Catherine et un grand banquet était organisé en son honneur.
Et, de fait, au cours des siècles la fortune des Catherine avait toujours été remarquable.

Bien sûr Linda soupçonnait que les origines nobles de ses ancêtres y était surement pour beaucoup et que ses descendants avaient surtout eu le bon sens d'investir au lieu de tout dilapider en frivolité.
Mais la tradition n'en restait pas moins amusante et avait le mérite de réunir au moins de temps en temps les très nombreux, et souvent très éloignés, membres de la famille.

Depuis bien avant la naissance de Linda, c'était donc à Richard Catherine qu'était revenu cette responsabilité. Ses talents exceptionnels pour la finance étaient reconnus de tous et il était l'une des rares personne à pouvoir prétendre comprendre et même la plupart du temps anticiper les fluctuations des marchés boursiers. Même si les chiffres exacts demeuraient cachés, on racontait bien souvent que, sous son "règne", le patrimoine familial n'avait jamais été aussi important.
Petite, il était arrivé à Linda d'entendre son grand-père expliquer avec force détails incompréhensibles qu'il n'y avait rien de sorcier là dedans. Mais son public, composé pourtant des férus économistes de la famille, avait manifestement beaucoup de mal à le suivre.

Apprendre que la santé de l'homme n'était plus très bonne, et qu'il envisageait sa succession, semblait inconcevable.
C'est donc avec la certitude que son grand-père allait annoncer à tous que, finalement, ce n'était qu'un souci passager et que le week-end se poursuivrait par un grand repas de famille que Linda arriva enfin au manoir.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

KannTo (Fanatique) ·  11 avril 2008, 12:28

;(

C'est terriblement court et je suis terriblement frustré

(ah ben ça, quand on dresse mal son public, après il devient terriblement exigeant :evil: )

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  11 avril 2008, 13:09

Je rappelle à mon public que je suis aisément corruptible, sensible à la flatterie et aux demoiselles en détresse.

Donc il ne tient qu'à vous de me faire écrire plus vite. ;)

tsuki_c (Fanatique) ·  12 avril 2008, 00:15

Arf, Khaos Ô grand Khaos, tu me plonges dans une détresse folle à nous servir que des entremets lorsqu'on attend le plat principal ! ;(

ça va comme ça ? :D

Io (Habitué) ·  12 avril 2008, 05:32

Hello, je découvre enfin ton blog après t'avoir lu chez Kannto dans les commentaires :) (je suis un peu longue à la détente...)

Bon euh, j'ai commencé par lire la fin (du coup), donc j'ai pas compris. Donc je vais lire les premiers chapitres :rolleyes: Mais déjà je peux dire que j'aime ta façon d'écrire :mad:

Io (Habitué) ·  12 avril 2008, 05:53

J'ai tout lu...

C'est quand la suite ? :rolleyes:

J'aime bien l'idée du favori très doué en finance et qui succède à des acteurs, "guerriers", scientifiques et aventuriers. Je trouve que le fait que celui qui succède soit un as de la finance n'est pas anodin. Après, je ne sais pas si c'est ce que tu voulais montrer, mais je l'ai ressenti comme ça. Peut-être que j'ai trop "analysé" le texte en même temps (déformation professionnelle ^^), le fait est que j'aime bien l'idée. Cela résume bien ce que l'on considère comme intelligent aujourd'hui.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  12 avril 2008, 06:52
tsuki_c > Bon début, qui sait je publierais peut-être la suite dans le début de la semaine prochaine... ;)

Io > Bienvenue à toi donc ! Ravi de voir que tu fais partie de cette infime frange de la population qui apprécie mes écrits. Si ça te tente, tu en trouveras d'ailleurs d'autres en cliquant sur "Index de mes histoires" dans le menu de gauche ("3" étant situé dans le même univers que "Le Fauve").
Quant à l'analyse, elle est tout à fait juste. (Même si personnellement, je ne suis pas un grand fan des analyses mais c'est une autre histoire)
Io (Habitué) ·  12 avril 2008, 07:29

C'est noté ! Je viens de lire George, j'aime beaucoup l'ambiance, on dirait celle des science fiction des années 50 que j'aime un peu beaucoup ;) Matheson tout ça, même si ce n'est pas de la science fiction. Bref je confirme que j'aime :)

Je lirai les autres plus tard, car il est temps pour moi d'aller me coucher :/ (décalage horaire, sans les diapo de vacances ni même le bronzage...)

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

La dernière nuit

Georges contemplait le ciel. En tous cas c'est dans cette direction que se portait son regard même...

Lire la suite

Bonjour Toi

Peut-être à cause d'une soudaine fatigue, peut-être à cause d'un trop plein d'émotions à...

Lire la suite