Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

3, le chat, chapitre I (fin)

"- Vous me pardonnerez d'avoir pris mes aises en vous attendant mais la porte était ouverte, dit l'homme à l'écharpe
- Je vous en prie, faites comme chez vous, répondit Linda abasourdie."

L'assurance de l'homme l'impressionnait et son cerveau était trop occupé à repérer un couteau ou une arme à feu cachée pour prendre le temps de réfléchir à une répartie plus cinglante.

Quelques secondes s'écoulèrent dans un silence profond puis l'homme se leva brusquement, la faisant sursauter.
Visiblement amusé par sa réaction, l'homme tendit la main vers Linda.

"- Axel Catherine, enchanté de vous rencontrer.
- Catherine ? Nous sommes parent ?
- Effectivement, la généalogie n'est pas mon fort mais, si mes souvenirs sont bons, nous sommes quelque chose comme cousins germains.
- Et bien cher cousin, vous m'excuserez mais je n'avais pas prévu de recevoir du monde aujourd'hui et j'ai du travail à finir..."

Ayant surmonté le choc de l'intrusion et l'homme n'ayant manifestement pas d'intentions agressives, Linda commençait à ressentir une colère justifiée envers son prétendu cousin et espérait qu'il comprendrait l'incitation à partir.

Hélas Axel ne fit pas un mouvement vers la porte et se contenta de jeter un regard circulaire aux tableaux accrochés dans la pièce tout en enlevant son écharpe. A son cou, Linda aperçut alors un pendentif qui confirma l'appartenance d'Axel à la très prolifique famille Catherine.

Il s'agissait d'un pendentif en argent représentant le symbole historique de la famille : un chat stylisé. Il ne s'agissait pas véritablement d'armoiries même si les Catherine étaient issus de la noblesse mais d'un signe que l'on retrouvait dans de nombreux documents ou gravé quelque part dans les propriétés familiales.
Linda elle-même n'en portait pas mais son grand-père ne quittait jamais le sien et elle savait qu'une large portion de son arbre généalogique en faisait autant.

"- Ce sont vos oeuvres ? Demanda Axel en désignant l'une des toiles.
- Effectivement, répondit Linda sans chercher à masquer son agacement, je suis artiste-peintre et bien que je ne sois pas encore riche et célèbre, j'ai de nombreuses commandes à honorer qui ne peuvent attendre."

Axel sembla enfin prendre conscience de ses intonations et c'est d'un air grave qu'il déclara alors :

"- Je vous prie de m'excuser, je n'ai jamais été très doué pour porter les mauvaises nouvelles et j'ai tendance à tourner autour du pot plus que la politesse ne l'exige. Votre grand-père, Richard Catherine, souhaite vous voir au plus vite.
- Et c'est une mauvaise nouvelle ?
- Il souhaite vous parler de succession..."

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

La dernière nuit

Georges contemplait le ciel. En tous cas c'est dans cette direction que se portait son regard même...

Lire la suite

Bonjour Toi

Peut-être à cause d'une soudaine fatigue, peut-être à cause d'un trop plein d'émotions à...

Lire la suite